24 mai 2011

Le Patrimoine "Pierre sèche" en Haute-Provence

Dans mes messages du 3 et 13 avril, je vous ai rendu compte d'un stage "pierre sèche" à Peyruis, aujourd'hui en complément à ma page de garde, si cet été vous venez en haute Provence, je vous invite à découvrir des balades dont, je pense vous garderez un beau souvenir :

 

 Entre Luberon, monts de Vaucluse et montagne de Lure, l’arrière-pays provençal garde de nombreuses traces de son passé rural : fermes, bergeries, lavoirs, citernes, pigeonniers, ponts, chemins caladés, oratoires… Parmi ces témoins d’une époque révolue, le patrimoine en pierre sèche, pratique d’assemblage de pierres brutes sans liant, occupe une place prépondérante. Des cabanes du Luberon aux bergeries de la montagne de Lure, des aiguiers des monts de Vaucluse aux galeries drainantes de leurs piémonts, Florence Dominique, chargée de mission à l’APARE, a sélectionné 25 itinéraires pour découvrir ce patrimoine. Des balades, hors des grands sentiers touristiques, qui dévoilent pas à pas ce territoire façonné par l’homme. Des cartes de l’IGN, des schémas explicatifs, des photographies inédites révèlent à la fois la beauté des paysages naturels et la précision d’une technique séculaire.

 
Je vous invite à consulter un site :
http://laroutedelapierreseche.org.
 
 


21 mai 2011

16ème Fete de l'Olivier de Haute-Provence

Dans ma page de garde, je vous annonce la Fête de l'Olivier de Haute-Provence qui sera accueillie par Forcalquier les 4 et 5 juin prochain.

Je viens vous en dire un peu plus dans ce message. Si l'accueil grand public est prévu pour le 5 juiin, des activités sont programmées dès le 4 juin en soirée.

Une conférence-débat sur l'oléiculture biologique ouvrira la fête ; elle se tiendra dans la soirée du Samedi 4 juin dans un café de la ville, et sera clôturée par une dégustation de produits à base d'olives préparée par l'Association Convivium.

Le dimanche 5 juin verra l'ouverture de la fête par la procession de l'olivier et la plantation d'un olivier. Une animation sera assurée par le groupe de maintenance "Lei Fieloue d'Auresoun". Vers midi, la Fédération des acteurs de l'oléiculture de Haute-Provence offrira son traditionnel apéritif sur la place de la Mairie, accompagné de sa superbe tapenade.

Dans la journée se succéderont visite guidée de la ville, visite de l'ancien moulin à huile de Gouvant, intinéraire de promenade dans les oliveraies, démonstration de taille, projection de films sur l'oléiculture.

L'Université européenne des Saveurs et des Senteurs ouvrira ses portes pour proposer une initiation à l'analyse sensorielle des huiles d'olive, et l'association Convivuim y offira des cours de cuisine bio.

Et pendant la fête, les artisans et producteurs locaux présenteront leurs produits, et les associations oléicoles animeront l'espace oléicole, notamment le Groupement des Oléiculteurs de Haute-Provence et du LuBéron avec son mini-moulin et le concours d'aïoli.

Notez donc bien le rendez-vous les 4 et 5 juin 2011 à Forcalquier.

 

18 mai 2011

THEUS : les demoiselles coiffées

Ce lundi, Nadine de Trans en Provence, vient d'écrire un message sur les demoiselles coiffées, je vous invite à lui rendre visite et en prendre connaissance. Théus, c'est par chez moi, en Haute-Provence, on y passe en allant au lac de Serre-Ponçon.

www.transenprovence.org

 

04 mai 2011

LA CAMARGUE .... elles ont fait de très belles photos.

Je suis ravie, car mes petites filles sont revenues enchantées de leur semaine de vacances en Camargue !

Toute la petite famille Castor s'est régalée. A présent, elles sauront ce que veut dire le mot "Camargue" :

Elles ont découvert ce qu'était ce coin de La Provence, et je suis encore plus contente, car elles m'ont dit qu'à ARLES toute la ville revêtait le costume pour la Fête des Gardians..... comme quoi, mamie Castor n'a pas si tort quand elle veut qu'elles aient, elles aussi leur costume traditionnel . .....Elles ont pu voir ainsi les petites arlésiennes de leur âge en costume, et Chacha m'a dit, même les bébés dans les landaus ......

 

chevaux.jpg

Posté par Une jarlandine à 11:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2011

Savoir travailler le contreplaqué ......

Un petit clin d'oeil à une amie aujourd'hui disparue, Hélène GARCIN, Cette dame, grande par son savoir, que j'ai eu la chance de connaître, était Présidente de l'Association GAVOUTINO, dont je suis membre. Cette dame était un livre ouvert et je regrette de ne l'avoir connue que tardivement, car elle m'a beaucoup appris sur la vie de nos anciens : Je vous rapporte un témoignage qui pourrait venir en complément de mon article du 10 mars 2010 sur le meuble provençal :

Savoir travailler le contre plaqué,

 tout un Art que possédaient nos aïeuls.

Le soir, pendant les longues veillées d'hiver dans nos petits villages de montagne (Val d'Allos), Les Hommes aussi savaient faire une certaine dentelle ...

"Pendant que Mère et Tante brodaient ou crochetaient devant la grande cheminée, l'Oncle s'installait au bout de la grande table, fixait son petit étau et à l'aide d'une scie à découper faisait de "La dentelle" dans des planchettes de contre plaqué. Toutes ces pièces s'encastraient les unes dans les autres ..."

Il réalisait ainsi avec beaucoup de minutie et de patience de petits meubles, tels que ce guéridon (unique), des casiers, des boîtes ... pour ranger le courrier, les journaux ...

 Gu_ridon_en_dentelle_de_contre_plaqu_

Madame GARCIN m'avait prêté ce petit guéridon pour une exposition lors d'un Printèms prouvençau qui avait pour thème " La Provence Terre des Arts .."Cette dentelle en contre plaqué était tout un art ! ne trouvez-vous pas ?

 NB : la pièce qui recouvre la table, était le dessus d'édredon de ma grand-mère. le dessous étant usagé, je l'ai décousu, et je l'utilise aujourd'hui comme nappe (de décoration) sur une sous-nappe de couleur, c'est du plus bel effet.

 

 

 

 

 

 


21 février 2011

Des vacances au plus proche de la Nature .....

Aujourd'hui, premier jour des vacances de Février, et pour moi aussi , une semaine de congés avec mes petites filles, mais c'est sûr ces demoiselles ne vont pas s'ennuyer car aujourd'hui avec un beau ciel bleu elles commencent un stage aux Ecuries du Val de Durance dans la Vallée du Jabron. Elles sont ravies, elles préfèrent être là que devant la télé, surtout Chacha qui est une passionnée et elle a donné envie à Lucie d'y aller elle aussi, Le Seul petit souci, c'est qu'il faut que le porte monnaie soit bien rempli ......!!! Mais Maman fait des heures supplémentaires .........alors tout va bien et en fin de semaine ce sera le départ pour Passy (en Savoie) avec l'autre Mamie pour s'initier au ski..... et peut-être une balade en traineau ??? qui c'est ? .En bref, des vacances de rêve ! Quelle chance les filles !

centre__questre

n0_2

01 janvier 2011

Des"estrangers" tombés amoureux de notre Provence

plan_site2_1_

Quand je vous dis qu'on ne peut faire autrement que d'aimer notre beau Pays, et que chez nous, et bien nous sommes tous les jours un peu en vacances, je ne me trompe guère.  En ce premier jour de l'an, je vous invite à découvrir un site qui à mon avis mérite un label qualité et qui d'ailleurs est référencé dans les meilleurs sites de Provence. Vous m'en direz des nouvelles.

http://www.laprovence-luberon.com

En parlant de Noêl, Arlette dit :

"Pour moi Noël en Provence, c'est l'émerveillement d'un retour vers l'insouciance de l'enfance !"

28 septembre 2010

CARLUC : un Prieuré vénéré de tout temps ....

Ce samedi 25 Septembre : première journée conviviale et culturelle, de la toute nouvelle association :

"Lou coumitat dei Félibre bas-aupen"

Découverte du prieuré de CARLUC, commentée par notre Majoral : Miquèu BENEDETTO.

Mémoire bâtie :

A l'écart des grands mouvements industriels et urbains, la Haute-Provence conserve l'empreinte intacte de l'homme dans la pierre. C'est pourquoi aujourd'hui nos villages se visitent aussi comme des monuments, des musées vivants à ciel ouvert où la mémoire résonne encore. Après les vieux métiers dimanche dernier à Allemagne-en-Provence. Aujourd'hui je vous présente notre balade de Samedi.

CARLUC

"Un site où la nature et les ouvrages des hommes sont intimement mêlés"

Situé sur la RN 100 entre Reillanne et Céreste.

_0001_1_

4 km avant Céreste, prendre un petit embranchement sur votre droite, en venant de Reillane, Vous traverserez un petit pont romain sur l'Encrême ainsi que le Petit Carluc et le Grand Carluc, et au moment où vous vous aprêterez à rebrousser chemin croyant que vous vous êtes perdus, poursuivez sur quelques centaines de mêtres encore, prendre sur votre droite et sur ce chemin vous découvrez en face de vous un grand portail en fer forgé avec des fléchages de randonnées, C'est l'entrée d'un Mas privé mais si vous tournez la tête sur votre gauche vous découvrirez avec surprise la chapelle mystérieusement cachée entre les arbres.

CARLUC_1

CARLUC

"Le mot est étrange, il vient de la nuit des temps, avec des consonances de magie noire, aussi bien que d'enchantement. Il évoque le roc, l'eau, le bois : roc sacré, eau sacrée, bois sacré.

Quant au lieu, il est lui aussi empreint de mystère, Il ne laisse pas indifférent : on aime ou on fuit. Chacun est assis au creux de lui-même et cela n'est pas toujours supportable. Même mutilé, ruiné, profané, ce site rayonne encore très fort.

L'on ne parle pas de Carluc au passé, On dit : qu'est-ce qui se passe ici ? Pourquoi avons-nous froid dans le dos et à la fois envie de nous arrêter et de faire silence ? Revenu chez soi, on a envie de revenir, d'interroger plus attentivement ces pierres, ces arbres, ces eaux.

C'est que Carluc est notre Chalieu, notre Maison-Dieu, notre Charité-Dieu. C'est véritablement l'un de nos bois sacrés, l'un de nos hauts lieux provençauix, comme Calès, Montmajour, Venasque, Buoux ou Ganagobie, avec lesquels Carluc a tant de points communs : la même assise de molasse entaillée à des époques antiques, les mêmes sources sacrées, les mêmes chênes verts séculaires, les mêmes lézards bleus à tête de dragon, les mêmes tombes énigmatiques alignées à même le roc ... sans doute aussi les mêmes hommes, les mêmes ermites, et tout cela mélangé dans la grande fresque d'une histoire ininterrompue, dont votre venue est simplement le dernier épisode, important. Pour vous

Pour répondre à vos interrogations, Guy Barruol vous apporte sa science d'archéologue, l'abbé Luquet vous invite au rêve et Jean-Pierre Peyron à la marche autour de Carluc, chacun pour faciliter l'approche d'un lieu hors du commun. Mais ils vous laissent en plein mystère, devant la source sacrée, au seuil de l'hypogée, au pied des falaises mystiques. C'est à vous de trouver, de lire avec le coeur, d'imaginer ou d'écouter. A vous d'écouter Stefanus et Crescentia, à vous d'interroger les pierres et les arbres, les tombes des prieurs ou celles de ces enfants alignés côte à côte, celle des tâcherons, des moines, des paysans ou des pélerins qui ici ont trimé, ont aimé, ont prié, voués par alternances à Dieu et au Diable, comem vous et moi, dan sl'éternelle quête d'amoiur et de lumière

Carluc, site initial et site initiatique, à la fois bâptismal et sépulcral, terre de nuit sous un ciel de lumière, vas-tu seulement déconcerter un peu plus nos esprits fatigués, ou bien vas-tu pouvoir enfin nous dérouter des chemins trops banals où nous nous enlisons ? ...

Tout ce que nuos 'n'avons pas écrit ici, c'est à toi de nous le dire."

P.M.

(c'est la préface d'une brochure qui a été publiée en 1980, à l'occasion de l'Année du Patrimoine, avec le concours du Parc Naturel régional du Luberon et de l'Association pour la Sauvegarde et l'animation du prieuré et du site de Carluc. Les Alpes de Lumière N° 68)

Je vous invite à découvrir Carluc sur ce diaporama. Vous retrouverez les photos dans l'album de gauche avec les légendes que j'ai pu donner. et peut être aurez-vous envie de venir découvrir cet endroit ?

Pour les visites guidées du Prieuré de Carluc, s'adresser à l'Office de Tourisme de Céreste. www.cereste.fr

Un lieu vénéré de tout temps.

Carluc a quelque chose de fascinant. Etrange et en même temps reposant. Cet endroit a inspiré la vie spirituelle depuis plus de 2000 ans.

Ancien site de culte druidique, il s'est transformé, comme c'est souvent le cas, en un lieu de culte chrétien vers le Vème siècle. Puis il fut abandonné et devint bien plus tard propriété de l'Abbaye de Montmajour.

Au XIème siècle le Prieuré fut édifié à la demande de l'abbé de Montmajour Archinric qui y aurait été inhumé en 1021.

Une étape sur les routes de Compostelle et de Rome.

CARLUC_18A proximité de l'ancienne via Domitia, qui reliait Rome à l'Espagne, Carluc est devenu au moyen âge un important lieu de passage de pélerins qui voyageaient entre l'Espagne et l'Italie.

Prieuré et aménagements rupestres.

Outre le Prieuré lui-même, ce qui retient immédiatement l'attention, ce sont ces nombreuses tombesCARLUC_33 antropomorphes souvent de petites tailles, creusées dans le rocher.

Dans le prolongement de la nécropole, on découvre une galerie taillée dans le roc débouchant sur ce qui devait être une autre église de plan carré.

On peut également observer divers aménagements rupestres qui appartenaient sans doute à des constructions à usage d'habitation et les restes d'un rempart.

Cette agréable journée s'est terminée par une partie de pétanque. Merci à notre Majoral, et Président : Miquèu BENEDETTO qui a été un guide parfait, comme d'Hab ! ..

12 août 2010

Les Vins de BOURGUEIL A.O.C. - VAL DE LOIRE

Comme en Bourgogne, des vignes, des vignes ...... Dans le val de Loire, on y trouve aussi du bon vin !Vue_sur_les_vignobles

La culture de la vigne dans cette région remonte sans doute à l'époque romaine. Mais c'est à l'abbaye de Bourgueil, fondée à la fin du premier millénaire, que se développa véritablement le vignoble. Les moines bénédictins savaient faire apprécier à leurs hôtes la finesse et le bouquet de leurs vins. En 1089, l'abbé Baudry, prieur de l'abbaye louait les charmes de son monastère ... et du vin qu'il y récoltait. Chaque année, il invitait ses amis à venir boire le vin qu'il avait en abondance : "Si j'ai un bon vin en réserve, je vous le donnerai".

Vue_sur_les_vignobles_1En 1152, le cépage"Breton" (Cabernet franc) fit son apparition grâce à l'union politique de l'Anjou et de l'Aquitaine.

Au fil des siècles, le vignoble se développa autour de l'abbaye et inspira les poètes. Le vin de Bourgueil et son amour pour Marie Dupin, fille du seigneur de Vaux, inspira à Ronsard ces quelques vers :

"Verson ces roses près ce vin

Près de ce vin verson ces roses

Et boivon à l'autre afin

Qu'au coeur nos tristesses encloses

Prennent en boivant quelque fin"

Aujourd'hui, le vignoble de Bourgueil est cultivé avec des équipements modernes, mais dans le respect des traditions séculaires.

Situé à quelques kilomètres de Chinon, le vignoble Bourgueillois étend son emprise sur 1200 hectares.

Les sols sont constitués de "tufs" de nature argilo-calcaire - ou de sables et de cailloux (appelés localement "graves").

L'aire d'appellation de Bourgueil couvre les communes de : Restigné, Benais, Ingrandes, Saint-Patrice, Chouzé-sur-Loire, La chapelle sur Loire et Bourgueil.

Nous avons donc visité une cave près de Saint-Patrice, voisine du Clos des Bérengeries, celle de  MM; NAU Frères 37140 INGRANDES DE TOURAINE et lui avons acheté quelques bouteilles..

Vins_de_Bourgueil

Lexique aromatique :

floral : rose,pivoine, violette.

fruité : cerise griotte, framboise, groseille, cassis, pruneau.

Epices : poivre, réglisse, noix,

Comme une étoffe de soie pourpre de rose et de lilas, faite pour parer les rois, Bourgueil comme au sortir du bois offre son coeur à Dame Loire, omniprésent, toujours grand.

Vins_de_Bourgueil_2

Cave___vins_de_Bourgueil

Vins_de_Bourgueil