06 mars 2012

CHATEAU-ARNOUX : la Chapelle Saint-Jean

Découvrir ce qui se vit de l'art de l'église : ici frère Philippe MARKIIEWICZ vous invite à découvrir ce lieu du diocèse, en lumière  :

Une minuscule chapelle isolée. Un site grandiose et inspiré, où semble se résumer le "génie du lieu" des Alpes-de Haute-Provence : adossée aux dernières collines du pays de Forcalquier, dominant de trois cents mètres la vallée de la Durance, elle fait face à la masse somble des premiers sommets alpins.

La surprise est totale lorsqu'on passe la petite porte. L'Espace de lumière, sous l'entrelacement des courbes d'une voûte immaculée, est habité par l'étonnante présence d'un mobilier liturgique contemporain. Ses lignes sombres et rigides dessinent une puissante symétrie qui converge vers un autel d'une audacieuse architecture : une dalle d'acier se tient là, dans un parfait et fragile équilibre, comme le fléau d'une balance sur un étroit couteau, et engendre à son tour, autour de lui, un fort sentiment d'équilibre tant physique que psychique. Et l'émotion fait place à la surprise de la rencontre. Par cette alliance de la force statique et du vide lumineux, de la puissance et de la douceur, cet espace n'est-il pas la "concrétisation" du génie du lieu qui avait été pressenti en s'approchant ?

Mais la recherche de l'équilibre serait insignifiante sans l'oblique de la croix, seul élément dynamique de l'ensemble ; sans aussi la présence juste, à la fois forte et discrète, de la statue de Saint Jean-Baptiste (oeuvre Saint-sulpicienne de qualité repeinte du même blanc que les murs), et sans l'ouverture des vitraux, dont les courbes peuvent évoquer le tracé d'un chemin dans le désert. La croix suscite l'étonnement, et sa signification s'enrichit de multiples résonances. Elle est d'abord à taille humaine : à la fois croix de Golgotha et croix du disciple, déposée là le temps d'une pause, d'une station. On se l'approprie, et il faudra la reprendre. Mais elle évoque aussi cette grande croix bâton que l'iconographie traditionnelle met dans la main du Baptiste au désert. Le dialogue entre la statue et la croix est ici parfaitement juste.

DSC_0784_2

 Le plus étonnant, dans cet ensemble, est la douceur qui émane de l'acier. Sa patine cirée lui donne des reflets de vieux cuir et les tranches des dalles, découpées au chalumeaux (oxycoupage) accrochent la lumière de façon particulièrement sensible. La douceur de l'éclairage venu du sol contribue à cette ambiance chaleureuse, pradoxe quand on pense que cet espace se résume à des murs blancs et de l'acier.

Seuls peut-être les enfants de la région, menées là-haut en pèlerinage chaque année par le curé de Château-Arnoux, se souviendraient de cette chapelle, si une association n'avait eu le courage et l'énergie de mener à bien cette oeuvre de restauration et de création. Le miracle (le deuxième depuis la fondation de la chapelle au XVIIème siècle) se produisit en 1988, avec la rencontre d'un enfant du village, devenu un artiste de renommée internationale, vivant et travaillant à New-York : Bernar VENET.

 

Dés le début du projet, Il accepta d'offrir gratuitement sa contribution : la conception de l'ensemble et la réalisation de certaines pièces du mobilier. Une seule condition  il demandait "carte blanche". La profonde culture chrétienne de l'artiste, la bienveillance du clergé local et la ténacité de l'association contribuèrent à cette réussite. le coût de l'acier et de sa technique particulière de découpe nécessita un patient travail de mécénat. L'oeuvre n'est d'ailleurs pas entièrement achevée, puisque Bernar Venet projette encore de  créer un tableau à l'entrée de la chapelle : dans une fine épaisseur de boue faite de terre et d'eau du Jourdain. Il voudrait qu'un doigt (il espérait celui de jean-Paul II) écrive cettre phrase :"Jean n'était pas la Lumière mais le Témoin de la Lumière". Une clef pour comprendre son oeuvre.

Chronique d'Art sacré N° 88 - Hiver 2006


04 mars 2012

LA CHAPELLE ST JEAN-BAPTISTE DE CHATEAU-ARNOUX

DSC00282

Quel amour de petite chapelle .....!

En complément à mon article du mois de juin 2009, je reviens vers vous avec un diaporama que j'avais monté sur la chapelle St Jean qui surplombe Château-Arnoux. Une association, "Les Amis de la chapelle Saint-Jean" veille sur cette chapelle, si chère aux Saint-Aubanais et Jarlandins. Lors de la prochaine A.G. qui aura lieu le Mardi 13 mars dans les locaux de Joie et Soleil à Saint-Auban, vous pourrez y découvrir une expo photo réalisée par les membres de l'Association : "La Chapelle d'Hier à Aujourd'hui". L'association vous invite à y venir nombreux.

 

http://www.kizoa.fr/diaporama/d769235k5338747o1/la-chapelle-st-jean-baptiste

 

 

Un grand merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé des messages qui me vont droit au coeur, et en particulier celui de la Présidente de l'Association des Amis de la Chapelle :

 

Bravo bravo et encore bravo vous êtes une surdouée 
ce diaporama est très beau  et très complet je vous remercie beaucoup 
grâce a vous l'image de chateau-arnoux évolue
positivement .............
je vous embrasse      Jacqueline venet

Bonsoir Joëlle,

très beau diaporama et très belle chapelle !

Elle aurait toute sa place dans une crèche ... d'ailleurs j'en ai fait une qui lui ressemble beaucoup pour ma crèche.

Quant aux chemins de randonnées , ils me rappellent trop ceux que nous parcourons pendant les vacances à Colmars les Alpes.

Alors merci pour ce petit voyage.

Poutoun Martine

Salut Joëlle,

tout simplement pour te dire BRAVO et FELICITATIONS pour ton diaporama !

Des bises

Dany

Encore une fois bravo, .
Poutoun.
Danié.

 

Hélène et les garçons

Magnifique ...

11 f�vrier 2012, à 11:07

Jean Paul (www.ProvenceTV.fr)

bravo Joelle, très belle histoire que cette restauration de la chapelle Saint Jean Baptiste, vous avez bien su la raconter au travers de ce beau diaporama

11 f�vrier 2012, à 11:20

22 mai 2009

Jeudi de l'Ascension : Bénédiction des fruits de la terre et des navettes à la Chapelle Saint-Jean de Château-Arnoux

 

Patrimoine et traditions :

Aujourd'hui, je vais vous présenter la chapelle St Jean. La chapelle est chère à tous les Jarlandins, on ne peut l'ignorer car nous l'apercevons à chaque instant, il suffit de lever les yeux dans sa direction. Pour ma part j'ai la chance de l'apercevoir de mon jardin, de mon travail...

Num_riser0003

Un peu d'histoire : La chapelle Saint Jean-Baptiste, par sa position sur une butte au-dessus de Château-Arnoux, attire de loin le regard. Elle fut construite en 1668 par les quatre frères Jacques, Louis, Pierre et François RICARD, après délibération du conseil du 12 Juin 1667, et ordre de mise en oeuvre du même conseil, en date du 19 avril 1668.

Les trois piliers, qui servent de contrefort à la chapelle du côté Sud, furent construits quarante sept ans plus tard, en 1715, par le maçon Melchior BRUNET, pour assurer la solidité de l'édifice, sérieusement compromise par un glissement du terrain fort en pente à cet endroit.( vue ci-dessous du côté Sud et Est).

C_t__Sud_de_la_chapelleC_t__Est

Cette modeste chapelle fut le théâtre d'un évènement remarquable le 29 août de l'année 1753 : devant deux cent personnes qui assistaient à la messe, un enfant de sept ans, Pierre Manuel, fut guéri d'une maladie incurable le jour de la célébration de la décollation de Saint-Jean-Baptiste.

Saint_Jean_BaptisteNum_riser0004Vue_sur_la_vall_e_de_la_Durance_de_la_petite_porte

Haut lieu de pèlerinage, depuis sa création en 1668, la Chapelle Saint-Jean-Baptiste, située sur un replat, est adossée au promontoire qui domine la vallée de la Durance.

Du haut de ses six cent soixante six mètres, elle veille sur le village et la cité qui s'étalent harmonieusement au pied de la légendaire colline du même nom.

Son style de construction et son aspect intérieur sont le reflet de la modestie et de la simplicité qui caractérisaient le paysage de la Haute-Provence d'autrefois.

La chapelle ne comporte qu'une nef à deux travées, une voûte ordinaire, sans recherche d'effet, qui se termine par une abside semi-circulaire.

Int_rieur_de_la_ChapelleInt_rieur_2_de_la_chapelleInt_rieur_3_de_la_Chapelle

 

Num_riser0005Num_riser0006

Des pèlerinages à la Chapelle Saint-Jean-Baptiste ont lieu trois fois par an :

  • Le jeudi de l'Ascension - Messe à 10 h 30 et selon une coutume ancienne, bénédiction des navettes et des fruits de la terre.

  • Le Samedi avant le 24 juiin : Messe à 18 h animée par un groupe folklorique, ouvrant le fête votive de la Saint Jean au village.

  • Le dimanche qui suit le 29 août : Mese à 10 h 30.

Depuis le 15 février 1988, une association "Les Amis de la Chapelle Saint-Jean" a été créée et aide à vivre ce haut lieu spirituel Vous pouvez visiter la chapelle tous les mercredis de 16 h 30 à 19 h 00 du mercredi précédent le 14 juillet au deuxième mercredi de septembre.

Hier, jeudi de l'ascension, de nombreux jarlandins ont assisté à la bénédiction des navettes et des fruits de la terrre :

 

Le_P_re_GOTTLIEB__Cur__de_la_paroisseB_n_diction_des_navettes_21_mai_2009_010

Photos prises lors de la fête de la St Jean au mois de juin :

Saint_Jean_2007_003Chant_st_jean_2008