11 décembre 2009

LE VETEMENT EN HAUTE PROVENCE DE 1830 à 1920

Num_riser0003

UN OUVRAGE A VOUS PROCURER ABSOLUMENT

PLANNING des prochaines sorties/projets 2010A tous les amateurs du costume provençal : je vous informe que nous avons à présent un ouvrage de 192 pages, trés richement illustré, sur le vêtement en Haute-Provence (1830/1920).

Ce livre fait suite à l'exposition réalisée l'année dernière à SISTERON par Eliane MICHEL. Je vous invite à vous le procurer car il est trés interressant. Bulletin de souscription ci-joint.

Num_riser0004

Num_riser0003

Je viens de le recevoir et d'en prendre connaissance.

C'est un bel ouvrage de référence qui nous manquait.

Première partie :

  Présentation du terroir bas-alpin avec ses difficultés de circuler, les textiles, les outils et les métiers.

Deuxième partie :

- Le vêtement féminin : des costumes de la vallée de la Durance et de la vallée de l'Ubaye.

- Le vêtement masculin : Le berger, le charretier ou muletier, le maquignon ...

- Le Vêtement de ville.

- La robe de mariée

- Les vêtements d'enfants

- Les chaussures

- Les bijoux

Je ne peux résister à attirer votre attention sur les bijoux, car comme le dit Eliane MICHEL : "en ce domaine, nous n'avons eu aucune influence extérieure : grâce à l'ingéniosité et au savoir faire d'un bijoutier dignois, les Basses-Alpes ont leur bijou : les bijoux en pierre ou étoiles de Saint-Vincent.

Etoiles noires dites pentacrines, elle sont montées sur or, le plus souvent sur argent pour parer les femmes et les fillettes (cadeaux de première communion) aussi bien que les hommes.

Ces étoiles noires sont des fossiles marins à l'apprence de lys de mer.

Mais je ne vais pas tout vous raconter pour vous donner envie d'en savoir plus en vous procurant cet ouvrage ....!!! BRAVO ELIANE ET MERCI.

Je reprends sa conclusion :

"Tout comme les petits santons, les vêtements et accessoires présentés ont réintégré leurs cartons. Que vont-ils devenir ? Qu'en restera -t-il dans quelques années ?

Dans le vaste chantier de la réhabilitation de notre patrimoine, ils font figure de parents pauvres et n'intéressent pas ou peu les hautes instances. Pourtant ils ont leur place.

Faisons un rêve : une magnifique structure départementale, bien située géographiquement où seraient regroupés, conservés, échangés, exposés selont des thèmes, les différents domaines du patrimoine bas-alpin ... une structure pilote !. Un jour, peut-être ....

Plus modeste qu'Eliane, je ne rêve pas au niveau départemental, mais c'est exactement le voeu que je formule personnellement au sein de mon Association du Patrimoine de Château-Arnoux/Saint-Auban, mon rêve à moi : avoir un local  sur la commune pour exposer mes pièces personnelles, que de nombreuses personnes m'ont fait don. Mais c'est trés dur d'arriver à sensibiliser et faire bouger les élus. Ma soeur formule le même projet que moi dans le petit village d'Upaix (05). Elle voudrait obtenir de la municipalité une vielle maison en pierre du village pour reconstituer un intérieur authentique. Cette idée suit son bonhomme de chemin et les portes ne sont pas fermées. Si son projet se réalise avant le mien, mes pièces seront exposées à UPAIX, le village de mon berceau famillial.

Suite à notre bugade, cet été au lavoir restauré, l'association a obtenu un local avec baie vitrée pour poursuivre l'exposition qui a été visitée jusqu'à ce jour. C'est un premier pas. Pour cette fin d'année le décor a changé, les villageois sont entrain de découvrir, une crèche avec toutes les traditions provençales et en arrière plan une table avec les treize desserts.

vous pouvez faire connaissance avec UPAIX :

http://castrumdeupaysio.canalblog.com

ci-dessous, les bijoux que je porte avec mon costume de bastidane ou d'artisane.

bloggif_mes_bijoux

Posté par Une jarlandine à 11:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2009

ASSIETTE DU JOUR : surprise, surprise .....

truffe_230gr_1_

TOUR UN ART DE VIVRE EN PROVENCE : je ne vous ments pas

Patricia me dit que chez nous, nous sommes en vacances toute l'année. Elle a bien raison.

L'actualité est trés riche en ce samedi matin : châtaigne, truffes, boutis, santons, Peinture ......

Ne sommes-nous pas dans un décor de rêve ?

"chez nous dans le Midi" ?

Posté par Une jarlandine à 08:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2009

CHATEAU DE SAUVAN - MANE 04

Sauvan1     Sauvan_2

Sauvan_5

Merci à Nadine de Trans en Provence pour son article sur le Château de Sauvan, c'est un lieu magique, je l'ai visite à plusieurs reprises, et j'y retourne toujours avec plaisir, car il ne se trouve qu'à une demie-heure de chez moi. Il y a souvent des expositions, notamment sur le costume, sur la dentelle ... Pour vous amis qui venez en Provence, si vous aimez l'ambiance des châteaux, si vous êtes passionné d'histoire et de meubles d'époque authentiques, (car comme le précise Nadine, il est entièrement meublé), c'est une visite incontournable, que je vous recommande.

En attendant votre venue en Provence, je vous invite fortement à aller sur le Blog de Nadine (lien ci contre), pour découvrir ce lieu enpreint d'une ambiance particulière.

Sauvan_4

sauvan_3

Posté par Une jarlandine à 10:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2009

CIRCUIT ANDALOU du 22 au 29 avril 2009

Circuit_Andalou_031Circuit_Andalou_027Bonjour à toutes les personnes qui sont venues rendre visite à mon Blog pendant mon absence. Depuis une dizaine de jours, plus d'ordinateur, plus de de télé, le dépaysement complet, en effet, mon mari m'a offert un voyage en Andalousie où je rêvais d'aller depuis longtemps. Si vous le voulez bien, je vous  enmène y faire un tour avec mon Blog.

Arènes de RONDA

Premier jour : Départ en avion de Marignanne à 12 h 20. Arrivée à Torremolinos à 14 H 15 où nous sommes attendus par une guide. Transfert en car de l'aéroport à l'hôtel "LOS PATOS" à BENALMADENA. Hôtel de 9 étages, mais trés agréable et grand confort. Après avoir pris possession de notre chambre et nous être rafraîchis, découverte des abords. A proximité de l'hôtel en bordure de plage "El Castillo BIL BIL" rénové en 1930. Mais depuis 1980, c'est le Conseil Municipal qui est devenu propriétaire de ce château et l'a transformé en Centre Culturel. (voir photo dans album à gauche°

Deuxième jour : BENALMADENA/SEVILLE : 190 km.

Départ pour Ronda, la plus symbolique des villes andalouses, qui, par son romantisme, a participé à la renommée de l'Andalousie.  L'arrivée sur Ronda est assez spectaculaire. Dans cette zone trés montagneuse,  à 739 m, la ville d'une aveuglante blancheur couronne un plateau rocheux coupé à vif par un précipice : l'impressionnante gorge du Tajo. Avec un à-pic de plus de 100 m, elle divise la ville en deux parties : d'un côté "la ciutad", la vieille ville aux maisons blanches et de l'autre, "mercadillo" la ville moderne avec église et couvent. Visite des monuments de ce village perché : sa cathédrale, sa Plaza de Toros et ses vieux quartiers. A 50 km de la Costa del Sol, Ronda conserve un centre historique charmant parsemé de palais et de lieux de culte dont l'église Santa-Maria, mélangeant différents styles. Ce sont sans doute, les bandoléros (bandits) qui ont le plus concouru à donner une image légendaire à la la ville et à sa région.

Circuit_Andalou_035Circuit_Andalou_036Circuit_Andalou_034Circuit_Andalou_033

Circuit_Andalou_028Galerie du Costume aux arènes de RONDA

Nous avons visité les arènes de Ronda, les plus anciennes et les plus élégantes d'Espagne, où naquit, entre le XVIIe et XIX siècles, l'école tauromachique à pied, stricte et classique, de Pedro Romero.

Puis continuation en direction de Séville. En fin d'après-midi, nous arrivons à un hôtel en pleine campagne à 10mn de Séville : l'Hôtel "Torre de Los Gusmanes".

Je dois vous dire que pendant ce circuit nous avons été déçus par plusieurs points :

- la restauration  n'a pas été ce qu'elle aurait dû être et pas du tout en adéquation avec le décor qui lui était souvent somptueux. Nous n'avons pas eu droit aux bonnes recettes espagnoles.

- groupe trop conséquent (nous étions 52 personnes) Pour certaines visites, il fallait partager le groupe en deux avec second guide. Les places dans le car étaient trés sérrées et de ce fait pas trés confortables. C'est vraiment dommage.

-les Hôtels trop exentrés : on est pris en otâge. Pas de distractions le soir à moins de payer un supplément pour un programme proposé au dernier moment. Cela a été le cas ce soir là pour une visite commentée de Séville by night. Mais, ceci dit, c'est une ville magnifique.

Circuit_Andalou_041

Circuit_Andalou_043Circuit_Andalou_045Place d'Espagne.

Troisième jour : Visite de SEVILLE. "Quien no vio Séville, no vio maravilla" Qui n'a pas vu Séville, n'a pas vu de merveille !. Capitale de l'Andalousie,  Séville est le Siège de la Junte d'Andalousie, Gouvernement autonome depuis 1981. Elle est établie sur le Guadalquivir qui l'a traverse du Nord au Sud.

Le car nous dépose en face la Place d'Espagne.

Circuit_Andalou_012Circuit_Andalou_013Circuit_Andalou_014

Visite du quartier de Santa Cruz, c'est l'ancien quartier juif, c'est le quartier sévillan et le quartier des monuments par excellence. Il regroupe la cathédrale, la Giralda et l'Alcazar qui est représentatif du style andalou. Traversée du parc Maria Luisa, c'est le plus grand espace vert de Séville.

Découverte de la Giralda : Symbole universel de la ville, la Giralda fut en son temps le minaret de la Grande Mosquée de Séville. Elle mesure 97 mètres de haut et elle est couronnée d'une girouette appelée Giraldillo, gigantesque figure de bronze qui représente la Foi victorieuse, et qui donne son nom à la tour. Il est absolument indispensable de monter en haut de la Giralda pour profiter de la meilleure vue panoramique de la ville.

Visite de la cathédrale : Séville possède le plus grand temple gothique du monde, et le troisième de l'ère chrétienne. La Cathédrale de Séville repose sur l'emplacement de l'ancienne Grande Mosquée de la ville au XIIème siècle. De dimensions grandioses, elle abrite en son intérieur des trésors artistiques d'une incalculable valeur. A l'intérieur, les visiteurs peuvent également contempler une urne d'argent dorée qui contient le corps intact du roi chrétien Fernando III Le Saint, patron de la ville et le mausolée où -dit-on- repose la dépouille de Christophe COLOMB. Tout est d'une grande richesse. C'est impressionnant.

A treize heure, repas dans un Restaurant de Séville de l'autre côté du Guadalquivir : "Restaurante San Marco, en una casa del siglo XVIII frente de la Torre del Oro y a orillas del Gadalquivir".

Aprés-midi : temps libre. Nous sommes parties à la découverte de l'Alcazar : L'Alcazar est le premier palais de la ville de Séville et il est formé d'un ensemble de palaces, raison pour laquelle on l'appelle également Reales Alcazares. L'Alcazar fut siège de pouvoir et résidence royale (et aujourd'hui celle des actuels rois d'Espagne). L'intérieur est un mélange d'éléments artistiques de style musulman, gothique, baroque et Renaissance. Non moins magnifiques sont ses jardins, où la muraille de l'eau et les fleurs recréent une ambiance paradisiaque.

19 H 00 Retour à l'hôtel "Torrre de Los Guzmanes."

Quatrième jour :  SEVILLE/CORDOUE : 145 Km

Sur le trajet arrêt et visite de CARMONA sur les collines qui s'étendent à l'Est de Séville. Carmona domine la plaine fertile du Guadalquivir. D'abord Kar-Hammon, à l'époque punique puis Carmo sous l'Empire romain, c'est une ville millénaire dont le coeur bat à l'intérieur des remparts. Une trés belle balade à la découverte de plusieurs monuments et des églises aux formes trés élégantes. Un cadre qui servit au Carmen du réalisateur Francesco ROSI.

Circuit_Andalou_017Circuit_Andalou_016

Repas de midi pris dans un petit restaurant en bordure de route.

En début d'après-midi, arrivée à CORDOUE. Ville fascinante, inscrite au patrimoine de l'humanité, pour découvrir l'âme maure de l'Andalousie. Grâce au riche passé de ses civilisations, Cordoue fut à deux reprises élevée au rang de capitale. Visite de cette ville mi-romaine, mi-maure et de ses monuments : la mosquée, monument typique du style califal transformé en cathédrale au XVIème siècle, la Mezquita avec ses 19 nefs, le trés beau quartier juif "La Judéria", ses ruelles et façades blanches aux murs fleuris et les murailles de la ville. Un moment de temps libre pour flâner à notre rythme.Cordoue est une trés jolie ville.

Circuit_Andalou_039Circuit_Andalou_042Circuit_Andalou_046

Circuit_Andalou_043Circuit_Andalou_045Circuit_Andalou_044

La cathédrale de Cordoue est un témoin vivant de notre histoire....

En soirée Repas et chambre dans un autel en bordure de route à la sortie de Cordoue.

Cinquième jour : CORDOUE/GRENADE  170 km.

La pluie est au rendez-vous. Arrivée à Grenade en fin de matinée pour le repas à l'hôtel : Hôtel CAMINO (voir dans galerie photos). Le temps se relève en début d'aprés-midi, Mais il fait froid. Nous sommes au  pied de la Sierra Nevada, encore recouverte de neige par endroit. On sort les pulls et le parapluie. Au programme pour l'après-midi, visite de l'époustouflante Alhambra sur son écrin rocheux. Résidence des rois Maures, elle est sertie de palais mauresques et de patios avec la célèbre "cour des lions" (mais qui est en travaux). Nous n'avons pu visiter le palais, mais nous avons pu faire les jardins qui méritent le détour.

Circuit_Andalou_033Circuit_Andalou_037Circuit_Andalou_039

Circuit_Andalou_042Circuit_Andalou_044Circuit_Andalou_045

Perchée sur une haute colline, l'Alhambra domine la ville. On y accède par la porte de la Justice après être monté par la cuesta de Gomérez. L'Alhambra est plus qu'un palais. C'est une remarquable cité, entourée de murailles. L'espace comporte des forteresses, des appartements royaux, des casernes, des jardins ... Elle fut construite au IXe siècle comme simple forteresse. Son nom provient de l'arabe "al-hamra", la rouge, en raison de l'argile rouge utilisée pour sa construction. (voir album photo).

Sixième jour : GRENADE/ et Retour sur BENALMADENA par MALAGA - Arrêt à NERJA

Départ pour NERJA, Station aux rues bordées de palmiers, réputée pour son "balcon de l'Europe", belvédère avec vue sur la montagne et la mer. Visite des célèbres grottes préhistoriques "Cueva de Nerja" habitées durant l'âge de bronze. Repas au Restaurant en face de la grotte.

Circuit_Andalou_002Circuit_Andalou_007

Aprés-midi retour à l'hôtel "LOS PATOS " à BENALMADENA.

Septième jour : Prévu comme journée libre. Mais la Guide nous propose deux excursions contre un supplément bien sûr.

Soit pour la journée : Excusion à Gibraltar.

Soit la demi-journée : Découverte du Port de MARBELLA et du petit village blanc de MIJAS. Nous avons opté pour la seconde, et n'avons pas été déçus. Bien au contraire. Départ à 8 h 15.

MARBELLA: 116 000 habitants, C'est le centre touristique le plus important de la Costa del Sol Depuis des années, un microclimat privilégié et des kilomètres de plages attirent à Marbella un tourisme international. Accueillant principalement des vacanciers, des magnats du pétrole aux nouveaux milliardaires russes en passant par les stars du chow-biz, Marbella rime avec faste et glamour, tendance mesurable à la quantité de palaces luxueux, de boutiques prestigieuses, de terrains de golf et de yachts amarrés aux pontons du port de plaisance de Puerto Banus. (voir album photo à gauche)

Il existe aussi un Marbella plus tranquille, la ravissante partie "Village blanc" bien entretenue, plus intime voire plus secrète que l'on peut découvrir au travers de minuscules ruelles et petites places.  Nous avons traversé la plaza de los Naranjos parsemée d'orangers et l'esplanade de marbre de l'avenida del Mar ou figure une collection complète de sculptures rendant hommage à Salvador Dali. Bien agréable Marbella !

Circuit_Andalou_041Circuit_Andalou_040Circuit_Andalou_051

Circuit_Andalou_055Circuit_Andalou_046Circuit_Andalou_049

Nouveau départ pour MIJAS. Petit village blanc situé au pied de la sierra de Almijara, on monte un peu en hauteur à seulement 15 km de la mer et nous sommes accueillis par des ânes-taxis. Magnifique petit village où nous aurions aimé rester la journée. C'est l'heure de l'apéritif, on nous dirige vers une cave pour la dégustation du vin de Malaga. Un moment de temps libre. Nous nous dirigeons vers le Mirador del Compas et l'ermitage de la Virgen de la Pena. La statue de cette vierge, patronne de Mijas, est vénérée dans cette église creusée dans le rocher, à côté du mirador del Compas. La légende raconte que la statue de la Vierge cachée pendant 5 siècles fut découverte en 1586 par un maçon et ses deux enfants bergers, qui furent guidés jusqu'à cet endroit par une colombe.

Devant la grotte, un  panorama exceptionnel, un jardin trés fleuri qui sert de belvédère. On aperçoit toute la côte, la mer et au loin le rocher de Gibraltar.

C'est déjà 13 h 00. Retour vers l'hôtel de Medalmalbena pour le déjeuner.

Aprés-midi libre : il fait un temps splendide, on longe la plage de sable gris sur 3 km jusqu'au port de plaisance. C'est déjà la fin de notre séjour.

Circuit_Andalou_094Circuit_Andalou_091

Huitième jour :  C'est le retour. Déjeuner à 7 h 00. Transfert à l'aéroport Départ Malaga 9 h 35 avec LUXAIR. Arrivée Marseille 11 h 30.

Si je peux faire une synthèse : La Costa del Sol, ce n'est pas vraiment l'Andalousie, pour découvrir l'andalousie authentique, il faut aller faire un tour dans les terres. Par exemple à Mijas. IL s'agit d'un village blanc comme on peut les admirer sur les cartes postales. Ses balcons fleuris, ses rues qui serpentent nous font découvrir les richesses naturelles de l'Andalousie.

Des oliviers, des vignes à perte de vue, des cultures de céréales de partout. Il n'y a pas une seule parcelle de terrain en friche. Tout est cultivé et entretenu. Des propriétés immenses. .......et tout est trés propre. Je n'ai pas vu un seul papier sur le sol.

Je suis revenue enchantée et j'ai encore toutes ces images colorées dans la tête. Le paysage est magnifique. Je vous encourage à y aller, le meilleur moment est le mois de Mai, car tout est en fleur et il ne fait pas encore trop chaud. Mais je suis revenue exténuée. Je vous dis "bonne soirée" ! J'attends vos commentaires.

Posté par Une jarlandine à 18:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :