Mars 2007 : le Patrimoine est pris en main à Château-Arnoux... "Il fallait unir nos efforts" Cette année là a lieu la première Assemblée Générale de l'Association qui voit le jour. Passionnée de Patrimoine et de Tradition j'ai fait partie des premiers adhérents. Parmi d'autres projets Il est une question qui s'est posée dès le départ : .. Et si la tradition de "la danso dei boufet" renaîssait ???  Dès le départ, j'adhère à ette idée qui suit son chemin au sein de l'association. Il y a une volonté de voir revivre cette tradition. Mais il faut trouver des musiciens, des danseurs (bénévoles) Un appel est lancé par le biais de la presse - parution d'articles- et par le biais du bulletin municipal. Des affiches ont été confectionnées. Des tirages ont été faits et affichés dans les lieux publics. On a fait marcher le "bouche à oreilles"..

2009/2010 : le projet avance. Secrétaire-adjointe  de l'association et en accord avec le bureau, je suis nommée Responsable de la Commission Bouffets. Je m'investis dans la recherche de photos - cassettes et articles anciens relatifs au sujet.

Début 2010 : Examen des photos d'époque, des témoignages, des protocoles en vigueur, du circuit emprunté, des différents chants traditionnels, de l'indispensable aïoli... Tous les aspects de cette fête de la Saint Sébastien à Château-Arnoux ont été abordés.Cette année là, l'Assemblée Générale a été fixée symboliquement le jour de la Saint Sébastien, le 20 janvier. 

L'affaire avance. On a retrouvé les soufflets et même le soufflet géant, qui était un peu l'emblème du dernier groupe. C'est ainsi qu'avec mon ami, Daniel guillot, (qui de son côté m'avait déjà parlé de redonner vie à cette tradition) qui a accepté d'être mon co-responsable pour la partie danse, fin 2010 nous pouvons dire que cette vieille tradition jarlandine va renaître de ses cendres. Sous la houlette de Daniel, les répétitions commencent tous les mardis et vendredis à la MJC aux pas de danses et aux chants et de mon côté, je m'affaire dans la confection des chemises et pantalons...... Cette année-là a été un travail titanesque pour tous les deux.

La danse des Bouffets sera remise à l'ordre du jour le Dimanche 16 janvier 2011.

Daniel et moi, étant tous deux, issus du folklore local, pour cette première, les danseurs et musiciens "Bouffaïre" seront accompagnés des Pétardiers de Gréoux-les-Bains et d'un petit groupe du Rode Osco Manosco en costumes traditionnels.

Après un sommeil d'une quinzaine d'années, la danse des bouffets sort de sa léthargie.

 

16

 

Soutenus par la commune et la CCMD, l'Association du Patrimoine et le Comité des fêtes ont pris les moyens de réussir une vraie résurrection : celle de la tradition de la Saint Sébastien, le Saint Patron d'hiver de la paroisse avec "Danso dei Boufet e aïoli"

 

Daniel et moi-même, nous nous sommes investis de longs mois mais nous avons réussi, en ayant une pensée pour les anciens responsables des Bouffaîre, le regretté Jacques Siaud et Marcel Guerardon, le dernier en 1985 qui tentât de relancer cette tradition,  à renouer avec ces fêtes du passé.

Nous avons fêté comme il se doit la Saint Sébastien et chassé les mauvais esprits toutes les années suivantes : 2011 - 2012 - 2013 - 2014.... jusqu'en 2018.

2018 a été une année difficile pour le renouvellement des "bouffaïre" qui sont "vieillissant" et n'ont plus , il faut le dire la même motivation. et pas de relève.

2008/2018 : dix ans d'investissement au sein de cette commission et de l'association du Patrimoine. Daniel et moi-même avons souhaité mettre fin à notre engagement pour laisser la place.

Mais voilà, 2019 il n'y a pas eu de relève. pas de Danse des Bouffets ni d'aïoli pour la Saint Sébastien. Le moment est venu de remettre en sommeil cette tradition ancestrale....

Mais certains s'interrogent et vont même à proposer que des femmes prennent la place "Bouffaïre"....

Il est malheureux de constater que ces personnes n'ont rien compris à ce qu'était cette tradition jarlandine....

Qu'aurait été la réponse de M. Siaud à une telle suggestion ???.......

 

Un petit rappel est plus que nécessaire : 

 

;;;"Cette danse paillarde n'est dansée que par des hommes revêtus de blanc, la pureté, qui dansent à "pèd cauquet", à cloche pieds, avec des grelots aux jambes. Ils frappent ainsi le sol régulièrement, façon de réveiller la terre, mais aussi de faire peur aux esprits malfaisants, les grelots utilisés aussi avec les crécelles, dans les maladies comme la lèpre ou autres maladies.

Ils soufflent avec des soufflets qui sont la représentation du sexe masculin de la farine blanche, ensemencement symbolique de la terre. Ils soufflent aussi sous les jupes des filles, et marquent celles dont la renommée est moins pure d'un trait de suie noire." .....

 

RépétItion du 11 janvier 2011 1