26 septembre 2013

Délégation officielle : La signature du Jumelage côté Italien a eu lieu ce samedi 21 septembre à 18 h 00 en mairie de CARAGLIO

Samedi 21 septembre, 17 h 00 nous voici dans le Hall de l'Hôtel, où nous retrouvons nos collègues du Comité du Jumelage,  les Adjoints de Château-Arnoux/Saint-Auban ainsi que Paola FALCO qui va nous guider. Comme convenu, c'est à pied que la délégation s'est rendue à l'hôtel de ville. Les rues de Caraglio étant interdites à la circulation en raison de la 35ème Foire Régionale d'Automne de Caraglio et de la Valle Grana : une immense Foire occasionnant le déplacement d'un nombre impressionant d'exposants (300) aux stands variés et une foule de visiteurs.

Au passage nous découvrons une foire d'artisanat, Expositions et vente de produits typiques, marché paysan et exposition de fruits et légumes de qualité, de très beaux étalages comme ci-dessous:

JUMELAGE A CARAGLIO 046

JUMELAGE A CARAGLIO 047

JUMELAGE A CARAGLIO 048

 

Nous arrivons à présent dans une rue où nous découvrons à la fois la Mairie et l'eglise qui sont juste à Côté l'une de l'autre. De nombreuses personnes sont déjà là pour nous accueillir, notamment des enfants qui agitent joyeusement des fanions français. On nous a déroulé le tapis rouge ...............

Arrivée devant la mairie de Caraglio

Un couple en costume traditionnel, trés charmant nous attend avec une clé à la main, signe qu'ils nous ouvrent les portes  de leur ville.

 

Attente devant la mairie

 Nous attendons que les deux maires arrivent.

 

Accueil devant la mairie

 

La fanfare et le costume traditionnel

La Fanfare arrive et quelques minutes après Giogio Lerda, Maire de Caraglio et Patrick Martellini, Maire de Château-Arnoux/Saint-Auban nous ont rejoints, pendant que Paola est entrain de distribuer à la délégation française :

une cocarde et un pin's

une cocarde aux couleurs de l'Italie. Un pin's "piémontais" a également été donné à chacun de nous.

 

chacun l'épingle à sa vesteA chacun sa petite cocarde aux couleurs de l'Italie

JUMELAGE A CARAGLIO 1

 Avant de pénétrer dans la mairie nous écoutons la Marseillaise et l'Hymne italien.

 

L'arrivée des Maires

 

Le moment est venu de rentrer dans l'hôtel de Ville. La Mairie de Caraglio est très belle / Un aperçu du plafond et du lustre .....

Intérieur de la Mairie

 

 

Intérieur 1

Prises de Paroles : le 1er adjoint de Caraglio qui parle Français, Patrick Martellini, et Giogio Lerda .

Comme vous pouvez le voir sur ces photos, La délégation française était composée des élus de la commune de Château-Arnoux/Saint-Auban, accompagnés de leurs épouses, mais aussi de : Claude Fiaert, Conseiller Général du Canton de Volonne, Simon Caparros, Président de la Chambre des Métiers, Isabelle Hervet Billeto, Principale du Collège Camille Reymond, et Pierre Imbert, Président de l'Office du Tourisme.

Intérieur 2

 Puis vient le moment de la signature :

la signature 2

Après la signature, poignées de mains et remise de quelques présents, tels que la médaille et le drapeau de la ville de Caraglio, ainsi que le drapeau du Conseil Général de la Province de Cunéo.Du côté jarlandin : le symbole de notre commune, une jarre en terre cuite ainsi qu'un album photos retraçant leur venue lors de la Fête de l'Ami du Pain, le 1er septembre.

Aprés la signature

 A noter au passage un petit détail qui attirera peut-être votre attention :

dans cette Salle d'honneur de la Mairie de Caraglio, Un très beau Christ .....

et sur le mur en face les Armoiries de la Ville.

 

A noter également ces deux magnifiques bouquets de fleurs.

 Cette cérémonie du jumelage touche à sa fin. Vous apercevez sur la table, les cadeaux des deux municipalités.

JUMELAGE A CARAGLIO 121

 et pour finir une photo (dommage un peu floue) du côté assistance. Pas tout le monde a pu pénétrer dans la salle d'honneur.

 

JUMELAGE A CARAGLIO 109

 

Nous avons ensuite été invités, à nous retrouver autour d'un apéritif avant d'aller dîner dans une halle de la Foire.

La soirée s'est terminée avec une prestation de l'école de danse en plein air et un spectacle pyrotechnique, superbe autant par son intensité que par sa durée, tiré du "Sanctuari d'el Castello" sur les hauteurs de  Caraglio.

Retour à l'hôtel Quadrifolio à pied. Rendez-vous est donné pour la messe le lendemain dimanche à 9 H 30.

Je vous souhaite à tous une bonne nuit. Photos de l'église de CARAGLIO dans un autre message.

Danièle 1 - Copie

 

Posté par Une jarlandine à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2013

Signature du Jumelage à Caraglio : C'était ce week-end 21 et 22 sept. 2013 1ère partie : arrivée et visite de la Filature

Evénement dans notre Commune dont je vous ai déjà parlé : 

Château-Arnoux,  a signé un serment de jumelage avec Caraglio.

Nous avons reçu les Italiens le 1er septembre, jour de la Fête de l'Ami du Pain, (voir compte-rendu et photos dans un message précédent) et c'est ce week-end, 21 et 22 septembre 2013, que ce jumelage a été signé à CARAGLIO, à l'occasion de la

 35ème Foire d'Automne de Caraglio et de la Vallée Grana

- 10ème fête de Gnocchi au Castelmagno.

Un grand moment, empreint d'émotions intenses et particulières, pour cette rencontre avec les italiens qui nous ont très bien reçus.

L'occasion pour moi de découvrir CARAGLIO : 

Caraglio est une commune de la Province de Coni, dans le Piémont, en Italie située à 575 m d'Altitude et comptant 6 774 habitants. Ses habitants sont appelés les Caragliési. C'est une ville médiévale avec de nombreux édifices et structures avec des éléments romans et gothiques.

Samedi matin, donc, départ de bonne heure, autouroute jusqu'à La Saulce - Tallard -  et nous voilà, empruntant la route de l'Art contemporain (voir message précédent) un paysage que je connais, auquel je suis habituée, mais que j'ai toujours autant de plaisir à parcourir.

La Lauzet sur Ubaye - Barcelonnette - Après une petite halte - pause café- à Jausiers, direction le Col de Larche. A la sortie du petit village de La Condamine, nous passons devant le Fort de Tournoux.

Le fort de Tournoux

Je vous l'ai pris en photo en baissant la vitre. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le fort de Tournoux, IL est considéré comme le "Versailles de l'art militaire du XIXème siècle".  :

Tournoux

Le Fort de Tournoux est un ouvrage défensif construit dans la haute vallée de l'Ubaye entre 1839 et 1866, sur la commune de La Condamine-Châtelard. Vous pouvez trouver toutes les explications sur Wikipédia.

Une belle transition : à l'époque ce fort avait été construit pour nous défendre contre les Italiens, aujourd'hui, nous traversons le col de Larche pour nous jumeler avec eux......

Quelques vues sur le col de Larche et la descente sur le versant Italien :

 

Descente du Col de Larche

Les premiers villages Italiens

  Arrivée à CARAGLIO à 12 H 20 - Pique-nique dans la campagne environnante.

14 h 00 : arrivée à l'hôtel QUADRIFOGLIO où les chambres ont été réservées par la municipalité.

Hotel Quadrifogli Caraglio

Nous y déposons nos valises. Le départ de la délégation ne devant s'effectuer qu'à 17 h 00. Nous avons donc trois heures devant nous mais pas trop de temps pour s'éparpiller même s'il y aurait de nombreuses visites à effectuer.

D'après mes recherches :

Le chef-lieu de la Vallée Grana est Caraglio qui, depuis toujours, constitue le centre principal de la vallée, dès que les Romains s'installèrent dans les environs et ils en firent un important carrefour de leur expension.

Au-delà des beaux clochers romans-gothiques de Saint-Jean et de Saint-Paul et de la rue médiévale presque cachée, via Brofferio, Caraglio se distingue pour les églises du 17ème et 18ème siècle (Église des Capucins, 1698; la belle église paroissiale de l'Assomption de Nicolis de Robilant, 1779).

Dans l'église de Saint-Jean on peut observer des fragments de fresques, remontantes au 15ème siècle, qui ont récemment vu le jour. Dans la nef gauche il y a des plaques de couverture d'un sarcophage murées, probablement oeuvre des Zabreri de Pagliero et la rélative pierre tombale commémorative de la fin du 15ème siècle.

L'église paroissiale (1779), voûte centrale dall'amplissima, avec les fonts baptismaux des frères Zabreri (1490), peintures de Luigi Morgari.
L'église de Saint- John, construite dans le style baroque: pierre tombale 1,474 série de peintures des frères Biazaci (seconde moitié XV.), Crucifix procession du XVIe siècle, sous l'Cleret.
L'ancienne église de SS. Pierre et Paul, le roman, en cours de restauration
 
 
 
L'Eglise Saint Jean-Baptiste à CARAGLIO :
 
Romane à l’origine , l’église qui fut longtemps la paroissiale de Caraglio a connu plusieur remaniements : le haut clocher pointu est gothique, les nefs et la façade ont l’empreinte du baroque. Le décor intérieur fut réalisé au XV par les frères Biasacci de Busca. Bien que l’église soit dédiée au Baptiste, les vraies proganistes ici sont des femmes, saintes et martyres, qui " s’armèrent de la Foi et non de l’épée ". On y trouve Marie Madeleine, portant le pot d’onguent avec leqel elle parfuma le corps du Christ après la Déposition, et aussi les saintes Lucie et Apollonia, montrant les yeux ou les tenailles figurant le martyre subi.

 

LES ONZE MILLE VIERGES Dans la « Légende dorée » Jacques de Voragine raconte que Ursule, fille du roi de Bretagne vécue au IV siècle voulut se rendre en pèlerinage à Rome et demanda à son père une escorte faite de dix vierges, accompagnées chacune par mille vierges. E c’est avec cette pieuse armée qu’elle part pour la Ville Sainte, mais sur le chemin du retour elle est faite prisonnière à Cologne. Ayant refusé d’épouser le roi des Huns elle subit le martyre avec toutes ses compagnes : à cet te histoire sanglante correspond dans la chapelle de Caraglio une image tout aussi rare : avec Sainte Catherine de Sienne recevant les stygmates devant une scène semblable dont saint François est le personnage principal.

  

 LA VIERGE DU CHATEAU Dans le sanctuaire de le Vierge du Château qui domine Caraglio, un intéressant cycle de fresques exécutées en 1410 par un artiste anonyme. Il s’agit des scènes de la vie de le Vierge, largement inspirées par les evengiles apocryphes. On y voit la douleur de Joachim pour la stérilité de sa femme, Anne, puis la rencontre des deux époux à la Porte d’Or, où par un chaste enlacement ils conçoivent Marie, enfin la naissance de la Vierge assistée de Sainte Anne et d’une sage-femme.

 

 
L'église avec un autel en bois et l'ancien Couvent capucin siège rénové de la «Marcovaldo»;
Le sanctuaire de Notre-Dame du Château, avec des fresques de 1410.
 
La vache villa (1910/11), "phare de l'Art Nouveau Cuneo"

 

J'ai opté pour la visite du Musée de la soie.

 The Spinning Wheel (1678), ,

un espace d'exposition pour les expositions.

 
Jusqu’à la moitié du XIX siècle, Caraglio a été un important centre pour le travail de la soie et la production d’organsin, filé très apprécié, obtenu par des vers à soie et exporté en grande partie à la Manufacture de Lyon. Construit en deux ans seulement, entre 1676 et 1678, le Flatoio (le Filoir) est un exemple extraordinaire et unique d’ « architecture industrielle » du XVIII siècle dans le Piémont. L’édifice, occupé par différentes salles, est élégant et harmonieux : des tours cylindriques décorées de stucs se trouvent aux quatre angles, deux vastes cours intérieures relient les différents lieux de travail. Aujourd’hui, entièrement restauré, il accueille le Museo Regionale della Seta (Musée Régional de la Soie), dans les locaux autrefois occupés par la fabrique, et des expositions d’art contemporain dans ceux qui, un temps, étaient les lieux d’habitation.

Nous arrivons donc devant : "lI fILATOIO DI CARAGLIO"

JUMELAGE A CARAGLIO 015

 

Un peu d'histoire
La construction de la manufacture de soie, l'une des plus anciennes d'Europe, n'aura pris que deux ans, de 1676 à 1678. Edifié selon la volonté de Giò Girolamo Galleani, homme d'affaires de Turin et fils de Giovanni Francesco, qui, quelques années auparavant, avait introduit dans le Piémont un moulin à soie circulaire à énergie hydraulique et suivi la construction à Venaria de la première fabrique de soie, qui regroupait dans un même bâtiment tout l'appareillage nécessaire aux différents étapes de la préparation des fils et leur tissage (étouffage, filature, dévidage, moulinage, décreusage, tissage, etc.). Giò Girolamo Galleani suivi les pas de son père lors de la construction de la filature de Caraglio et y rattacha de surcroit des espaces résidentiels.
La filature entra en déclin au début du XXème siècle. Fermée définitivement à l'aube de la seconde guerre mondiale, elle a été récemment restaurée. Les espaces de production et d'habitation ont été reconstruits. Une partie du complexe abrite le Musée de la Filature de Soie du Piémont, qui propose des expositions temporaires sur le thème de la soie et des tissus, tandis qu'une seconde partie est affectée à des expositions d'art moderne et contemporain.

JUMELAGE A CARAGLIO 016

Cet édifice est immense. La visite commence par le Premier étage où nous découvrons des salles servant aux expositions itinérantes. Actuellement ce sont des oeuvres de Miche Berra qui sont exposées.

 

JUMELAGE A CARAGLIO 018

Salles d'exposition

Après la visite de ces salles, nous redescendons dans la première cour intérieure, où la guide nous explique que certaines salles sont louées pour des réceptions et ce samedi il y avait justement un mariage qui se préparait.

JUMELAGE A CARAGLIO 036

JUMELAGE A CARAGLIO 037

 

Déco mariage

Buis décoré

Mais nous ne sommes pas là pour le mariage... Nous pénétrons donc dans l'aile de gauche pour la visite de la filature.

Nous commencons par une présentation de l'édifice à travers une maquette :

Présentation de l'Edifice

Puis, nous descendons vers la salle des "Machines", les moulins mis en mouvement, aujourd'hui électriquement depuis la Rénovation de cet espace, mais qui tournaient à l'époque avec un arbre entrainé par l'eau . 

 

la mies en bobines

La mise en écheveau

Les plans

 

Les schémas

plan 2


A présent nous déscendons au sous sol voir la turbine et l'axe central :

visite de sous sol



 

L'arbre central au sous-sol

sous-sol 3

Sous-sol 4

 Voilà, la visite de la filature touche à sa fin. Celle-ci a été très intéressante. A noter qu'à Caraglio, la soie était filée, puis mise en bobines ou écheveaux et envoyée ensuite sur Lyon. Nous remercions la jeune-fille qui nous a bien voulu nous faire faire cette visite non programmée, car nous étions pris par le temps.

JUMELAGE A CARAGLIO 038

JUMELAGE A CARAGLIO 042

Nous quittons la Filature, et partons nous changer à l'hôtel pour être à l'heure au rendez-vous.

La suite très bientôt dans un message suivant.

Posté par Une jarlandine à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2013

Découverte de la route de l'Art contemporain .... .

 Connaissez vous "VIAPAC» ? : "via per l’arte contemporanea" ou la route de l’art contemporain ?

Fruit d'une coopération transfrontalière franco-italienne, la route de l’art contemporain se matérialise par l'installation pérenne de 24 oeuvres en pleine nature, le long d’un itinéraire de 235 km. En empruntant la route départementale D900A reliant Digne à Caraglio par le Col de Larche, on peut admirer les créations de 12 artistes internationaux parmi lesquels Jean-Luc Vilmouth, Mark Dion, David Renaud, Joan Fontcuberta ou Richard Nonas, qui forment un véritable musée à ciel ouvert.

J'avais déjà emprunté cette route, mais c'était avant ces aménagements. Ce week-end, j'ai eu le plaisir de l'emprunter à nouveau. Il faut savoir que ces oeuvres ne sont pas toutes situées le long de la route, certaines se trouvent dans des villages environnants qu'il faut découvrir ou en pleine nature.

En fait je n'en ai vu que deux : je vous donne ci-dessous leur description telle qu'elle est faite la brochure distribuée au public.

1) celle située au Col de Larche, Oeuvre de David Renaud né en 1965 à Grenoble qui vit et travaille à Paris. Elle est installée sur ce lieu de passage entre les montagnes qui relie Digne et Caraglio et frontière entre deux pays, deux cultures. L'artiste propose une oeuvre en acier cortin, à la fois table d'orientation dans sa forme classique et plan relief, qui vient représenter ce lieu singulier.

Col de Larche

2) la seconde à Vinadio :

Deux sentinelles qui ne passent pas inaperçus de chaque côtés de la route, aux couleurs "Flash".

Une oeuvre de David Mach :

L'artiste s'est inspiré des deux géants de Vinadio, les frères UGO, nés à la fin des dix-neuvième siècle et devnus célèbres sous le nom des "Géants des Alpes".

La structure de ces grandes sculptures est constituée d'un tube en acier qui en trace la forme des corps, pour former une gigantesque volute qui, depuis le sol monte vers le haut, enveloppant les membres inférieurs, le torse, les bras et la tête. Les corps à l'origine modelés en argile, se transforment ainsi en imposantes sculptures scénographiques aux couleur pop. Les nouveaux gardiens du Fort Albertino, protecteurs du lieu, ces sentinelles évoquent l'histoire mais tracent à la fois le présent, pour l'artiste, une sorte de nouvelle porte pour la pensée. Installées aux portes de la forteresse, sur le bord de la route qui relie l'Italie et la France, ces deux figures semblent simuler le changement de la garde et rappellent à la fois l'émigration des frères UGO : Le jeune Paolo (vert) regarde son frère Battista prêt à partir et aller au delà des Alpes.

Pour voir les autres, et bien, je vous invite à vous procurer la brochure gratuite dans un office de tourisme qui vous décrit ce parcours transalpin et à partir à leur découverte. Je vais programmer cette sortie prochainement.

Ou cliquez sur le lien ci-dessous :

www.cg04.fr/uploads/tx_egestiondoc/DP_VIAPAC_optimisé.pdf

 

Posté par Une jarlandine à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un petit air de galoubet et quelques pas de danses.... C'était en 1935

Un peu de notre culture provençale... Merci pour le partage

19 septembre 2013

Actualité : Evénement exceptionnel de la semaine : convoi ITER

Cette semaine,nous avons vécu les premiers instants exceptionnels d'un évenement mondial (trajet de Fos/mer en direction du centre ITER prés du CEA de cadarache) Le transport-test des modules du projet mondial ITER. Il faut 4 nuits et 5 jours pour éffectuer seulement 90kms.

Rappel:

ITER est le projet mondial de la nouvelle et future énergie à bas prix, éternelle, sans déchets... par exemple: à la place du pétrole polluant et des centrales électriques nucléaires dangereuses.

C'est trés compliqué, alors je résume:  Action * Produire une énergie nouvelle et propre  (Fusion,atome,etc..) identique aux particules du soleil.

Une nouvelle usine immense vient d'étre construite prés du Centre Atomique de cadarache, prés d'Aix en Provence et Manosque, pas très loin de chez moi.


Prés de 3000 personnes vont y travailler pour trouver la solution (recherche scientifique,etc...) pendant des années 2015 à  2065...et plus.


Actuellement 1500 personnes sont déjà actives : techniciens/chercheurs,etc.. en majorité des étrangers du monde entier.


Participent à cette opération financiérement et techniquement  les pays riches :  U.S.A - Inde - Brésil - Japon - Russie -Chine, etc....et bien entendu l' Union Européenne (Belgique-Allemagne-Angleterre-Italie-Espagne,etc..)


Ci-dessous les photos du premier convoi-test prises lors de son passage à la Roque d'Anthéron. Il ne circule que la nuit et démonte et remonte tous les panneaux du code de la route sur son passage. Les routes ont été refaites complétement (cables entérrés) avec des ponts de stationnement, il y a six mois.

 

 

Convoi Test - ITER -Nucléaire - 18 Sept

Convoi Test - ITER -Nucléaire - 18 Sept

Convoi Test - ITER -Nucléaire - 18 Sept

Convoi Test - ITER -Nucléaire - 18 Sept

Convoi Test - ITER -Nucléaire - 18 Sept

NON A LA DECHARGE ......

Un  monde sans poubellesavec SuperTrash en dessert...

A ne pas manquer et à faire diffuser le plus largement possible.

A envoyer à tous les "décideurs" locaux....
 
Jeudi 19 septembre de 22:15 à 23:20 sur France 2 inédit "en clair"

Posté par Une jarlandine à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :