26 avril 2015

Et si nous parlions un peu d'Angèle ? Est-ce que ce prénom vous parle, j'espère bien que oui..

Voici mon troisième post sur Pagnol. Après Joffoi, Angèle. Nous sommes en 1934. Il s'agit du premier vrai film de Marcel Pagnol, écrit, produit et réalisé par lui. (mais c'est à Giono qu'il a enprunté le sujet). Les extérieurs sont tournés près de Manosque et dans les collines d'Allauch - la ferme d'Angèle (La Douloire).

Voici l'histoire :

...."l'heureux trio d'une famille provençale dévasté par la faute d'Angèle, la fille chérie. Séduite par un salaud, contrainte à arpenter les rues chaudes de Marseille. Angèle a laissé à la ferme un père devenu fou de rage, une mère dévorée par le chagrin. Mais la fugueuse revient à la Douloire (aidée par Saturnin qui a trucidé le voyou, mais reniée par son père qui l'enferme dans une cave, avec son bambin, enfant du péché et de la honte. Seuls la douceur et l'amour du sage Albin, le "grand de Baumugnes" amoureux d'Angèle depuis longtemps, vaincront la fureur de Clarius : Angèle trouve un mari, l'enfant un nom, la famille l'honneur, sans lequel en Provence il n'est pas digne de vivre.".

C'est un film très émouvant qui rassemble tous les thèmes chers à Pagnol : la famille, l'honneur, les patriarches intransigeants, l'image de la femme vulnérable et et bafouée,.....

Angèle - Marcel Pagnol 1934 - FILM COMPLET (VF)

Posté par Une jarlandine à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mars 2015

Derrière la plume de Pagnol ...

parfois rieuse et ensoleillée, c'est la complexité des sentiments et des rapports humains qui s'offre au lecteur...

J'ai décidé, pour ceux qui ne le connaissent pas vraiment, de rédiger au cours de cette année 2015 des messages relatant ses oeuvres en mettant en avant une phrase comme celle-ci par exemple :

"Non je ne vais pas chasser la grive, je vais chasser le salaud ! 

....Assassin d'arbres ! Tu oses te cacher derrière un arbre !

JOFROI

1933 : Pagnol réalise son 1er film

Ce film est tourné à LA TREILLE - village de Pagnol, mais raconte une histoire de Giono qui se déroulait du côté de Manosque

RESUME:

Jofroi, vieux paysan qui a vendu son verger à Fonse, un voisin, lui interdit d'en arracher les arbres qu'il a aimés et soignés toute sa vie comme ses enfants. Afin que Fonse renonce à son projet maléfique, Jofroi menace de se suicider, et récidive à chaque tentative du nouveau propriétaire d'abattre les arbres. Autour de ces deux protagonistes, évolue le "choeur",c'est-à-dire la population du village, qui assiste aux péripéties et les commente.... Finalement, Jofroi meurt (de mort naturelle!) mais Fonse, pourtant exaspéré, laissera quelques arbres en souvenir ...

Elle n'est pas belle cette histoire ! en tout cas elle dépeint bien les rapports des gens de chez nous, le cadre est bien panté et on sent bien l'atmosphère .....

Il faut le dire PAGNOL et GIONO avaient le même amour de la Provence mais la dépeignaient, chacun à sa façon, assez différemment : si bien que querelles et réconciliations se succédaient et ont marqué leur relation.

 

Posté par Une jarlandine à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

RETROUVAILLES avec l'Enfant du Pays : Marcel PAGNOL à AUBAGNE

Aubagne fête les 120 ans de Marcel Pagnol

http://youtu.be/pxBfD5pBLwg

Merci beaucoup à vous deux Jean-Paul et Elise pour cette vidéo qui permet à tous ceux qui ne pouvaient être à Aubagne Dimanche de partager un peu cet événement. Nous aimons beaucoup Pagnol, nous qui sommes des provençaux comme lui ( en 1900 : déménagement à l'école du Chemin des Chartreux et mon mari est né au Chartreux ...) De son vivant, Marcel Pagnol était célèbre, il est aujourd'hui plus que jamais immortel. C'est un géant de Provence.

Un grand merci à Nicolas Pagnol de faire revivre la mémoire de son grand-père.

(à travers lui c'est aussi la mémoire de nos grand-parents à nous Provençaux...)

Son oeuvre ne vieillit pas car Marcel parle de choses vraies. Il parle avec le coeur de choses simples qui nous vont droit au coeur.!

Dans le journal "La Provence" du Vendredi 20 février j'ai relevé un paragraphe que je tiens à mettre en avant car c'est exactement ce que je pense :

..." Il y deux Provence. Celle qui veut ressembler à Paris, tout en affirmant une sorte de défiance envers la capitale, et qui revendique une nouvelle Provence moderne, en faisant table rase du passé. Et puis, il y a les Provençaux qui acceptent leur histoire et leur culture. Pagnol n'a jamais fait de pagnolades. Ce sont ceux qui ont voulu l'imiter qui ont fait des caricatures et des clichés. Pour croire que Marcel fait une caricature du Sud, je pense qu'il faut ne pas savoir lire ou ne pas aimer le Sud et ne pas s'aimer soi-même. Quand on voit que pour Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture, il n'y avait rien sur Pagnol, rien sur Scotto, rien sur Raimu, rien sur Fernandel ... Rien sur la véritable culture marseillaise et la culture provençale populaire. C'est cette Provence qui fait table rase du passé, qui reproche à Marcel la caricature. "

Propos recueillis par Pierre KOROBEINIK

Posté par Une jarlandine à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :