30 janvier 2010

DEVINETTE DU JOUR :

Afin de vous faire découvir le blog d'une amie :

Je vous pose une devinette :

Qu'appelle t'on "L'or rouge" ????

Allez-voir la réponse sur le lien ci-contre :

http://lorrouge.e-monsite.com

et je compte sur vous pour laisser un gentil commentaire à mon amie Hélène.

BONNE JOURNEE A TOUS !


30 décembre 2009

DAUPHIN

DAUPHIN_1

Nous devions terminer notre ronde des crèches par celle de DAUPHIN, mais pas de chance l'église était fermée. Tout comme celle de REILLANE, d'ailleurs, nous avons appris à BANON, que REILLANE n'avait pas ouvert sa crèche au public cette année. C'est vraiment dommage !

Je vous donne quand même un aperçu du petit Village de DAUPHIN perché sur son éperon au desssus du Largue. La vue est exceptionnelle. Elle permet d'apercevoir du côté Nord, d'Ouest en Est, les coupoles de l'Observatoire de Saint-Michel-L'Observatoire, Mane, Forcalquier .....

bloggif_DAUPHIN

Posté par Une jarlandine à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LE VILLAGE DE MANE

MANE_12

MANE_10

  0mane_11

    MANE_9  mane_8 

Nous profitons de cette ronde des crèches, pour faire un peu de tourisme et découvrir tous ces petits villages qui sont tous plus jolis les uns que les autres. Nous habitons à côté, mais nous nous rendons compte qu'en fait on a tous pour habitude de passer sur la route principale. Nous ne prenons jamais le temps de rentrer dans le coeur même du village et dimanche nous en avons profité pour découvrir les petits recoins, les petites rues toutes caladées, pleines de charme. des portes anciennes de style, des passages trés étroits, presque secrets. MANE est un petit village de 1300 habitants. Des résidences comtales lui assurent son prestige. Je vous invite à venir le décourvir, il y a de nombreuses visites à faire : La citadelle, le Pont Roman, le Prieuré de Salagon, le Château de Sauvan. Je vous ai déjà parlé du Château de Sauvan dans un précédent message. Ci-dessous la Mairie.

mane_6

Posté par Une jarlandine à 09:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2009

ESCAPADE DANS LE CHAMPSAUR : 5/12/09

bloggif_ST_BONNET

Samedi, après une matinée de chasse (voir article ci-dessous) mon chasseur est revenu satisfait. Nous avons pris le repas de bonne heure, et nous voilà partis pour une escapade dans les Alpes.

Je vous invite à la découverte de notre Terroir. Une heure de route, et c'est le dépaysement complet. Dès le col Bayard franchi, (1246 m) la neige est là, bien présente. Heureusement la route est bien dégagée. En arrivant à Saint-Bonnet en Champsaur vous ne pouvez manquer les lavandières au lavoir qui vous accueillent (magnifique tompe l'oeil) Début d'après-midi, nous nous rendons dans le petit hameau : "Les Infournas Haut", commune de 21 habitants, nichée à 1 400 m d'altitude dans la vallée du Champsaur, où se tient un petit marché de Noël trés authentique. Jugez par vous même :

bloggif_march_

Avez-vous goûté le saucisson d'agneau ? vous devriez, il est excellent Je vous invite à faire connaissance avec l'exploitation de Ludovic, qui compte 350 mères de race "Commune des Alpes" nourries au foin et aux céréales l'hiver et d'herbe en alpage l'été. (voir lien colonne de droite). Vous saurez la différence entre le Laiton, le Standard et le Tardon.

www.laferme-drouhot.com

Il vous propose de nombreux produits : viandes et charcuteries d'agneau et de chèvre.

Terrine de confit d'agneau - terrine d'agneau Saveurs des montagnes - Terrine d'agneau aux champignons des bois - Terrine d'agneau à l'échalote et au basilic - Terrine de chèvre au génépi -  Saucisson et Saucisse sèche d'agneau ou chèvre.

Après avoir fait nos emplettes de produits locaux, confitures, pâte de quetsches, tourtons, tartes ....nous redescendons vers Saint-Bonnet, un petit tour au Téléthon au Gymnase où ont lieu plusieurs démonstrations d'associations locales : Karaté, rollers, handball, gym (step). Ce qui nous permet aussi d'attendre au chaud l'heure du Cinéma. Car la température commence à descendre 17 H 00 le thermomètre affiche déjà 0°.

bloggif_TELETHON

18 h 00 : Dommage, nous n'assisterons pas au concert de l'"Echo du Champ d'Or" car nous avons prévu de nous rendre à la Salle de cinéma de Saint-Bonnet pour voir la projection du documentaire à 18 H 30 :

"Voyage dans le Queyras"

réalisé par Charlie BAILE et René MANENT

et commenté par Yves DUTEIL.

Des images inédites et les situations rares font de ce film un vrai portrait du Queyras intime. Effectivement un très beau diaporama qui survole tous les villages du Queyras, Pour ma part, j'aurais aimé découvrir un peu plus d'intérieurs des gens du crû. Même si certains habitants sont interwieuvés, c'est un peu trop court à mon goût mais ceci dit je lève mon chapeau à ces deux réalisateurs qui permettent ainsi au public de faire plus ample connaissance avec notre terroir et notre culture.

19 H 30 : c'est l'heure de rejoindre la maison d'hôte où nous avons réservé le repas du soir et la chambre. On ne s'attarde guère car à présent la température descend, - 2° - 3 ° et je ne sais jusqu'à combien dans la nuit.

Si d'aventure vous passiez dans le coin, je vous recommande particulièrement "LA COMBE FLEURIE", Maison d'Hôte tenue par Agnès et Donald, un couple très sympathique. C'est Donald qui fait la cuisine, J'ai fort apprécié le menu de Samedi soir : Soupe d'épeautre, Côtes de porc accompagnées d'un gratin de "crosets", un régal ! et je ne vous parle pas du petit déjeuner de dimanche matin. Un déjeuner gargantuesque ! (voir lien avec leur site dans la colonne de droite). (Dans le Champsaur, ce n'est pas le moment de penser à sa ligne !)

bloggif_LA_COMBE_FLEURIE

www.lacombefleurie.com

Situé aux portes du Parc National des Ecrins, venez profiter de ce cadre unique, au coeur du bourg historique de Saint-Bonnet. Vos sens seront mis en émoi par la spectacle qu'offre le site de cette maison d'exception. En quête de convivialité, de calme et de repos, cet établissement est fait pour vous. Nous avons pu l'apprécier.

Dimanche matin, après avoir acheté du bon pain cuit au feu de bois, retour dans notre vallée de la Durance, vers des températures plus clémentes avant que la neige ne retombe. A trés bientôt. Merci pour tous vos commentaires.

23 novembre 2009

LE PASTRAGE

Cérémonie de Pastrage

Le solstice d'hiver correspondant naturellement

à la période de l'agnelage,

l'agneau nouveau-né est présenté à la messe de minuit,

le 24 décembre, par les bergers en procession.

Le Pastrage, offrande des bergers

lors de la messe de Minuit,

est l'une des traditions les plus singulières

du "NOUVE Prouvençau".

07 novembre 2009

LA CASTAGNADE - Les châtaignes

Après Revest-du-Bion, aujourd'hui, c'est à 9ème fête de la châtaigne du côté du Verdon.

Fraîche ou grillée, en farine ou en crème de marrons, la châtaigne sous toutes ses formes est célébrée aujourd'hui, pour la neuvième année consécutive dans le village du Fugeret dans les Alpes de Haute-Provence, à 70 km de Digne.

Sur le massif d'Annot, le châtaignier a été introduit vraisemblablement au XVIème siècle. Plusieurs arbres estimés à plus de 300 ou 400 ans attestent de sa présence lointaine. Si ces anciens vergers sont en cours d'abandon, la culture de la châtaigne, peu à peu délaissée après la Révolution, connaît un renouveau, grâce à la mise en place de la charte forestière. Plusieurs essais de régénération de la châtaigneraie ont été menés. C'est pour promouvoir cette action que la fête de la Châtaigne a été organisée par la Chambre départementale d'Agriculture.

Dans une ambiance conviviale et champêtre, on peut toute la journée déguster les produits locaux. Mais aussi apprendre à mieux connaître la culture et la transformation de ce fruit de l'automne.

Article "La Provence" du 6/11/09

Posté par Une jarlandine à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2009

Découverte d'autres coins de France

ESCAPADE EN FRANCE (du 4 au 10/07/09)

Destination la Normandie avec petit arrêt en Bourgogne.

Découverte du Terroir Bourguignon

Samedi 4 juillet : SAVIGNY Lès Beaune.

LUD_HOTEL_1

A l'aller, réservation d'une chambre par Internet au LUD'HOTEL à Savigny, arrivée en début d'après-midi. On prend pocession de notre chambre où l'on dépose les valises, et nous voilà partis en reconnaissance, le soleil est avec nous : les abords de l'hôtel :

LUD_HOTEL_2

LUD_HOTEL_3 

 

LUD_HOTEL_4

Pas si mal, la piscine et jardin fleuri...

LUD_HOTEL_5 

         LUD_HOTEL_6

Ensuite promenade dans ce petit village typiquement bourguignon avec de nombreuses cours intérieures et bien sûr le Château, magnifique. (je vous invite à le découvrir dans l'album photo).

Visite du Château de Savigny, Propriétaires-Récoltants : MM. Michel et Christophe PONT (Père et Fils)

Le_ch_teau_C_t__Cour

Un peu d'histoire :

Bâti vers 1340 pour le Duc Eudes par Jean de Frolois, Maréchal de Bourgogne, il fut démantelé en 1478 en punition de ce que le Seigneur avait pris le parti de Marie de Bourgogne contre Louis XI, conservant cependant les corbeaux des machicoulis encore visibles sur deux tours.

Devenu propriétaire de la famille Bouhier au début du XVIIème siècle, c'est Etienne qui à cette époque restaura et agrémenta le Château. Son fils jean, nouveau propriétaire au décès de son père en 1635, fera exécuter le grand escalier intérieur du même modèle que celui construit par Mansard au Château de Maisons-Laffitte. Son fils, Bénigne, lui succède en 1671 et marque son passage en faisant construire le "Petit Château" le fils aîné de Bénigne, Jean Bouhier, entrera à l'Académie Française en 1727.

Le petit château :

Vue_ext_rieure_du_Petit_Ch_teau_sur_un_c_t__du_Parc

En 1689, l'ensemble deviendra propriété de la famille De Migieu, puis par alliance au Général Comte de La Loyère et à ses descendants. Son fils, Comte de La Loyère, dont le petit-fils, l'Académicien Joseph de Pesquidoux, naquit à Savigny en 1869, fut Président du Comité de Viticulture de la Côte d'or de 1854 à 1879. Son collaborateur fut le Docteur  Guyot dont les ouvrages sur la viticulture font encore autorité. Il décéda et fut inhumé à Savigny en 1872.

Au cours de l'année 1719, le président De Migieu dut abandonner son château pendant les quelques mois où il servit de résidence imposée à la Duchesse du Maine durant son exil en Bourgone.

Enfin, depuis 1979, le Château a retrouvé sa vocation première, en devenant la propriété d'une importante exploitation viticole de la Côte dirigée par Christophe PONT.

L'exploitation viticole :

Son vignoble, d'environ 20 hectares, s'étend sur sept premiers crus : Auxey-Duresses, Beaune, Monthélie, Meursault, Pommard, Volney et Savigny-les-Veaune, dont sa Cuvée du Château Monopôle de quatre hectares.

De Magnifiques caves des XVIIème siècles s'étendent sous le Grand Châtau et sous les cuveries dans lequelles sont logés les vins en fûts et en bouteilles. Ces premiers crus sont commercialisés directement au Château de Savigny et au restaurant Le Cellier Volnaysien à Volnay (C'est la fille de M. PONT).

Pavillon de dégustation :

Le Petit château a été construit en 1683 dans un style orignial par le propriétaire de l'époque, le Président Bénigne BOUHIER. A son origine, ce bâtiment devait servir de communs et d'écuries. Depuis 1987, il a été restauré et aménagé en pavillon de dégustation, pour l'accueil des visiteurs et la commercialisation des vins du Château. Récemment une salle de restaurant a été créée pour la dégustation de produits régionnaux.

Je vous recommande cette visite, vous ne serez pas déçu.

Beaucoup de choses en découvrir, au Château de Savigny, Le château avec ses Salles de réceptions, ses cuisines, son enfilade de vieux celliers, son escalier, le petit Pavillon, son parc de 10 hectares et ses dépendances avec pas moins de sept musées.

Il faut dire que M. PONT est un ancien coureur automobile, c'est un passionné "de moteur" ... !

  • Le musée de la Moto : un des plus importants musées de la moto de France, A peu près 250 Motos datant de 1902 à 1960, presque toutes les nationalités représentées. Du type ecclésiastique à courroie à la moto de course. Des marques prestigieuses .... De la moto de Jean Mermoz à celle de G. Monneret, en passant par celle du Chanoine Kir.

Mus_e_Motos  Mus_e_Motos_2  Mus_e_Motos_3

  • Le musée de la voiture de course "ABARTH" : Certainement une des plus belles et plus rares collections de prototypes "Abarth" du monde. 35 modèles différents, dont certaines uniques, avec lesquels le propriétaire du Château a participé, personnellement, pendant sept années à des courses internationales en côte et en circuit. (Il avait fait, chez nous, la course de côte de la montagne de Lure !)

Mus_e_Voitures_Abarth  Mus_e_Voitrus_Abarth_3 Mus_e_Voiture_Abarth_2

  • Le musée de l'Aéronautique : Environ 80 avions de chasse exposés dans le Parc du Château : dont 4 avions de la PATROUILLE DE FRANCE. 11 migs, 17 Dassault, 6 de la Marine et 13 des Etats-Unis.

Avions_3

   

Avions_2

        Avion_1

  • de la maquette d'Avions : Avec près de 2 400 maquettes au 1/72ème exposées au 2ème Etage du Château.

Maquettes_Avions   Maquettes_Avions_2    Maquettes_Avions_3

  • des Pompiers .. composé d'une vingtaine de véhicules.

POMPIERS_1    POMPIERS_2

pompiers_3    POMPIERS_5    POMPIERS_4

  • du Tracteur Enjambeur avec une trentaine de prototpes exposés (de 1946 à 1956) dans le Parc du Château, ce musée, unique en Bourgogne, nous montre l'ingénierie de nos grands-pères.

Mus_e_Tracteur_2       Mus_e_Tracteur_1        MUSEE_TRACTEUR_1

  • du Matériel Vinaire et Viticole ... où, comment et avec quels outils nos ancêtres élaboraient le vin et cultivaient la vigne. Un musée pour l'histoire !.

Salle_Mus_e_du_Petit_Ch_teau_2

Je vous l'ai dit, c'est impressionnant, époustoufflant, Le Château de Savigny, juste à la sortie de l'autoroute, vaut vraiment une petite halte, de plus le propriétaire est trés sympathique. Nous ne regrettons pas d'avoir fait ce choix.

Dimanche 5 juillet : Direction LA NORMANDIE

Autoroute et encore autoroute.... Hélas, nous avons dû choisir la mauvaise semaine, il pleut et c'est tout gris. Le but de notre voyage : le petit village de Bourg Achard, avec sa grande Avenue centrale, sa mairie toute fleurie et à côté l'Eglise. Arrivée en début d'aprés-midi : Hébergement dans la famille. Un gazon trés vert, beacoup plus vert que chez nous, et ils n'arrosent pas...!. Des hortensias magnifiques, et je découvre d'énormes plantes de lavandins (mais qui n'ont pas l'odeur de chez nous)

BOURG_ACHARD

Lundi 6 juillet : DEAUVILLE - DIVES SUR MER - CABOURG - ARROMANCHES

Tout nuageux, mais il ne pleut pas vraiment, on décide de partir pour la journée avec les cirés. Au programme : la matinée à DEAUVILLE (trés belle ville), célèbre pour ses hippodromes.

Deauville, autrefois, était un village de paysans situé sur les hauteurs. Le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, financier et Homme du Monde imagine alors de construire sur les marais en contrebas : "un royaume de l'élégance" proche de Paris : Deauville sort des sables entre 1860 et 1864.

DEAUVILLE

La Mairie, trés fleurie, a été construite à 1881 puis habillée de colombages en 1961. Au centre de sa place, un carillon de 12 Cloches résonne au rythme de la vie Deauvillaise. Promenade sur le bord de la Manche jusqu'au Port. De magnifiques villas, fin du 19ème siècle trés fleuries. Nous décidons de repartir avant midi.

DEAUVILLE_5

Arrêt pour le déjeuner : DIVES SUR MER. C'est une charmante petite ville de 6000 Habitants, située en Normandie, aux portes du Pays d'Auge, entre Cabourg et Houlgate, entre mer et campagne. Réputée pour son marché qui se déroule dans les Halles classées du 14ème siècle, elle possède un passé prestigieux.

Ci-dessous, photo des Halles, ce monument imposant est l'oeuvre de charpentiers de marine des 14ème et 15ème siècles. Il repose à même le sol sans fondation sur 66 piliers en chêne, dont la base est en pierre pour isoler le bois de l'humidité.

DIVES_SUR_MER_11

DIVES SUR MER est un des sites majeurs de l'histoire de Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie et Roi d'Angleterre. Nous visitons le village artisanal qui porte son nom et y déjeunons. J'au beaucoup aimé ce lieu.

DIVES_SUR_MER_2DIVES_SUR_MER_3

DIVES_SUR_MER_1

Cette hostellerie, autrefois appelée "Auberge de l'épée Royale", était un Relais de poste sur la route de Caen à Rouen par la grève. Elle date en partie de la fin du 15ème siècle. De nombreuses célébrités y ont séjourné : Henri IV et Marie de Médicis, Louis XIII, Madame de Sévigné, Alexandre Dumas, Raymond Poincaré... A la fin du 19ème siècle, avec la mode des bains de mer, une riche clientèle s'implante et l'auberge va connaître son époque de splendeur avec Monsieur le Rémois.

Grand amateur d'art, il fait orner les bâtiments normands de sculptures sur bois. Il fait installer dans la cour statues et vases du 17 et 18ème siècles. Aujourd'hui, ce village abrite artistes et artisans, commerces et particuliers. On y trouve le Syndicat d'Initiative. Il nous aurait fallu plus de temps pour découvrir tout ce patrimoine.

Nous décidons d'aller boire le café sur la Digue-promenade piétonne de CABOURG. Un peu de marche à pied sur le bord de mer. La promenade s'ouvre à  nous sur près de 4 km, mais il ne fait pas trés beau, il y a du vent. Nous sommes au mois de Juillet, chez nous en Provence, la piscine est à 30 °, mais ici, personne ne se baigne. l'eau est à 17°. Les nuages de plus en plus gris deviennent menaçants, nous n'avons pas trés envie de poursuivre notre périple. Nous ne connaîtrons de CABOURG que sa promenade du bord de mer.

Nous voilà partis pour ARROMANCHES, plus bas sur la côte, il semble que le temps s'éclaircit. Il ne pleut plus. Nous découvrons la plage du débarquement sous un ciel presque bleu et visitons la musée du Débarquement : visite commentée par un guide - une vue sur le port artificiel : suite au débarquement du 6 juin 1944, fut implanté à Arromanches un prot artificiel qui donna les clés de la victoire aux alliés - un diaporama avec des maquettes animées et un film d'archives. Visite interressante et instructive. C'est l'Histoire de notre Pays.

ARROMANCHES_1 ARROMANCHES_2

ARROMANCHES_4 ARROMANCHES_3

Retour à BOURG ACHARD, soirée en famille.

MARDI 7 JUILLET : ETRETAT - Pont de Normandie - HONFLEUR -

Il fait franchement mauvais, on se lève avec la pluie et le froid. C'est la Normandie !..et la Seine Maritime. On me prête une doudoune, nous affrontons les éléments : orage en route. Direction ETRETAT, Les Falaises d'Aval et l'Aiguille.

ETRETAT_5   ETRETAT_2   ETRETAT_3

ETRETAT

                                                                            

ETRETAT_4

Nous arrivons aux Falaises, l'orage s'est calmé mais il va falloir passer à travers les gouttes. Il souffle beaucoup. La Manche est déchaînée, ce n'est pas notre mer bleue de Méditérannée. Nous ne monterons pas sur les Falaises, trop de vent. Nous repartons et décidons d'aller déjeuner à l'intérieur des terres, dans la campagne Normande. Nous empruntons les petites routes et découvrons les maisons aux toits de chaume. la Normandie profonde ..... Halte déjeuner dans un petit village. (Un déluge pendant le déjeuner)

Aprés-midi, ciel plus clément. Direction Pont de Normandie qui enjambe la Seine entre LE HAVRE et HONFLEUR. Longueur de ce pont : 2 141 m - portée centrale : 856 m (record mondial) Hauteur des pylones : 215 m - Tablier suspendu à 60 m au dessus de la Seine. Il vaut mieux que le chauffeur ne regarde pas en bas. C'est un trés beau pont.

Dès le pont franchi, nous arrivons HONFLEUR. Promenade sur le port. Flânerie pour cette fin d'après-midi.

HONFLEUR_4

18 H 00, nous prenons l'autoroute de CAEN - pour dîner en famille à SURREVILLE, nous apercevons des coins de ciel bleu.

MERCREDI 8 JUILLET : RETOUR SUR LA BOURGOGNE

Halte de nouveau à SAVIGNY LES BEAUNE, mais cette fois-ci à l'Hôtel "L'ouvrée" :

HOTEL_A_SAVIGNY

Arrivée en début d'après-midi. Prise possession de la chambre dans cet Hôtel-Restarant "Logis de France" Nous apprécions son parc, sa terrasse hombragée, son calme et son Caveau de Dégustation et nous repartons pour la visite de BEAUNE

BEAUNE, Capitale des vins, est une incomparable Ville d'Art : L'hôtel Dieu, la Basilique Collégiale, de remarquables parcs et jardins. Et sous ses pavés, les crus de toute la Bourgogne. Mai vu le temps qui nous est imparti, nous ne pourrons visiter que les Hospices de Beaune.

HOSPICES DE BEAUNE

HÔTEL-DIEU

UN PALAIS POUR LES "PÔVRES"

Parfaitement présevé depuis le Moyen-Age, l'Hôtel Dieu des Hospices de Beaune fut construit en 1443 par Nicolas ROLIN, Chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon.

Au lendemain de la Guerre de Cent Ans, Beaune souffre de misère et de famine. Les trois quarts des habitants de la ville sont sans ressources. Pour racheter leur salut, le Chancelier et sa femme Guigone de Salins décident alors de créer un Hospice pour les "Pôvres". Ils le dotent d'une rente annuelle (salines) et de ressources propres (vignes), et font appel à de nombreux artistes pour le décorer.

Un monument unique : .... Avec ses façades gothiques l'Hôtel-Dieu est considéré comme un joyau de l'architecture médiévale bourguignonne.

Un Hôpital exemplaire : Sans interruption, du Moyen Age au XXième Siècle, les soeurs des Hospices de Beaune on taccueilli et soigné de nombreux malades dans plusieurs grandes salles. L'Hôtel-Dieu a rapidement acquis une grande renommée auprès des pauvres, mais aussi auprès des nobles et des bourgeois. Grâce à leurs dons, ceux-ci ont permis d'agradir et d'embellir l'hôpital par la création de nouvelles salles et l'apport d'oeuvres d'art. ainsi l'Hôtel-Dieu est devenu un véritable "Palais des Pôvres". Ses fonctions médicales ont été transférées à partir de 1971 dans un hôpital moderne, à l'exception d'une maison de retraite. Exploitant 61 ha de vignes en Bourgogne héritées au cours des sièceles, les Hospices organisent chaque année depuis 1859 la plus célèbre vente aux enchères de vins au monde.

Nous retournerons en Bourgogne, c'est sûr.

A voir dans la galerie photo, les trois diaporamas :

Château de SAVIGNY - La Normandie - Les Hospices de BEAUNE

Posté par Une jarlandine à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :