Avec le temps que nous avons en ce moment, on aime bien rester chez soi au coin de la cheminée, mais les après-midi de week-end "tout gris" sont parfois un peu longues, et les programmes TV plutôt décevants, alors rien de tel que de mettre un DVD et regarder un beau film "inoubliable". C'est ce que nous avons fait dimanche en fin d'après-midi.

Mes amies blogueuses commencent un peu à me connaître et savent que j'aime lire les bons romans qui ont pour cadre notre terroir, et bien il en est de même pour les films. Les films policiers ou de science fiction, les films d'horreur ne font pas partie de ma sélection. mais "l'Orange de Noêl", quelle  belle histoire ! De plus son titre est d'actualité. C'est l'histoire bouleversante et passionnante d'une jeune institutrice à la veille de la 1ère guerre mondiale.  Cécile, lutte contre l'intolérance et l'ignorance.

Septembre 1913 : Cécile est nommée institutrice dans un petit village de Corrèze. C'est une jeune femme libre et indépendante, elle boit de l'absinthe, se lave nue et fume ... A peine arrivée, elle se heurte à l'hostilité de tous les villageois. Ici, chaque bras compte pour les travaux de la ferme et l'école est mal acceptée. Parce qu'elle croit en sa mission, elle s'attache à Malvina, "l'idiote du village", qu'elle enmène jusqu'au certificat d'études. Elle rencontre aussi l'amour avec Pierre, le frère de Malvina.

C 'est un film de Jean-Louis LORENZI avec Sophie Aubry et Jean-Yves Berteloot (acteur charmant, ce qui ne gâte rien), qui date de quelques années déjà, mais qui a obtenu la Nymphe d'or, meilleur film, meilleur réalisateur, 5 nominations aux 7 d'or. A mes amies blogueuses qui ont les mêmes goûts que moi, je leur conseille. Je pense que comme moi, elles prendront du plaisir à le voir ou le revoir.

Num_riser0001

Num_riser0002