Je ne sais pas vous, mais moi, il y a des ouvrages vers lesquels je suis attirée comme un aimant et dès que j'en ai connaissance, il faut absolument que je m'y plonge dedans. C'est le cas de cette histoire d'un Abbé Félibre des Basses Alpes racontée par Annie Faravel et André Poggio. Je remercie ces deux personnes car cet ouvrage me rapproche de trois personnes aujourd'hui disparues mais  auxquelles je veux rendre hommage et avec lesquelles j'ai vécu des moments forts.

Tout d'abord mon grand oncle Gabriel qui a été toute sa vie berger dans la Vallée du Jabron, justement du côté de Lange d'ou était natif le Père Cler. Je l'ai toujours entendu parler le patois ou provençal de chez nous, puis le Père Marcel Daumas qui lui aussi était Majoral du Félibrige et Hélène Garcin, Présidente à un moment donné de Gavoutino, élevée dans ses montagnes qui parlait aussi provençal mais a connu cette vie rustre de nos campagnes avec qui j'ai eu de nombreux échanges et qui m'a beaucoup appris.

 

ScannedImage-7

C'est en 1942 (seulement), à 73 ans que le Père Eugène Cler devient enfin Majoral du Félibrige, Titulaire de la Cigale du Dauphiné.

Tout comme le Père Daumas plus tard, le Père Cler affectionnait particulièrement Notre Dame de Provence à Forcalquier.

ScannedImage-8

 

Et pour finir :

A Château-Arnoux, aujourd'hui encore, les pèlerinages traditionnels à la chapelle Saint Jean sont accompagnés d'un cantique en provençal, à la gloire de Saint Jean-Baptiste, Saint Patron de la paroisse, que l'assistance chante en choeur à l'issue de la messe : "Sant Jan Batisto, Escoutas nous - Garde de longo Castel Arnous". La SR n° 26 du 28 juin 1906 rendit compte ainsi de la première interprétation : "M. Cler, dans la savoureuse langue provençale, adresse à cet auditoire d'hommes un discours pratique et vibrant sur la vie du Saint Patron et les devoirs de l'heure présente et, dans un cantique provençal improvisé, lui fait chanter la vie sainte de Saint Jean ..." Au cours de ses nombreux déplacements apostoliques, le père Cler est donc passé par la chapelle Saint Jean... Il traversait les montagnes avec le sac sur l'épaule ... l'été au grand soleil et l'hiver dans la neige ....

chapelle saint-jean 2 bis (5)