11 avril 2013

MIDI EN FRANCE A SISTERON : Emmission du 11/04

Recette présentée :

Risotto d'épeautre et son filet mignon de porc en croûte de noix
Par Thierry Chouin

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 2 mignons de porc
- 150 g de beurre
- 75 g de noix
- 1/4 de zestes de citron non traité
- 1 poignée de chapelure
- 200 g d'épeautre trempé la veille
- 30 g d'oignon
- 30 g de blanc de poireau
- 30 g de céleri
- 1 gousse d'ail
- 1/4 de litre de crème liquide
- 1 litre de jus de viande
- Thym et laurier
- 1/4 de litre d'huile d'olive
- 30 g de beurre
- Sel, poivre


Préparation

Egoutter l'épeautre.

Tailler et faire suer la garniture aromatique (oignon, poireau, céleri) avec huile d'olive.

Faire bouillir le jus de viande dans une casserole.

Ajouter l'épeautre à la garniture aromatique légèrement suée, puis incorporer en plusieurs fois le jus de viande en ébullition.
Répéter cette opération à chaque fois que le liquide sera absorbé.
Débarrasser le risotto lorsqu'il est cuit.

Réaliser la croûte de noix: concasser les noix, ajouter le beurre pommade, la poignée de chapelure, le 1/4 de zeste de citron ainsi que le sel et poivre.
Incorporer le tout et le mettre sous forme de boudin sous film alimentaire au frais.

Assaisonner généreusement les mignons de porc de sel et de poivre.
Les cuire « rosés » dans un mélange de beurre et d'huile de tournesol, puis les laisser reposer.

Infuser dans le jus de viande restant: thym, laurier et ail. Puis filtrer à la passoire.

Réduire la crème, y ajouter: l'ail haché, le sel et poivre puis y mettre l'épeautre déjà cuit.

Trancher le mignon de porc, disposer dessus la croûte de noix.
Terminer la cuisson et la coloration au four.

Dressage

Risotto d'épeautre au fond de l'assiette; les médaillons de porc et un cordon de jus autour. Un trait d'huile d'olive pour terminer.

Bonne dégustation !

Posté par Une jarlandine à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MIDI EN FRANCE : Emmission du 10 avril

Découverte de Saint-Géniez, les faïences de Moustiers, les thermes de Digne-les-Bains Mais sur le lien ci-dessous hélas, vous ne voyez plus l'émission du 10 avril, mais celle du lieu où se trouve l'équipe en ce moment. Une balade en France qui va changer au fil des jours.

http://pluzz.francetv.fr/videos/midi_en_france_1ere_partie_,80176845.html

Posté par Une jarlandine à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MIDI EN FRANCE A SISTERON

Les chroniqueurs de Midi en France à Sisteron

La cité de Paul Arène se retrouve sur les écrans de télévision, avec l'enregistrement de plusieurs émissions les 8 et 9 avril.

Les chroniqueurs de Midi en France à Sisteron

Sisteron est mis à l’honneur durant la semaine avec Midi en France. Le plateau de France 3 a déposé caméras et projecteurs devant l’hôtel de ville depuis ce matin lundi 8 avril. La 1ère émission est en direct, puis les 2 suivantes sont enregistrées. Même chose pour le mardi, en dehors du fait qu’il n’y a que 2 émissions au lieu de 3.

12h15, c’est celle qui sera diffusée mercredi 10 avril. L’équipe est au complet. Laurent Boyer est entouré de ses chroniqueurs, Nathalie Simon, Vincent Ferniot, Pierre Bonte, Hélène Boucher, Jean-Sébastien Petitdemange et Nathalie Schraen. Sans oublier Frédéric Soulié, journaliste à France3 PACA et qui présente la rubrique quotidienne Vu d’ici.

 

65 000 visiteurs par an

 

Entre chaque reportage, des invités demeurant sur place se succèdent. Yohan est élève au lycée hôtelier. Il a 50 minutes pour préparer des sablés de châtaigne. Vincent Ferniot plonge la caméra sur les plats. Twitter est présenté au public. C’est un berger des Pyrénées, que le chenil de Sisteron présente à l’adoption. Daniel Spagnou se voit offrir un tablier à son nom avec le logo de Midi en France, et répond aux questions de Laurent Boyer : "La ville n’a pas été abimée par des immeubles et a préservé son patrimoine historique. La citadelle reçoit 65 000 visiteurs par an. Nous sommes actuellement au cœur du 12ème festival de Marionnettes. Des compagnies de la France entière y participent."

Midi en France se veut près des habitants, et colle au plus près des informations. On y apprend donc, pour ceux qui ne le savaient pas, que "Le hussard sur le toit" détient des images de la ville elle-même et qu’il a été tourné à la fois à Saint-Vincent-du-Jabron et à Noyers-sur-Jabron. Le vieux Noyers a aussi été acteur dans "Malaterre." Les reportages ont été tournés plusieurs jours avant. Ils sont allés au-delà des murs, jusqu’à Saint-Geniez ou Digne-les-Bains.

 

"Un éclairage social"

 

Midi en France en est à sa 3ème saison et dépasse les 10% d’audience. Frédéric Soulié participe aux chroniques sur les 2 jours : "Nous avons la liberté de choisir nos reportages, mais ils sont faits en accord avec la rédaction. Toujours dans l’esprit de l’émission, c’est-à-dire l’éclairage social." L’émission est déjà venue à Manosque l’an dernier. L’équipe comporte 80 personnes et arrive quelques jours avant. "L’émission est faite pour mettre en valeur la ville avant tout" intervient Laurent Boyer. "Nous allons parler de l’agneau de Sisteron d’une manière gastronomique, mais aussi vétérinaire. Nous traitons de l’histoire, de la géographie des lieux ou encore, du bien-être avec les huiles essentielles par exemple. Chacun a ses compétences. On prend les renseignements avec l’Office du Tourisme ou le service culture pour connaître les dates."

Le travail que le spectateur voit du lundi au vendredi est filmé en 2 jours. Mais malgré la légèreté du ton, le travail en amont est important et démarre 2 mois avant la 1ère diffusion. Chaque semaine compte 30 reportages. L'équipe sillonne la France. Ele vient de Libourne, était à Sisteron et sera la semaine prochaine à Trouville. Le but est de couvrir le plus possible le territoire.

 

Par Françoise Navarro le 08/04/2013 17:19:58

Posté par Une jarlandine à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MIDI EN FRANCE : lien pour voir la première émission sur Sisteron

Pour ceux qui comme moi travaillaient et n'ont pas pu voir l'émission en direct, où ceux qui n'étaient pas informés,je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Une très belle émission :

http://pluzz.francetv.fr/videos/midi_en_france_1ere_partie_,80176775.html

Posté par Une jarlandine à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MIDI EN FRANCE passe par SISTERON

Toute la semaine, Laurent Boyer et ses chroniqueurs offriront aux téléspectateurs l’opportunité de découvrir Sisteron, au coeur des Alpes-de-Haute-Provence.

Tous les jours du 8 au 12 avril à 10:50 sur France 3

Evelyne Thomas, Nathalie Simon, Vincent Ferniot, Pierre Bonte, Hélène Boucher, Jean-Sébastien Petitdemange et Nathalie Schraen exploreront la culture locale,
aborderont richesses et savoir-faire locaux, mettront en avant la gastronomie de la région, le tout ponctué de reportages et d’interviews de personnalités locales.

Hier présentation de la recette du :

 Filet d'agneau de Sisteron en robe d'herbes, févettes à la sarriette
Par Jany Gleize

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 500 g de filet d'agneau de Sisteron complètement paré
- 1 kg de févettes
- 1 cuillère à soupe de sarriette séchée en poudre
- 4 pétales de tomates séchées
- 50 g de beurre pommade
- 1 cuillère à soupe ciboulette ciselée
- 1 cuillère à soupe de cerfeuil
- 1 cuillère à soupe de persil
- 1 cuillère à soupe de thym
- 1 cuillère à soupe de romarin
- 100 g de panure
- 10 cl huile d'olive
- Sel,  poivre


Préparation

Mélanger le beurre pommade avec la panure, les herbes, sel, poivre et étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé à une épaisseur de 1 mm.
Réserver au frais.

Ecosser les fèves. Les blanchir, puis rafraichir, et enlever la peau. Les mettre dans une petite casserole avec une noix de beurre, une giclée d'huile d'olive et une pincée de sarriette en poudre.

Saler et poivrer les filets d'agneau. Poudrer de sarriette, puis rôtir de tous côtés dans une  poêle bien chaude (fumante c’est-à-dire aux alentours de 280°) avec un peu d’huile d’olive pendant 5 minutes maximum et laisser reposer.

Couper le beurre qui a durci de la taille des filets d'agneau, et les recourir avec ces morceaux de beurre aux herbes. Passer sous le grill.

En même temps, faire chauffer les févettes et leur assaisonnement, auxquelles on rajoute les tomates séchées coupées en dés.

Bonne dégustation !

Posté par Une jarlandine à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 avril 2013

Sonnez les matines ...... Dig Ding Dong, un petit rappel !

Tout le monde se rappelle ou mieux chacun a entendu quand il était enfant, la chanson de "Frère Jacques..".

Sonnez les matines... mais je ne sais pas si beaucoup d'entre nous se rappellent ce que veut dire matines ??? En fait c'est : Minuit. Pourquoi Minuit ???

La journée se divise en huit parties égales qui marquent, chacune, l'instant d'une prière particulière.

Elles ont pour nom : Laudes (3 heures) prime (6 heures), tierce (9 heures), sexte (12 heures) none (15 heures) vêpres (18 heures), complies (21 heures), matines (minuit).

Nos enfants n'apprennent plus cela au catéchisme (le peu qui y vont encore...), et pourtant combien de nos aïeules sortaient plusieurs fois leur chapelet dans la journée .....! et prenaient le temps de réciter une prière.. même au milieu des champs.....A méditer.

Posté par Une jarlandine à 10:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2013

L'apprentissage de la dentelle aux fuseaux ....... au siècle dernier

Pour toutes mes amies apprenties dentellières d'aujourd'hui, je vous invite à consulter un blog que je viens de découvrir. Cliquer sur le lien ci-dessous :

http://dentelle-et-papillon.over-blog.com/article-o-la-belle-vie-de-l-apprentie-dentelliere-58560171.html

J'attends vos commentaires. Bonne journée à toutes.

Posté par Une jarlandine à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2013

LA POUBELLE ..... une invention récente.

Depuis quelques temps le sujet de la poubelle géante prend possession de mon blog.....mais une petite recherche : D'où vient le nom Poubelle ? et depuis quand ?.??

..." En 1884, le Préfet Eugène Poubelle impose aux Parisiens l'utilisation de ce récipient qui prendra son nom : la poubelle. 1884 seulement ? C'est qu'autrefois, rien ne se perdait et tout se transformait. Nos ancêtres paysans ne jetaient rien, ils étaient sans le savoir de grands écologistes, adeptes du recyclage à 100 %. Le moindre bout de métal trouvait un emploi astucieux et les déchets organiques allaient sur le tas de fumier. les objets, même hors d'usage, étaient stockés dans les greniers, transmis de génération en génération. On recyclait alors jusqu'au purin des cochons, au crottin des chevaux étalé sur la voie publique, et aux déjections humaines, qui étaint épandus dans les champs, tandis que l'urine était utilisée par les teinturiers...

Bien sûr, c'est dans les villes que la notion de déchets est apparue. Longtemps, leur collecte ne fut pas organisée, et les immondices s'entassaient dans les rues, qu'elles empuantissaient. C'est pourquoi en 1884, imposer l'utilisation de la poubelle était déjà un grand pas en avant ....

Source : "Dans la peau de nos acêtres" de Guy Solenn

PS :

Enfant, j'étais souvent chez mes grand-parents à la campagne et je n'ai pas souvenance d'y avoir vu une poubelle. J'y réfléchis, je cherche dans mes souvenirs, mais il n'y avait de ramassage d'ordures. Effectivement nous n'utilisions pas d'emballage. Pas de bouteilles plastiques. Des bouteilles en verre qui étaient réutilisées. Des bouteilles pour le vin qui étaient tirées directement à la bonbonne ou au tonneau. Des bouteilles pour le coulis de tomates. Je revois des bidons de lait.. Le lait était tiré directement à la chèvre ou à la vache à la ferme et même dans la cité où j'ai grandi, j'allais chercher le lait à la laiterie. Nous allions acheter les produits de saison frais, fruits et légumes dans un panier d'osier. Nous n'avions pas de sacs en plastique. Si sacs il y avait, ils étaient en papier et servaient à allumer le poêle à bois ou à charbon le matin car Il n'y avait pas de chauffage central.....le progrès est passé par là, mais est-ce une bonne chose ??? ne peut-on pas limiter cette surconsommation d'emballages. Un petit pas en avant a été déjà été réalisé avec la suppresion des sacs en plastique dans les grandes surfaces. Mais pourquoi ne revient-on pas aux bouteilles en verre consignées ??? Il n'y avait pas de boîtes de conserve, ces méchantes boîtes de conserve en fer.. Il n'y avait que les conserves faîtes maison dans des bocaux en verre que nous réutilisions.....et les produits étaient plus sains, pas de colorants ni de conservateurs... Que de choses à dire, encore et encore !!. C'est un grave problème de société.... C'est l'homme qui va à sa perte. Nous sommes tous devenus des esclaves du progrès... à méditer....Essayons de changer notre comportement pour éviter les poubelles géantes ???? et consommer mieux ....Consommer des produits de saison, directement du producteur au consommateur. Redevenons plus "authentiques".

Posté par Une jarlandine à 09:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :