06 janvier 2012

Chemise de "Bouffaire" ....

Chers Amis, bonjour, complètement débordée en ce moment, les journées n'ont que 24 heures, il m'en faudrait le double pour réaliser tout ce que j''ai de programmé. Dernière ligne droite avant la Saint Sébastien à Château-Arnoux. Avec mon ami Daniel, nous sommes en plein boum. Trois jeunes danseurs en moins cette année, mais deux nouvelles recrues, dont un grand gaillard ...Ce soir répèt. il manque une chemise taille XL, comment faire ???? me demande Daniel ? . .... et bien je n'ai pas de baguette magique !!!! Vu que les volontaires ne se sont pas bousculées au portillon et les couturières encore moins, il n'y a qu'une solution, me mettre derrère ma machine à coudre.... Daniel me prête celle qu'il s'est faite avec le patron qu'il a relevé sur "Le costume Poplulaire Provençal" mais il a rencontré une problème avec le soufflet.....En effet sa chemise a "comme un petit problème sur la finition de l'épaule" qu'il va me falloir résoudre.... 

 

 

chemise Daniel

Epaule 2

 

Enfin bon, me voilà entrain de découper un vieux drap. et de commencer le montage mais je me heurte très vite à ce problème de "soufflet" que n'a pas su résoudre Daniel. Décidément ces "soufflets" nous poursuivent. Un veritable casse tête ..... Je consulte donc "Lou vesti" où effectivement figure ce soufflet mais qui en fait n'est pas au milieu de la patte d'épaule mais doit s'ouvrir sur le col, et ce n'est pas un carré comme indiqué sur le patron que m'a remis Daniel, mais un triangle ...!!.. toujours est-il que je n'en ai pas dormi de la nuit. Si bien que j'ai décrêté tout simplement que la chemise que moi j'allais faire ne serait pas selon le patron indiqué, mais à ma façon. sans "soufflets" car les bouffaïres en ont bien assez des leurs soufflets ....ne trouvez-vous pas ? Alors voilà je pense que je ne m'en suis pas trop mal sortie. Mon col tombe à merveille, ce qui n'était pas gagné....Car j'ai dû augmenter la longueur -Forcément c'est une taille au dessus-. Il ne me reste que les bas des manches à terminer et calculer mon poignet.  Mais je pense que je vais attendre ce soir la répet, pour essayer la chemise sur un grand gaillard avant de terminer, et peut-être que je vais y rajoutér une poche de poitrine .....pour la finition.

chemise bouffaire

 Voilà ma chemise est terminée :

chemise bouffaire 2012

Venez nous rejoindre Dimanche prohain, 15 janvier. nous vous attendons nombreux.

Posté par Une jarlandine à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2011

RETOUR 2 : pour La Danse des Bouffets

Pour la deuxième année consécutive, la Danse des bouffets renaîtra de ses cendres pour la Saint-Sébastien à Château-Arnoux le 15 JANVIER prochain. Hier au soir avait lieu une répetition très studieuse.

 repet Danse des Bouffets

 

Prochaine Répet le Vendredi 6 janvier à 19 H 30 à Joie et Soleil.

Si certains veulent nous rejoindre qu'ils n'hésitent pas.

Il y a encore des places.

 

 

17 décembre 2011

La Danse des Bouffets, Edition 2012 ....

Grand merci à René GALVEZ, correspondant de presse, pour cet article paru dans le journal de ce matin, car il faut le dire, c'est une réalité - on se demande si Château-Arnoux/Saint-Auban (quatrième commune du département) fait vraiment partie du Val de Durance..... -Il y a un problème certain, certains articles très bien commentés avec photo éloquente, voient le jour comme celui-ci et d'autres ....ne parraissent jamais... on peut toujours les attendre .....!!! mais celui-ci grâce à René est paru, aussi, je ne manque pas de le publier.

 

.Danse des Bouffets 2012

 

08 décembre 2011

Pour la deuxième année consécutive la Danse des Bouffets va être de retour pour la Saint Sébastien 2012

 A ne pas manquer, tous les volontaires pour la Danse des Bouffets Edition 2012, sont invités à se retrouver à la MJC Demain Vendredi 9 décembre à 18 h 30 pour une répétition générale et une mise au point des tenues et des soufflets. Nous vous attendons nombreux...!!! mais il faut l'avouer on ne se bouscule pas au portillon. C'est bien dommage, mais tous les danseurs présents l'année dernière devraient être au rendez-vous. Comme quoi l'entente est cordiale et ceux qui y ont gouté en redemandent. C'est une équipe de copains qui se retrouvent pour faire la fête Nous sommes tous là pour qu'une tradition de notre village perdure :

 "Vivo La San Bastian à Casteù Arnous !"

Ce sera le Dimanche 15 janvier prochain.

"Lei Bravadaïre" de Gréoux les Bains seront avec nous.

Dernière répétition du 14 JANVIER 2011

Posté par Une jarlandine à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 octobre 2011

Balade dans les Basses-Alpes avec Eliane MICHEL

Article paru aujourd'hui dans le journal "La Provence" suite à notre rencontre avec Eliane MICHEL, Présidente de l'Association "Parlaren Lis Aup" d'Aubignosc, Auteur du livre : "Le vêtement en Haute"Provence

ScannedImage-7.


22 octobre 2011

Rencontre avec Eliane MICHEL avec une Histoire de vêtement dans les Basses-Alpes.

Dans la continuité de l'exposition "Au temps de nos aîeux", réalisée dans le cadre de la fête de l'Ami du Pain le 4 septembre dernier, l'Association du Patrimoine de Château-Arnoux a programmé une rencontre avec Eliane  MICHEL, c'était ce soir. Une fois de plus cette manifestation a été une réussite. Le public est venu nombreux pour découvrir Eliane, découvrir son livre : "le Vêtement en Haute-Provence de 1830 à 1920" mais aussi pour témoigner son attachement à notre culture et à nos traditions. Toutes les chaises de la Salle voûtée de la Ferme de Font-Robert étaient occupées. Aucune n'est restée vide.

Parmi les personnes présentes, des membres de l'association du Patrimoine qui ne connaissaient pas du tout Eliane et l'on découverte ce soir, dont le Président, Jacques Dalcant et d'autres, notamment des membres de différents groupes folkloriques du département, qui portent le costume et qui, eux, par contre, connaissent bien Eliane, Ces personnes sont venues non seulement pour montrer leur attachement au costume et essayer de parfaire leurs connaissances  du costume bas-alpin, mais aussi pour apporter leur soutien à Eliane MICHEL qui est une des leurs. Il faut dire que le livre d'Eliane MICHEL est une première. Il est vrai qu'en terme de costume bas-alpin, il y avait un manque. Aucun ouvrage n'y faisait référence. C'est maintenant chose faite. Nous avons à présent un très bel ouvrage,  très riche en photos.

SOIREE ELIANE MICHEL 5

Eliane à conduit son exposé d'une main de maître. Nous avons vraiment fait une promenade à travers les Basse-Alpes, en passant par les routes et chemins plus au moins carrossables, les ponts qui enjambaient les rivières, les textiles du vêtement, en passant par la culture du chanvre, l'élevage des vers à soie, le filage et les métiers à tisser la laine des moutons.......et en finissant par les pentacrines, ces magnifiques "pierres de Saint-Vncent" (car elles furent découvertes par Pierre Gassendi à la colline de Saint-Vincent, dans les environs de Digne) "Lis estello negro": ces bijoux dont se paraient les dames bas-alpines.

Ces bijoux furent créés vers le milieu du XIXème siècle à Digne par Antoine Colomb bijoutier et fils de bijoutier. Antoine Colomb a aidé Frédéric Mistral à monter le musée Arlaten. Ils étaient très amis (Il lui a même offert une broche "la plume d'aigle" à six étoiles).

Comme vous pouvez en juger, des commentaires très précis avec photos de documents d'époque à l'appui. - le peintre et photogaphe, Etienne MARTIN, a fixé les instants fugitifs de la vie quotidienne de nos aïeux, souvenirs et témoignages exceptionnels du passé.

Merci beaucoup Eliane d'avoir accepté de venir nous présenter toutes ces magnifiques pièces, toutes collectées auprès de familles bas-alpines. Ce fut un moment "culturel" fort sympathique et enrichissant qui s'est terminé par un vin chaud et une castagnade.

Merci aux membres des "Fileuses d'Oraison", à Jeanine MOLLET, Présidente du Rose Osco Manosco, à M. et Mme ROUX de Gréoux, à Valérie JEAN, Costumière à Paris, à toutes les personnes présentes qui n'ont pas hésité à se déplacer pour répondre à cette invitation et à tous les membres de l'Association "Parlaren lis Aup" d'Aubignosc sans qui la très belle exposition de 2007 à Sisteron n'aurait pu voir le jour.

Voici quelques photos :

Ci-dessous le Président accueille l'assistance  :

SOIREE ELIANE MICHEL 2

Un public nombreux :

 

SOIREE ELIANE MICHEL1

SOIREE ELIANE MICHEL 4

 

 

 

SOIREE ELIANE MICHEL 9

Mot de la fin avec une belle pentacrine en fond d'écran :

SOIREE ELIANE MICHEL 8

S'ensuit la castagnade et le vin chaud :

 

castagnade

 

VIN CHAUD

 Merci à l'Association du Patrimoine de Château-Arnoux et à Eliane MICHEL, intervenante.

 

Ce fut une belle affiche. on en redemande.

.Soirée Eliane MICHEL

 

24 septembre 2011

SAINTE-CROIX DU VERDON

Bien le bonsoir à tous, et bien oui, certains doivent le penser, mais c'est la vérité, en ce moment, je me promène beaucoup.

 Aujourd'hui c'était une sortie avec l'Association du Patrimoine de Château-Arnoux/Saint-Auban. Direction Sainte-Croix-du-Verdon. Nous nous y sommes rendus en car, à l'invitation de l'Association Culture, Loisirs et Patrimoine de ce village.

Sainte-Croix du Verdon est construit sur un promontoire rocheux qui offre un magnifique belvédère dominant le lac, retenue de Sainte-Croix-Fontaine l'Evêque mise en eau en 1973, suite à la construction du barrage sur le Verdon par EDF.

1

Ce magnifique plan d'eau d'une superficie de 2 200 hectares, long de 12 km et large de 2 km est le paradis des amateurs de sports nautiques. Ce matin le ciel était un peu brumeux.

Mais en fait notre déplacement n'était pas tant pour voir le lac, que la plupart d'entre nous connaissaient déjà, mais surtout pour une rencontre avec des anciens avec qui nous allions parler de l'histoire locale, du patrimoine caché ou disparu, des :

 

"Souvenirs d'une vie dans la Vallée perdue"

 

... Sainte-Croix du Verdon !!! Magnifique plan d'eau artificiel aux portes des Gorges du Verdon célèbres dans le monde entier, attrait incontesté d'un tourisme toujours plus intensif d'année en année. Veritable perle de cette région de Provence, propulsée par ses sites dans un monde moderne où tout est à voir et à découvrir et qui la classe forcément, pour les visiteurs, sur un pied d'égalité avec les sites touristiques à visiter dans la France, l'Europe et peut-être le Monde.

Oui, c'est indéniable, c'est beau !

Mais qui se souvient de l'autre beauté, celle d'avant ... Avant les années 1970, où elle fut engloutie par ce linceul liquide. Cette vallée fertile, verdoyante, dorée ou multicolore selon les saisons, vivante de toutes ses fermes, vivante du village voisin, arrosée par cette rivière célèbre ajourd'hui, mais oh ! combien familière et bienfaisante à ses riverains. Ses colères soudaines et souvent brutales, ne pouvaient en aucun cas faire oublier son murmure berceur, sa couleur inimitable et sa chanson mélodieuse...

Cette vie d'avant, c'est ce que nous ont raconté aujourd'hui des anciens de la vallée qui nous ont cordialement reçus, entre autres, pour ne pas les nommer Julie JAENICHEN et Yvone FLACHET. Julie, on l'appelle Lili dans le village. Elle est née à Sainte-Croix en 1929 dans la ferme familiale qui a été rasée et engloutie par les eaux du lac.

La présentation que je viens de vous faire, n'est pas de moi, mais ce sont les paroles de Lili que j'ai relevées dans le livre qu'elle a écrit. Tout ce qu'elle nous a raconté aujourd'hui, on le retrouve dans son ouvrage.

Elle nous a parlé de sa ferme, du cochon, de sa scolarité dans l'école du village - où nous étions et où se trouve aujourd'hui un petit musée de photos pour ne pas oublier justement  cette vie dans la vallée avant le lac .... de sa vie aux champs des moutons et de l'élevage, des fêtes dans les villages puis des "préparatifs, la défense et la fin" ce sont ses mots, les années de préparation du barrage pendant lesquelles "chacun a cherché sa façon d'envisager l'avenir".

... je reprends ses phrases :

..."A partir de 1970 et jusqu'à la mise en eau en début 73, la vallée peu à peu désertée par ses habitants, fut livrée à l'envahisseur ... Camions et bulldozers menèrent un ballet infernal et la terre meurtrie et dépouillée, pleurait ses arbres et ses maisons, son village et son église... vision d'apocalypse où les vents tourbillonnants emportaient des nuages de poussière sur une terre rouge et dévastée d'une nudité funèbre ..".... Je vous donne juste un petit aperçu des paroles et du ressenti de Lilie qui a achevé d'écrire sa brochure le 22 juin 2003. De même Yvonne nous a dit qu'elle revoie toujours sa maison.....

Des personnes très attachantes qui nous ont donnés la larme à l'oeil .

Lili nous a dit qu'elle avait mis beaucoup de temps avant de pourvoir revenir à Sainte-Croix, mais aujourd'hui elle a retrouvé sa sérénité, si je puis dire, à travers l'écriture qui a été sa thérapie. Elle a écrit également de trés beaux poèmes, qu'elle connait parcoeur et nous en a récité quelques uns au cours de cette journée. Après beaucoup de réticenses, elle a adhéré à l'association pour sauvegarder la mémoire des siens et pouvoir parler aux autres : enfants, touristes .... et leur dire tout ce qu'il y a eu au fond du lac .......

Merci beaucoup à Lili, à Yvonne et à l'Association Cultures, Loisirs et Patrimoine pour ces moments de partage.

Après avoir entendu Lili et Yvonne aujourd'hui, je pense qu'à présent nous ne pourrons plus regarder une retenue d'eau aussi belle soit-êlle sans avoir une pensée pour Lili et, à travers elle, pour tout ce qu'elle a engloutie.... Cela a été de même pour la retenue de Serre-Ponçon. 

A présent voici les photos de cette journée.

Dès notre arrivée, nous avons a été accueillis avec un rafraîchissement sur la place de la mairie.

 

acceuil

C'est ensuite que nous avons fait la connaissance de nos hôtes ci-dessous :

notre guide

Lili à gauche et Yvonne à droite

 Lili et Yvonne

 

Après ces échanges et la présentation d'un film, nous nous sommes rendus dans l'école pour voir les photos d'avant :

musée photos

 

 

 musee 2

témoins d'une vie passée

Ci-dessous la maison de Lili, "la bastide engloutie" :

6

 

et un des poèmes qu'elle nous a récités :

5

 Dans cette exposition "Mémoire de la Vallée", on y retrouve la démollition des fermes et du village..... des vues de la sources de "Fontaine l'Evêque" et des ponts de cette vallée du Verdon maintenant noyés par le lac.

17

 

Puis est arrivée l'heure du déjeuner que nous avons pris dans un restaurant avec vue magnifique sur le lac.

 

.déjeuner

 un menu sympas et bien présenté :

RESTO

 

Après le repas, visite du village : 

18

19

20

 

21

2829

 

30

 

 le clocher et le four à pain

 

 les ruelles du village

 

Nous avons passé une excellente journée. Je vous invite dès le printemps prochain à venir découvrir notre Belle Provence et ses petits villages tous plus beaux les uns que les autres. Encore faut-il prendre le temps d'y pénétrer à l'intérieur pour y découvrir leur histoire et leurs petits recoins cachés .......!!!

BON DIMANCHE A TOUS !

 

Saint-Croix

 

 

Les fascicules écrits par Lili sont édités et publiés par l'Association "Cultures, Loisirs et Patrimoine à Sainte-Croix du Verdon"'.  Leur vente se fait au profit de la dite Association selon la volonté de son auteur.

Vous pouvez vous les procurer à la Mairie - Place du 14 juillet - 04500 SAINTE-CROIX DU VERDON

04 septembre 2011

LA FETE DE L'AMI DU PAIN, Edition 2011 ....

Article de presse annonçant cette journée :

 

Numériser0001

 et voici l'affiche qui a été réalisée :

Fête de l'Ami du Pain 2011

 

EXPOSITION : AU TEMPS DE NOS AIEUX

Bienvenue dans le château de Pierre de GLANDEVES à Château-Arnoux,

construit au début du XVIème siècle.

 

La cheminée du Château

Partager l’histoire et le patrimoine garants de la mémoire de nos aïeux, ont été les objectifs de cette exposition à l’initiative de l’Association du Patrimoine, à l’occasion de la fête de l’Ami du Pain.

Cette mission m'a été confiée et je peux dire que cette exposition a été un challenge pour moi, car celle-ci ne devait durer que l’espace d’une journée,  l’installation devant se faire dans le temps record d’une journée également et la dépose dans l’espace de deux à trois heures seulement. C’est mission accomplie.

Il m'a fallu cibler les thèmes à retenir et les pièces à exposer. Il y aurait eu possibilité de s’étendre à la vie des champs, aux vieux métiers, à l’école d’autrefois … Il y aurait tant de choses à dire sur la vie de nos aïeux….. mais cela n’aurait pas été  possible dans le temps imparti..

Le cadre de la Salle des Illustres, Salle des mariages du Château de Pierre GLANDEVES, était l’endroit rêvé et idéal pour faire une exposition d’intérieur avec des pièces dignes de ce lieu chargé d’histoires.

Ma volonté a été de retracer les différents caps de la vie marqués par des rites de passage très encadrés par l’administration et l’Eglise à cette époque :

La naissance autour de ses coutumes et traditions : l’accouchée, les relevailles, le baptême. Des robes et manteaux de baptême d’exception,  chacun ayant " son histoire ". Des ensembles complets : robe, bonnet et " sous-bonnet " en fil de soie, pièce très fine et délicate devenue rare. Une autre taillée dans une fichu d’Arlésienne.

 

Le Baptême

 BAPTEME 2

 

A noter : la particularité de cette exposition est que toutes les pièces exposées n’ont pas été chinées, elles ne sont pas  anonymes. Elles  ont toutes été données ou confiées par des personnes ou familles bien précises : elles ont toutes un nom, un lieu, une date et un vécu. C’est le petit plus qui fait toute la différence. Il y a ce côté affectif….

Après la naissance, la chambre d’enfants avec ses lits anciens, les jeux : " li terraîetto " - il y avait une carrière d’argile à Château-Arnoux – un enfant dans une automobile…. puis l’adolescence, A partir de douze ans, la jeune fille commençait à apprendre à coudre et broder pour la confection de son trousseau. Présentation de " l’ouvroir ", où l’on découvrait le trousseau de nos aïeules, des pièces authentiques avec de somptueux monogrammes brodés..


LA CHAMBRE DES ENFANTS

lou Brès 

 

Avec la chambre, les coins Toliettes :

LE COIN TOILETTE

COIN TOILETTE DES ENFANTS

Au premier plan, les présents à l'enfant pour les Relevailles

 

Présents à l'enfant
Ci dessous un enfant dans son automobile ...

un automobile

Les pièces de costumes, les châles

 

Puis la communion, le mariage : des photos de vieilles familles jarlandines où certains reconnaissaient leurs " grands-parents". Les parures de la femme : de très beaux châles, dont un d’exception : le fameux "Châle grenadine" (sur la photo ci-dessus) pour lequel j'avais noté des explications : 

A côté des grands châles de laine, la Provence se prend de passion au milieu du XIXe siècle pour les châles dits "GRENADINE", version légère du grand châle. Le nom viendrait de la ville de Grenade, dont l'Impératrice Eugénie était originaire. En villégiature dans sa résidence d'été, le Palais du Faro à Marseille, elle lança la mode de ces châles de soie satinés, aux couleurs chatoyantes et aux longues franges. On pense que la majeure partie de ces châles a été fabriquée aux alentours de Marseille. Leur chaîne et leur trame étaient faits d'un même fil de soie, un organsin, très mat très tordu (la torsion dite grenadine ...), qui assurait la solidité de l'ensemble. Lors des étés provençaux, les châles grenadine, souvent rehaussés de fils d'or et d'argent, étaient plus flatteurs et agréables à arborer que les châles de laine ....

 Etaient également exposés : un très beau sautoir de deuil, (sur la photo ci-dessous) de magnifiques "berthes" de dentelles très en vogue entre 1830 et 1860. Nos aïeules étaient souvent habillées en tenue de travail, mais elles savaient aussi être coquettes et aimaient être "ben estigansado" pour les grandes occasions ou le dimanche se rendre à la messe. On disait qu’elles étaient tirées à quatre épingles.


Le mariage

Ci-dessous gros plan sur le sautoir :

ScannedImage-8 

Deux autres tableaux dans cette exposition : La bugade (la lessive) et le repassage avec les différents fers : fers à cendre, fers à tuyauter ….. A côté des fers à tuyauter, bien évidemment, les coiffes avec leurs dentelles. (explications données pour ne pas confondre fer à friser et fer à tuyauter). Ce qui nous amène à présenter la dentelle aux fuseaux.

la bugade

 La bugade 2

 

Ci-dessous : Le repassage

LE REPASSAGE

 

ScannedImage-9Pour ce faire J'ai fait appel à ma sœur dentellière qui était là pour présenter les différents carreaux de dentellières : notamment le tambour à dentelle du Queyras, ce métier en bois sculpté fascinant, le carreau suisse, la technique de la dentelle que nos aïeules maîtrisaient si bien, mais aussi l’histoire et les traditions autour de ces petits fuseaux particuliers : Celui que le jeune homme offrait à la jeune fille qu’il voulait courtiser, celui que le mari offrait à son épouse  et qu’elle utilisait le jour où elle attendait un enfant…

 

 

ScannedImage-10

 

 

 

notre bastidane et son enfant

Cela représente déjà pas mal de choses, me direz-vous, mais ce n’est pas fini.

la pipe et les jumelles du PapiQuand on rentre dans l’expo, on est accueilli au premier plan dans le salon devant la grande cheminée du Château ou un Papé joue du violon, de vieilles partitions à ses pieds, tout en berçant un bébé emmailloté dans son petit lit avec son pied. (pour nous rappeler le " violonneux " qui était là pour faire la fête dans le village et aussi que c’était souvent le papé ou la mamée qui gardait les enfants, pendant que les parents et tous les membres de la famille travaillaient aux champs).

Sur ce petit guéridon, vous apercevez, une petite paire de jumelles et des longues vue, une tabatière, et deux pipes. Celle de droite, "c'était ma pipe" qui a elle aussi une histoire, et bien, il se trouve qu'une personne adulte s'est approprié de cette pipe pendant l'animation musicale mais bien mal acquis ne profitant jamais, je ne saurais prédire la suite de l'histoire de cette pipe. Ce geste est bien le témoin du siècle dans lequel nous vivons. c'est bien dommage. Je pense que ce monsieur se reconnaitra.


Devant la cheminée

 

 

 bébé 1

 

 

La cuisine avec tous ses ustensiles d’époque. La table mise avec la vaisselle des grands jours et son argenterie, un détail qui n’est pas passé inaperçu :  la gravure sur les verres était assortie au motif des assiettes. En effet, nos grand-mères,, même avec très peu de moyen avaient le goût du beau. Elles aimaient s’offrir de belles pièces qu’elles obtenaient après les avoir payées à tempérament….

 


LA CUISINE

 A croire que ces rideaux anciens étaient faits pour cette fenêtre du château.

 expo du temps de nos aïeux 2011 021

 

ScannedImage-11

Sur la table de la cuisine un très joli chauffe plat :

un chauffe platC'est une très belle pièce.

 Ci-dessous la table mise :

LA TABLE EST MISE

Au vu des messages que les visiteurs on laissé, on peut dire que cette exposition a été une réussite. Elle a beaucoup plu. Je ne peux que remercier l’association du Patrimoine qui m'a fait confiance.  J'ai essayé de rendre cette exposition agréable, intéressante avec de nombreuses explications. Je remercie ma sœur connue dans le monde des dentellières sous le nom de Nanou du 05, Simone qui m'a bien aidée et toutes  les personnes qui nous ont apporté des accessoires pour meubler cette exposition : table, chaises, lits ... et bien sûr Monsieur le Maire de nous avoir prêté la Salle du Château.

Ci-dessous la suite des photos, bien que cette année, je n'ai pas eu le temps de prendre les extérieurs. Beaucoup de visiteurs sont venus voir l'expo :

 

 

 Les visiteurs

 Durant toute cette journée, les gens sont montés au four et ont acheté leur pain. Il y a eu affluence. Tout le pain a éyté vendu. Par contre, moins heureux, ont été les exposants car le temps était à la pluie même s'il y a eu des éclaircies par moment. Le repas a été servi dans la Salle des Fêtes archi comble. Ce repas était animé par le groupe " Zoumaï"qui a su mettre l'ambiance.

 

 LE REPAS

Le groupe "Ni d'Oc ni d'ailleurs" ci-dessous :

 animation

 

 Monsieur le Maire, partie prenante de cette manifestation, est venu voir l'exposition que je lui présente ci-dessous :

 

 M le Maire

puis pour finir, la photo des trois chevilles ouvrières de cette exposition  "Au temps de nos aïeux" :

Nanou du 05 à ma droite et Simone à ma gauche :

 

  ScannedImage-7

 

26 août 2011

Fête de l'Ami du Pain à Château-Arnoux : 4 septembre prochain

ça y est c'est la dernière ligne droite avant la grande journée de la fête de l'Ami du Pain à Château-Arnoux. Nous vous invitons à venir très nombreux. D'abord pour venir acheter votre pain directement au four du village puis  manger tous ensemble et faire la fête. J'espère que vous avez réservé votre repas auprès du Président. Pieds paquets ou gardiane (au choix) .... et Plein de surprises à découvrir..... des artisans..... de la musique .... mais vous ne me verrez pas dans les rues du village, je serai planquée quelque part ..... Devinez où ????? J'attendrai votre visite. N'oubliez pas de venir me faire un coucou. je pense que vous ne serez pas déçu(e)s.....Vous aurez un petit aperçu de ma Malle aux Trésors !!!! Bien sûr je serai là pour vous acceuillir sous ma triple casquette : Secrétaire adjointe du Patrimoine mais aussi Félibresse et 1er Niveau de la Fédération Folklorique Méditéranéenne. C'est sûr, si je n'étais que la secrétaire adjointe du Patrimoine, je n'aurais pas réalisé tout ce travail en si peu de temps. C'est le résultat d'un investissement de plusieurs années.....pour le maintien de notre culture et de nos traditions.

 

Fête de l'Ami du Pain 2011