22 juillet 2010

Quand je fais la Bugade avec mes "Sabots" .....

Le_drap_6___Copie___Copie

L'art et le savoir faire d'un métier d'hier pour des sabots et des galoches d'aujourd'hui.

Atelier situé au coeur de l'Auvergne entre Murol et Saint-Nectaire.

Suite à mon article du 9 juillet où je vous présentais une très jolie paire de sabots chinés à la brocante, pour répondre à mon amie Garibondy, je vous présente aujourd'hui les sabots que je mets avec mon costume paysan. Je les ai achetés, il y a juste 4 ans, chez un Sabotier que j'ai découvert lors d'une escapade gourmande de trois jours du 21 au 23 juillet 2006 à Saint Nectaire en Auvergne.

.

Le_drap_6___Copie

Nous avions réservé une chambre à l'Hôtel Mercure de Saint-Nectaire et pendant trois jours, nous avons découvert le charme de ce coin d'Auvergne que nous ne connaissions pas. C'est ainsi que sommes arrivés à SAPCHAT, un petit village niché entre les montagnes et les sources d'Auvergne et surprise, un Atelier Artisanal comme je les aime :

ScannedImage_5

Depuis que j'avais envie d'une paire de sabots ... mais en fait aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir pris également une paire de galoches ! Mais que sont les galoches ? : des chaussures à semelles de bois mais avec le dessus cuir. Elles sont plus confortables tandis que les sabots sont creusés dans la pièce de bois. C'est la différence. Nos paysans avant avaient des sabots. Les galoches étant plutôt portées par les enfants.

ScannedImage_6

SAPCHAT, village plein de couleurs et de senteurs, Sapchat, village natal d'une grand-mère maternelle, village refuge des citadins en vacances mais aussi de deux parisiens venus s'y installer des années auparavant. Il n'existait plus de sabotiers ni de galochiers aux alentours. Dans une région où le sabot et la galoche furent si liés à la terre, comment redorer leur blason si ce n'est en les faisant revivre ? ... Les citadins sont devenus galochiers, simplement. Des années d'incertitude, de luttes et de découragement, mais aussi deux enfants pleins d'élans et de rires, des amis fidèles à tous les moments. Petit à petit, les galochiers ont fait leurs preuves. Après avoir essuyé des regards dubitatifs, ou ironiques, des yeux différents se sont posés sur eux.

Aujourd'hui, on vient les voir travailler ; les plus "vieux" se souviennent des galochiers de leur enfance, rappel nostalgique d'un passé heureux ou malheureux, ils se souviennent ... "L'odeur du cuir, le bruit du marteau, les gestes d'un parent galochier ..." Nous avons préservé cette activité parce que nous voulions que ce vieux métier nous permette de vivre, mais aussi et surtout parcequ'il nous plaît et nous souhaitons que nos enfants se souviennent eux-aussi de l'odeur du cuir, du bruit du marteau ... Il nous fallait croire pour prouver qu'un morceau de bois et un morceau de cuir pouvaient chausser l'homme saturé du 20ème siècle. Nous y avons cru - pari gagné !

(Texte recopié sur leur plaquette)

à la disposition des visiteurs

Si d'aventure vous passez dans ce coin, n'oubliez pas de leur faire une petite visite.

Leur atelier a été honoré par la visite de M; Gérard KLEIN

pour l'émission TV "Va Savoir" et il est cité dans le Guide Vert Michelin

ScannedImage_7

..photo_ecoliers_sabots_1_

Je vous invite à aller jeter un coup d'oeil sur un site que j'ai trouvé très intéressant :

www.le-temps-des-instituteurs.fr

Allez voir dans la rubrique : Documents, puis cliquez sur la tenue de l'écolier.

Vous y découvrirez les sabots et galoches .....!

BONNE LECTURE A VOUS TOUS !.

Un commentaire me permettra de connaître  vos impressions ....

Posté par Une jarlandine à 18:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2010

Quand je danse avec mes "SABOTS" .......!

SABOTS_1     SABOT_2

Ne sont-ils pas beaux mes sabots ? Ils ont leur place au pied de ma cheminée, Certains trouveront qu'il y a mieux côté Déco, Mais ils sont le reflet de mes origines paysannes. Admirez ce travail ! Je dis Chapeau à la personne qui les a travaillés, mais ils ne sont pas auvergnats ! ......

Posté par Une jarlandine à 14:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :