Un beau coup de fusil, ce matin .....

A chaque saison, sa chasse, le mois de novembre marque le début de la saison bécassière. On dit que le setter anglais et le chien par excellence de la chasse à la bécasse, mais je peux vous dire qu' un épagneul breton peut être excellent aussi. Notre chienne, rien ne lui échappe et s'il y a un gibier, à plume où à poil, je peux vous dire qu'elle marquera l'arrêt à coup sûr. Cette saison de chasse a été très bonne. Certainement que mon chasseur de mari y est aussi pour quelque chose, c'est rare qu'il manque son coup.

Il y a de nombreuses "remises" sur le territoire de notre commune. La chasse à la becasse est une chasse solitaire et silencieuse, mais je pense que c'est aussi le cas pour les autres gibiers. Toujours est-il que le travail du chien sur cet oiseau sauvage et vagabond est magnifique. on ne s'improvise pas bécassier, Seule l'expérience et la complicité avec un bon chien peuvent transformer un chasseur de "tout venant" en bécassier efficace.

D'abord pour chasser convenablement il faut bien connaître les remises de l'oiseau, ces emplacements mystérieux qui l'attirent comme l'aimant.  Puis commence une partie de cache cache car la bécasse s'y connaît pour brouiller les pistes.

retour de chasse

Nous aurons donc de la bécasse pour notre repas des Fêtes. Il me reste à trouver la bonne recette.