31 août 2013

Histoire de Robes - Histoire de Modes - Exposition au Château de la Tour d'Aigues suite et fin.

 

 

Robe de mode

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 043

Encore quelques photos pour terminer cette présentation de robes exceptionnelles :

Ci-dessous, une robe populaire Epoque fin Second Empire provenant de la Garde Freneit (var). C'est une robe en étamine de laine et soie à carreaux. Tablier en soie moiré, Fichu frangé en laine espoliné à palmettes, coiffe pointue certainement à courduro, en mousseline brodée.

Robe populaire La Garde Freinet

 

ROBES NAPOLEON III

Robe de Mode en gaze imprimée Epoque Napoléon III Corsage et jupe à volants en mousseline imprimée de semis. Manches à Padode Canezou volanté en pareille.

Sur l'arrière robe de fillette en taffetas crème Epoque Premier Empire. Provenance de Listel (Gard). Robe en faille de soie volantée dans le goût XVIIIème. Coiffe à courduro en mousseline et plumetis. Ci-dessous vue rapprochée de la coiffe.

coiffe à courduro en plumetis

Jany, je regrette mais dans cette expo, dommage pas de présentation de coiffes. je suis restée sur ma faim pour les coiffes. J'aurais bien aimé voir les coiffes assorties à chaque robe. par contre une chose inhabituelle, une présentation de plusieurs robes à l'envers Fin XIXème siècle. Dont deux de la Vallée de La Roya Une de Marseille vers 1830. On voit ainsi les récupérations de morceaux de tissus, doublure en indienne, en chanvre ou en coton ainsi que le montage. Une très bonne initiative. Je n'avais pas encore vu de présentations de robes à l'envers....

robes à l'envers

robe à l'envers 1

robe à l'envers 2

robe à l'envers 3

détail robe à l'envers 3

et pour finir une présentation de coiffes, mais des coiffes de la Vallée de La Roya, bien spécifiques et très colorées, en satin, coton, lainages, rubans, tulles et ponpons de laine.

Vue rapproché d'une coiffe de la Vallée de la Roya

Coiffes de la Vallée de La Roya

 

 

Les personnes qui voudraient aller voir cette expo ont encore quelques jours pour le faire. Bon dimanche à tous. Dans un prochain message suite de cette balade en Luberon : promenade dans laTour d'Aigues et visite de l'Eglise.

 

 

 

Posté par Une jarlandine à 21:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2013

Histoire de Robes - Histoire de Modes au Château de la Tour d'Aigues : suite (3)

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 046

Pour toutes celles passionnées de costume d'epoque et qui n'ont pu se rendre à la Tour d'Aigues, je continue ma visite à avec vous. car c'est une expo absolument magnifique.

Manteau de Robe

 

Un grand merci à la Villa Rosemaine et au Château de la Tour d'Aigues de nous avoir permis de découvrir ce Patrimoine :

 

ROBE de Cour et sa traîne

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez apercevoir en haut, une robe de cour et sa traîne - Premier Empire -  en broderie lamé or sur gaze de coton importé des Indes - Col de dentelle en blonde.

En dessous à gauche : une robe Epoque Fin Louis Philippe en Taffetas Florence Rayé - Volants de manches crantés - Grand col en tulle plissé. (provenance Aix en Provence)

A droite : Robe (provenance Languedoc) en gaze de coton importé des Indes - manches ballon - Volants brodés au fil de coton rouge -châle en soie brochée or.

Photo ci-dessous :

Epoque Charlex X : Robe en taffetas de Nimes - Provenance Avignon (Vaucluse)

Cette robe est en taffetas Florence de Nimes du XVIIIème siècle (réutilisation). Châle tissé sur métier à la tire - Manufacture française ou russe, Bourse en cuir, taffetas et paillettes d'acier, Boucle de ceinture en argent ciselé.

Robe en taffetas de Nimes

 

Epoque Premier Empire

A gauche : Robe de Mode et sa "calèche" en taffetas vert.

Provenance : Avignon (Vaucluse)

Robe en taffetas vert et manches ballon (attaches dans le dos par coulisses au col et à la taille)

Echarpe de mode en soie brochée Spitafield.

Calèche en taffetas vert et armatures en carton. Réticule crème brodé et passementeries

Mitaines en fil de soie.

Epoque Premier empire

Robe de droite : Epoque Consulat/.Premier Empire.

Provenance Saint Laurent du Var (06)

Robe en indienne imprimée à la planche

(col à la hussarde - Ouverture sur le devant - Volants aux poignets - Centure avec boucle)

Fichu frangé en soie brochée et damassée -

Châle en coton imprimé à la planche.

ROBE Epoque Louis Philippe

 

Tiens le costume ci-dessous, provient du Var, il m'est presque familier et se rapproche de celui que nous portons : une robe  en indienne fond ramoneur, fichu en coton imprimé  à palmettes - Tablier en taffetas - Capote en paille et ruban de soie façonné -mais nous, dans notre costume, nous avons mis de côté le jupon piqué à crinoline : trois cerceaux de bambous comme sur ce mannequin.

Epoque Napoléon III

Robe à crinoline provençale Epoque Napoléon III

Un seconde robe en indienne dont la confection ressemblerait à la nôtre mais qui serait de manufacture alsacienne.

Tablier de coton imprimé à semis et fichu en coton imprimé - Robe de tradition du Var - Epoque Napoléon III.

Robe en indienne Napoléon III

 

Et bien quel travail ! je ne pensais pas avoir pris autant de notes. La suite très bientôt.

Posté par Une jarlandine à 16:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2013

Les musée des faïences au Château de La Tour d'Aigues : de la Renaissance à la Révolution.

Tous les amateurs de faïence et poteries ne seront pas insensibles à ces pièces remarquables .

Du XVIème au XVIIIème siècle, le château de la Tour d'Aigues était considéré comme la plus somptueuse demeure de Provence.  Ruiné à la Révolution, le monument est progressivement restauré depuis une trentaine d'années.

le château de la Trou d'Aigues

Musée Faïence 1

A deux reprises, la Tour d'Aigues a été un centre de production de créramiques originales : depuis les carreaux en majolique imitant les décors des palais royaux du XVIème sicèle, jusqu'aux faïences blanches ou ornées sorties de la fabrique du baron Bruni au XVIIIème siècle, en passant par les tuiles vernissées, la créamique commune et les essais de fabrication de procelaine.

La faïencerie

la Faîencerie 2

La faïencerie 3

Le musée des faïences conserve quelques-uns des plus beaux témoignages de cette splendeur passée : services de tables, fontaine, plat à décor de scène de chasse, terrines en forme de canards, monogrammes, armoiries, scènes animées peintes sur les carreaux de pavement...

La chasse au renard

la chasse aur renard 2

 

La poterie décourée au Barrolet

La poterie décorée au Barrolet 2

 

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 063

Les cruches

faïence à émail

jarres à huile

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 064

Les jarres et les tomettes

Installé dans les parties restaurées du château Renaissance qui lui servent aujourd'hui d'écrin, le musée présente également quelques vestiges du décor en marbre de l'ancien édifice : médaillons sculptés avec les portraits des douze César, tours de cheminées, bordures de bassins ...

De nombreuses autres pièces bien entendu que je vous laisse le soin d'aller découvrir en visitant ces lieux somptueux. toutes ces jarres magnifiques et "majestueuses" me font penser à l'expo des poteries jarlandines que nous avons faite récemment sur Château-Arnoux. N'hésitez pas à aller visite ce musée des faïences au Château de la Tour d'Aigues.

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 018

 

Si vous souhaitez venir dans Luberon et découvrir à votre tour le château de La Tour d'Aigues et ses environs, je vous suggère de cliquer sur le lien .

http://luberon.fr

 

Vous découvrierez également tous les autres sites à ne pas manquer; Les villages typiques, les chateaux, les points d'eau .......et on vous aidera même à trouver une adresse pour vous héberger.

 

BIENVENUE CHEZ NOUS EN PROVENCE !

 

Histoire de Robes - Histoire de Modes - Exposition au Château de la Tour d'Aigues du 15 Juin au 29 Septembre. (2)

Chères amies blogueuses, bonsoir. Comme promis, je vais essayer de vous présenter les robes que j'ai prises en photos pour vous jeudi dernier. Elles ne seront certainement pas dans l'ordre de la visite, et j'espère que je ne vais pas me tromper en vous les présentant, car je les ai bien regardées et j'ai essayé de mémoriser un maximum d'informations, mais ce n'est pas si évident que ça....

J'étais allée voir, il y a quelques années déjà, certaines d'entre vous doivent s'en rappeler, une expo sur le costume féminin du XVIIIème au XXème siècle : "Femmes du Midi" , qui m'avait beaucoup plue car les modèles présentés correspondaient aux costumes que nous portons dans les groupes folkloriques "traditionnels" de chez nous : il y avait même la robe de Digne présentée et des costumes paysans.

Mais celles que vous allez voir ici sont plus anciennes....et plus riches !. J'ai une petite pensée pour Pascale, mon amie de la Creuse, qui va certainement passer par là. Dommage Pascale que tu sois si loin, car nous aurions pu y aller ensemble......Un petit clin d'oeil aussi à Cécile qui m'a demandé des photos.

Pour Commencer, le décor pour celles qui ne connaissent pas : une photo du château lors de notre arrivée sur le parking  :

LA TOUR D'AIGUES EXPO 20131

L'entrée :

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 2

Passé cette entrée, en face de vous, cette partie là du château restaurée, l'entrée de l'expo est votre droite.

le château de La Tour d'Aigues

Une fois passé à l'accueil de l'Office du Tourisme, vous accédez directement aux grandes salles d'expo, toutes restaurées et plus belles les unes que les autres, ci-dessous, une d'elles :

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 20

 

Ci-dessous, une Robe à tournure -

Epoque fin XVIIIsiècle.

Corsage et Jupe à tournure en étamine violet cardinal et taffetas ivoire, cage à tournure.

Robe à tournure

Une robe de fillette en indienne Epoque Louis Philippe

Provenance Carqueiranne (Var)

Robe en indienne et manches ballons,

Tablier en soie imprimée et ruban de taffetas.

Fichu en mousseline. Coiffe en tulle brodé.

Epoque Louis Philippe

Un petit coucou aussi à to, Jany, qui, j'en suis sûre va inspecter la coiffe et le fichu, mais là..

apparemment un petit souci, sur ce mannequin. Voyez-vous ce qui cloche ??? 

Si elle nétait pas sous cloche ...!

 je penserais que quelqu'un a fait la farce de tourner le mannequin à la taille.

 Robe de fillette en indienne Epoque Louis Philippe

 

 

Deux robes de mariée en provenance du Var : Saint Maximin

Deux robes de Mariée

 

Celle de gauche : en popeline de soie aubergine (ouverture sur le devant) Tablier en taffetas, fichu frangé en soie imprimé, Châle bayadère espoliné (turquie ou Inde)

Celle de droite :  Robe redingote en satin de soie bronze (ouverture sur le devant) Canezou volanté en mousseline brodé, Ercharpe frangée en soie, façon chinée à la branche. Canezou (à noter dans votre lexique)!

Le voici en gros plan :

Détail du Canezou

C'était une mise en bouche .... la suite très vite.

 

 

Posté par Une jarlandine à 20:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Histoire de Robes - Histoire de Modes - Exposition au Château de la Tour d'Aigues du 15 Juin au 29 Septembre. (1)

Dans ma page de Bienvenue, tout l'été, je vous annonçais une expo à ne pas manquer au Château de la Tour d'Aigues. Je n'avais pas encore pris le temps d'y aller, mais c'est chose faîte. Jeudi, j'ai décidé mon homme et nous sommes partis, en amoureux, faire une balade de ce côté là. Absolument à voir, cette exposition a dû ravir les amateurs de costumes d'époque. Ceux qui n'y sont pas allés ont encore un peu de temps pour le faire. Prévoyez un peu de temps, si vous voulez aussi profiter des autres expos qui sont proposées actuellement au château. :

Collection Villa Rosemaine
« Histoire(s) de robes, Histoire de mode »

... Dédiée à ces objets qui ont structuré la silhouette féminine aux XVIIIème et XIXème siècles, l’exposition «Histoire(s) de robes, Histoire de mode » permettra aux visiteurs de comprendre l’influence des modes et les représentations de statuts sociaux à travers ces parures féminines. De l’invention de la robe chemise par Marie Antoinette à la création de la haute couture à la fin du XIXe siècle, ces robes anciennes témoignent au plus près du quotidien de la femme occidentale des siècles passés.
Au-delà des formes et des modes, « Histoire(s) de robes, Histoire de mode » nous parle aussi des matières. Soieries, indiennes, gazes, mousselines, rubans, dentelles… ont servi l’évolution des coupes et des atours de ces robes en suivant l’histoire de la Mode.

ScannedImage-3

ScannedImage-4

Après les robes,

je vous conseille de prendre le temps de visiter également le Musée des Faïences,

de la Renaissance à la Révolution,

et à l'étage un espace plutôt pour les enfants sages :

LA TOUR D'AIGUES EXPO 2013 120

J'ai pris un certain nombre de photos que je partagerai avec vous, dans de prochains messages.

Bonne semaine à tous.

Posté par Une jarlandine à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2013

Exposition à voir à la chapelle Saint Roch à PEYRUIS

Depuis les 16èmes journées du Petit Patrimoine de Pays au mois de juin, une exposition sur le patrimoine rond est toujours visible à la Chapelle Saint Roch. C'est donc avec cette exposition réalisée par l'Association Histoire et Patrimoine Peyruisiens que nous avons terminé notre visite de Peyruis mardi dernier :

expo le patrimoine rond 2

Expo patrimoine rond 1

le patrimoine rond expo 2

Une petite histoire pour la fin : celle du "Sauveterre", spécifique à Peyruis.

Le Sauveterre est cette demi-spère de bronze qui serait une très ancienne cloche trouvée dans les ruines de l'ancien monastère de Saint Marcellin à laquelle serait attachée le pouvoir d'éloigner les nuages de grêle. Aussitôt que l'orage menaçait, les jeunes gens promenaient le "Sauveterre" dans les rues en frappant avec un bâton, sans oublier de quêter les oeufs, les saucisses et autres victuailles auprès des ménagères généreuses.

Le Sauve-terre

 

25 août 2013

L'Eglise Saint-Nicolas de Peyruis (suite de la visite de Peyruis)

Je vous ai donné dans mon message précédent un aperçu du village à travers ses ruelles, Après les hautes maisons de la calade, nous sommes arrivés à l'Eglise par le côté. A savoir que l'église paroissiale est dédiée à Saint NICOLAS (titulaire de l'Eglise), et Saint ROCH est le patron de la paroisse.

clocher XIIème siècle

Nous avons aperçu, en premier, le clocher "massif" qui frappe la curiosité des visiteurs. Il est surmonté d'une flèche octogonale de faible hauteur, couronnée d'une rotonde de même forme, largement ajourée sur quatre pans (qui fait penser à une lanterne de morts) dominée par une croix métallique. Ce clocher est particulièrement original. Je ne sais si celui-ci date du XIIème ou du XVème.

visite de PEYRUIS AOUT 2013 018

Ce magnifique clocher fait contraste avec la façade de l'Eglise qui a été refaite de façon moderne, ce qui à mon avis est un peu dommage. Nous entrons dans l'Eglise par cette grande porte, photo ci-dessous, au dessus de laquelle se trouve un écusson portant une ancre marine, ce qui signifierait qu'après avoir franchi les océans (depuis l'île Maurice jusqu'à Peyruis,) le coeur d'André Maure (1770-1842) est venu prendre place dans son église natale où une grande plaque de marbre recouvre le précieux dépôt. Cette entrée actuelle fut édifiée en 1870 en pierre de Mane et doublée d'un tambour en 1877.

visite de PEYRUIS AOUT 2013 016

visite de PEYRUIS AOUT 2013 019

Ci-dessous : la plaque de marbre :

HOMMAGE A ANDRE MAURE

VISITE DE L'EGLISE :

Elle remonte à une haute antiquité puisque la nef principale, soutenue par huits gros pilliers, passe pour un ancien temple païen. Le bas côté Nord (nef de Saint Roch) semble porter des caractéristiques du IXème ou Xème siècle dans sa partie la plus étroite vers le clocher et il fait étrangement penser à ces chapelles rurales primitives et fort anciennes. La nef centrale est de la même époque que la cathédrale de Sisteron, la cathédrale de Forcalquier, les N.D.de Bayons, Seyne, et Vergon, mais postérieure aux N.D. De Ganagobie, de Salagon à Mane qui sont de la première moitié du XIème siècle. C'est dire son caractère antique et vénérable.

 

visite de PEYRUIS AOUT 2013 021

visite de PEYRUIS AOUT 2013 022

visite de PEYRUIS AOUT 2013 024

Les habitants de Peyruis, en 1629, lors de la terrible épidémie de peste qui fit tant de ravages dans les Basses Alpes, firent le voeu de se rendre à Ganagobie tous les lundis de Pentecôte en portant la statue de Saint Roch sur leurs épaules. La peste n'atteignit pas Peyruis et la population accomplit son voeu. Cette tradition s'est longtemps perpétuée à travers les âges, mais est tombée en désuétude de nos jours.

Ci-dessous le buste de Saint Roch :

visite de PEYRUIS AOUT 2013 020

A la sortie de l'église sur la place se trouve une fontaine rénovée sous la forme d'un triangle, rappelant l'ancre, toujours en rapport avec André MAURE.

visite de PEYRUIS AOUT 2013 017

 

Petite précision en réponse au commentaire ci-dessous :

Ce n'est pas le symbole auquel on pense (celui des illuminati, des francs maçons et d'autres).
M. Maure, dont le coeur repose à l'intérieur de l'église parce que natif de Peyruis mais expatrié à l'île Maurice, avait donné des fonds afin que soit "décoré"  le fronton de l'église par ce symbole qui signifie que, où que l'on soit, Dieu nous voit (le Dieu de la Bible bien sûr). L'ancre de marine signifie que notre coeur reste ancrée à notre terre natale. Et la fontaine sur la place de l'église en forme d'étrave de marine rappelle qu'il a traversé l'océan pour survivre (il a réussi puisqu'il a fait fortune !).
Nous devons toutes ces oeuvres à ce monsieur.

Posté par Une jarlandine à 18:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2013

PEIRUIS POULI PAIS ......en ribo de Duranço !

Si l'on traduit ainsi les 3 P des Armoiries de Peyruis, on ne peut que mieux apprécier ce petit village blotti au pied de son clocher et de son château. Il a su conserver des vestiges des siècles passés.

PEYRUIS

Une sympathique personne, passionnée de l'histoire de son pays - qui se trouve être aussi le mien, celui du Val de Durance, s'est portée volontaire en temps que membre de l'Association "Histoire et Patrimoine Peyruisiens" pour organiser "bénévolement" des visites guidées du village de Peyruis. Peyruis est un village voisin de Château-Arnoux/Saint-Auban. Je vous en ai déjà parlé, dans un message précédent ayant pour objet les stages de pierre sèche organisés par le Président de cette dite association qui est un ami.

Profitant de quelques jours de congés qu'il me reste, j' ai décidé hier matin de m'accorder un peu de temps pour aller faire cette visite, et une fois de plus je me suis aperçue que l'on ne connaît pas forcément ce qui nous entoure. Absorbée par notre vie quotidienne, on passe sur les grands axes, souvent en voiture, sans  pénétrer dans les petites ruelles et le centre ancien si on a rien de précis à y faire.

Hier matin, j'ai donc fait la visite de Peyruis. Voici quelques photos que je partage avec vous.

Au détour des ruelles, que j'ai trouvé très propres, il faut le signaler, car ce n'est pas le cas de partout :

visite de PEYRUIS AOUT 2013 001

visite de PEYRUIS AOUT 2013 002

visite de PEYRUIS AOUT 2013 008

visite de PEYRUIS AOUT 2013 009

 visite de PEYRUIS AOUT 2013 031

J'y ai découvert de très jolies portes :

LES PORTES DE PEYRUIS 1

LES PORTES DE PEYRUIS 2

porte 5

une plaque rappelant l'ancien moulin à Huile :

plaque du moulin à huile

un peu plus haut, au pied du château, nous découvrons de très belles façades de maison du XVIIème siècle, des fenêtres d'angle à meneaux :

 

fenête à meneaux

MAISON FACADE SEIXIEME SIECLE

 et un logis seigneural, devenu "Le grand Cabaret": avec de grandes écuries où en payant son droit de péage, on en profitait pour changer sa monture.

le grand Cabaret

le grand Cabaret 2

le logis Seignieuriel

Nous arrivons sur la place de Barlatan où se trouve le lavoir public et la Fontaine qui porte le même nom.  C'est en 1744 que le conseil délibère de faire un lavoir à la fontaine de la place ainsi que de faire couvrir le lavoir de Barlatan . Ce lavoir a été construit entre 1720 et 1740. Il a été modifié en 1969, (passant d'un lavoir bas au lavoir actuel où l'on lave debout)

 

 

visite de PEYRUIS AOUT 2013 026

visite de PEYRUIS AOUT 2013 025

A noter que Peyruis bénéficie du Logo : "Peyruis Pays des fontaines". Il n'a pa été choisi en vain. A noter qu'à Peyruis l'eau est potable à toutes les fontaines, ce qui est fort agréable. Nous avons pu ainsi nous désaltérer. Peyruis est alimenté par deux sources au débit important  qui sourdent dans les colinnes.

Le grand font (grande fontaine) qui alimentait le village et Chante Mercle qui alimentait le château.

La grande fontaine : A l'ouest au dessus du quartier du champ de Gau, deux galeries creusées dans le poudingue se rejoignent dans un petit bassin et y déversent une eau claire limpide et fraîche depuis un temps immémorial. Cette source appelée "la grande fontaine" sûrement à cause de son fort débit a été captée et conduite sur le bord du "grand chemin", ancienne "voie domitienne", elle a donné le jour à la fontaine Barlatan (photo ci-dessus) et de là, elle alimentait la fontaine de la place vieille.

 

 visite de PEYRUIS AOUT 2013 027

 

Face à la fontaine, en passant sous cette porte,nous allons découvrir la façade de l'ancienne prison de Peyruis :

 

plaque 1909

l'ancienne prison de Peyruis

et ouI, il y a avait une prison à Peyruis et impressionant, il semble que ces  cellules soient restées en l'état.

Je ne vous ais pas encore parlé de l'église et de son clocher, mais je pense que je vais le faire dans un prochain message, de même pour l'exposition de la chapelle Saint Roch qui a clôturé notre visite et qui mérite aussi qu'on s'y attarde. Voici donc une première partie de notre visite.

Ci-dessous, une photo du champ de Gau et des jardins en terrasse :

visite de PEYRUIS AOUT 2013 039

visite de PEYRUIS AOUT 2013 038

Avant de terminer notre visite par l'exposition dans la chapelle Saint-Roch, une petite halte devant la fontaine Saint Roch, ci-dessous, restaurée en 1992 :

la fontaine St Roch

 

Posté par Une jarlandine à 20:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2013

Escale en Provence ...... à La Roque d'Anthéron

Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de piano :

La Roque d’Anthéron est célèbre pour son Festival International de Piano qui s'est déroulé cette année du 20 juillet au 20 août. Donc plus que quelques jours ..... En ce moment le Festival 2012 est diffusé à la Télé..

Ci-dessous quelques photos qui ont été prises un matin lors des répétitions.

 

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 026

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 025

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 018 (1)

photos prises le matin lors d'une répétition ......

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 002

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 007

Festival Inertnational de piano de La Roque d'Anthéron-Aout 2013 019 (1)

BUTTER_1_1_

Je vous avais déjà parlé de la Roque d'Anthéron dans un message précédent (19 Février 2013) mais aujourd'hui, avec le Festival, je vais vous montrer des photos du Parc du Château. 

Parc du Château de Florans :

 

  • La renaissance provençale :

    Situé dans le village de la Roque d'Anthéron, le Château de Florans date du début du XVIIème siècle et possède un magnifique parc dont l'allée principale, bordée de 365 platanes centenaires, majestueux et protecteurs du promeneur, est un endroit magique. Au coeur du parc, la clairière a été aménagée par le Festival en un véritable auditorium de plein air d'une grande qualité acoustique. Il n'est pas possible de visiter le Château. raison pour laquelle je n'ai jamais eu l'occasion de m'y rendre, mais je me suis laissée dire qu'il était ouvert au Public seulement un mois par an, le mois du Festival. Un de mes amis s'y est rendu et m'a envoyé les photos ci-dessous :

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    15 Aout 2013 - Vers la Fin du Festival International

    Le petit Yorkshire, vous l'aurez compris est le chien de mon ami. Merci Pierre pour le partage de ces photos. Ce parc incite vraiment à la promenade à l'ombre de ces grands arbres.