Aux premiers jours de son existence, la cité de Saint-Auban fait partie, en 1916, de la paroisse de Château-Arnoux. Le Chanoine GERMAIN, nommé sur le Plateau, a comme principal souci de s’occuper des jeunes. Il fonde le premier patronage. 

C’est en 1931 qu’arrive l’abbé Jules CORRIOL en remplacement du chanoine GERMAIN . Le Curé CORRIOL va jouer un grand rôle pour l’avenir des jeunes à Saint-Auban. 

Deux ans plus tard, Marius CARTIER, Directeur de l’Ecole privée de Garçons, en poste depuis 1928, fonde la première troupe de Scouts et Louveteaux. Nous sommes en 1933, la " 1° Sainte-Claire-Deville " est née. M. CARTIER est secondé alors dans sa tâche par l’un de ses instituteurs, Jean-Marie VENET . Quelques temps plus tard, un autre instituteur, Jean DUVIERE viendra renforcer cette équipe.

 Le 2 avril 1948, Mgr JORCIN, Evêque de Digne, érige SAINT-AUBAN en paroisse distincte de celle de CHATEAU-ARNOUX ; Pour faire face au développement croissant de la cité, il nomme ce même jour, l’abbé J. CORRIOL, Premier curé de Saint-Auban et l’abbé Jean-Marie PLUME vicaire à ses côtés.

 Celui-ci commence aussitôt son ministère. Avec beaucoup de zèle, il démarre de nombreux groupes d’Action - Catholique et relance les mouvements de jeunesse. L’été 1949 voit le déroulement de plusieurs camps de jeunes, et quels beaux camps !

 Mais quelle équipée pour mener à bien tous ces camps ! Il faut tout transporter : le matériel, les tentes … et quand un orage éclate, il faut s’abriter … Un toit serait le bienvenu ! Déjà..

une idée germe et mûrit dans l’esprit de l’abbé Plume.

 

Il faut trouver l’argent nécessaire au bon déroulement des activités de la jeunesse. Faire une fête dans la joie d’une grande réunion de famille. Ainsi naît la KERMESSE des Mouvements de Jeunesse, entièrement vouée au bénéfice des Jeunes.

 Un comité de kermesse que dirige J. DUVIERRE prend en charge toute l’organisation de la première KERMESSE… les 10 et 11 juin 1950 ;

 Mais l’abbé PLUME poursuit son rêve : " Pourrons-nous un jour être chez nous ? "

Pour trouver une solution à ce problème, il faut chercher un coin idéal dans les villages ….. Il ne se décourage pas … Mais il pense aussi à la pérennité de l’oeuvre et pour cela, il faut que l’achat éventuel passe par une association autorisée, habilitée à acquérir, et surtout, à transmettre ses biens. Le groupe de " L’Union paroissiale ", existant depuis 1949 sur la paroisse, décide de l’aider.

 Les efforts de chacun amènent après bien des péripéties administratives la création de l’Association " JOIE ET SOLEIL ", œuvre de la paroisse de SAINT-AUBAN . Toutes les autorisations officielles obtenues, celle-ci est déclarée à la Sous-Préfecture de FORCALQUIER, le 9 avril 1951. Le Journal Officiel annonce par deux fois, les 4 et 5 mai 1951, que l’Association " JOIE ET SOLEIL " a le droit d’exister ! OUF !

Aujourd’hui en 2011, l’association existe et vit toujours ……Nous fêterons ses 60 ANS, le Dimanche 28 août prochain.