01 juin 2011

PROVENCE TV NOUVELLE VERSION

Chers amis blogueurs,

Aujourd'hui, je suis très heureuse de vous inviter à découvrir la nouvelle version de PROVENCE TV. Le lien dans ma colonne de droite est toujours bon.

ainsi qu'un petit mot de notre ami Jean-Paul qui nous donne quelques explications. Vous pouvez les retrouver dans la page Accueil de son site.

 

ProvenceTV a été créé le 11 Novembre 2008, par Jean Paul en tant que particulier, sont venus le rejoindre deux amis et 40 films ont été tournés la première année.

Puis a été créée une association loi 1901, fin 2009. Cette dernière avait pour but d'assumer le financement du matériel nécessaire et des frais de tournage. L'apport financier se faisait par l'intermédiaire de dons de sympathisants et nous n'avons jamais bénéficié de subvention d' organismes que ce soit.

En 2010, 52 films ont été tournés, ce qui a représenté la moyenne d'un film (13 minutes) par semaine, un travail énorme en sachant qu'une seule personne prenait les contacts et rendez vous divers, tournait toutes les séquences, assurait le montage complet des films et les mettait en ligne sur le site.

Suite à des problèmes importants de pannes techniques rencontrées fin 2010 avec la caméra, il fut très difficile voire impossible de trouver la totalité d'un financement pour l'achat d'une nouvelle caméra.

D'autre part des divergences se sont installées à l'intérieur de l'association, sur la manière de faire les films et suite à ces deux problèmes cumulés, Jean-Paul a souhaité fermer l'association, ce qui fut fait en janvier 2011.

La caméra fut immobilisée plusieurs mois pour réparation, fut réparée et financée par le solde de trésorerie de l'association, avant sa dissolution.

Quel avenir : ProvenceTV.fr Tout d'abord ce fut beaucoup d'interrogations durant quelques mois avec l'idée d'arrêter totalement, car le cœur n'y était plus.

Le nom de domaine ProvenceTV.fr étant la propriété de Jean-Paul, il avait été convenu à l'assemblée générale de la fermeture de l'association, la possibilité de conserver le stock de films produits et de le laisser au visionnement des internautes.

Après y avoir bien réfléchi, la caméra étant réparée et revenue, toujours passionné par la réalisation, j'ai finalement décidé de poursuivre le site en le réaménageant et en produisant des nouveaux films.

Ce nouveau site a été réalisé, dans l'esprit de changer l'existant et de mettre les films encore plus en valeur, en les rendant plus accessibles, avec un moteur de recherche interne et un nouveau système de pages plus adaptées aux référencements des moteurs de recherche, que précédemment.

D'autres films seront donc produits par Jean Paul, mais à un rythme beaucoup plus restreint, celui d'un retraité qui cherche avant tout à se faire plaisir et à ne plus se prendre la tête à subir les contrariétés, que lui apportait l'association.

Quelques films en stock d'images tournées précédemment (en 2010 sous l'asso avec ancien logo) risquent néanmoins d'être mis en ligne .

Les futurs films (en tant que particulier avec le nouveau logo) seront mis en visionnement sur ce site, au fur et à mesure des prochains temps.

Jean Paul, le 30 mai 201

Je vous invite tous à aller visionner ses films sur notre belle Provence et vous ne serez pas déçus. Pour ma part, je les ai tous regardés et ils sont tous plus intéressants les uns que les autres.

J'ai été très contente de voir que la petite case SITES DE PROVENCE y est toujours en bas à droite, je vous invite à cliquer dessus, à aller dans l'Album photos et vous y découvrirez de très belles photos de CHATEAU-ARNOUX. Merci Jean-Paul d'avoir conservé cette rubrique. 

 

 

Posté par Une jarlandine à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'ORGUE DE L'EGLISE DE SAINT-AUBAN : un cadeau qui a une belle histoire.

Un petit rappel : Je vous ai déjà informés que dans le cadre de la Journée de la Promotion du Patrimoine de PAYS (A3P) consacré au patrimoine caché, l'Association du Patrimoine de Château-Arnoux/Saint-Auban organise un concert d'orgue, en l'Eglise Jésus Ouvrier de Saint-Auban, le lundi 20 juin 2011 à 20 h 30. en partenariat avec les Centres Musicaux Ruraux Je vous ai déjà présenté cette église dans mes articles précédents (13/04/2009).

Ce récital sera donné par J.J. TOURNEBISE, accompagné de Marie-Hélène TOURNEBISE (Violon) Benjamin ALEXANDRE (haute Contre) et hélène MICHAILIDES (Soprano), des muciciens professionnels notoirement connus. Nous vous attendons très nombreux. Participation aux frais 5 €/personne.

 

Eglise Jésus OuvrierLe Président a employé le terme de "redécouverte" ; une découverte pour les nouveaux arrivants, sans doute,  mais tous les Saint-aubanais nés à Saint-Auban, qui, comme moi, ont grandi au plateau connaissent tous l'orgue de leur église, et gardent dans leur mémoire de très belles cérémonies au son de l'orgue, mais je reconnais que nous l'entendons de moins en moins, faute d'organistes et c'est très regrettable. 

 Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire de notre orgue je vais essayer de vous la présenter : (vous la retrouvez dans le petit livret "Souvenir de Saint-Auban".

ScannedImage-4Le 12 décembre 1937, M. le Curé et M. BARATON prenaient la micheline le soir à 19 H 30 pour joindre le briançonnais à Veynes, et se trouver à Paris le lundi à 8 H 30. Ils recevaient à midi un accueil très cordial chez M. REYNAUD, ancien Directeur de Saint-Auban, y attendaient M. FLEURY, un des meilleurs organistes de la capitale et s'en en allaient ensuite voir un orgue de la Maison Jacquot-Lavergne, de Rambervillers, Vosges, dont l'artiste susnommé avait fait la démonstration au cours de l'Exposition universelle, Pavillon des Eaux et Forêts ..., puis, voir à Gentilly, église de la cité universitaire, un instrument de la même maison, l'Unit Major ...

Il repartaient le soir même de Paris et arrivaient à Saint-Abuan, le mardi à 10 H 30. 28 h 00 dans le train, 12 heures dans la capitale ...

Le soir de ce mardi 14 décembre 37, M. le Curé écrivait à la Maison Jacquot-Lavergue : "Expédiez, le plus vite possible , l'orgue de l'Exposition". Le 29 décembre, 15 colis partaient de la capitale en Driection de Saint-Auban.

Le chef de la paroisse envoyait à Rambervillers : 14 000 frs, le 10 janvier dès l'arrivée des colis ; 12 000 frs, le 19 janvier ; 7 000 frs, le 28 janveir ; soit 33 000 FRS sur le prix de 35 900 frs. Port : 830 frs.

Plus les surprises désagréables ... le moteur de l'instrument était fait pour un courant électrique, 50 périodes, 150 volts. A Saint-Auban nous avons 25 périodes, 200 volts. IL faut un autre groupe aéro-moteur génératrice ; il fut commandé aux Etablissements Meidinger, Saint-Louis, Haut-Rhin ; 500 frs de plus pour le groupe, 310 frs de transport, retard pour l'installation.

ScannedImageLe lundi 28 mars, M. Lavergne et un ouvrier, M. Paul Thouvenin, arrivèrent à la cité ; les jeudi et vendredi, M. Perroux, un des meilleurs harmonistes de France, mettait les 300 tuyaux en place et au point. Le Samedi dernière révision, départ. Bénédiction de l'instrument le 7 avril 1938, par M. Le Chamoine Blanc, prédicateur de la retraite pascale en l'absence de Monseigneur Jorcin. obligé d'assister aux funérailles de Monseigneur Termier, Evêque de Tarentaise, son compatriote.

 Photo ci-dessus, M. BARATON à l'orgue.

 

 

le 19 avril, M. André Fleury donnait un récital magnifique. Quel régal pour les amateurs de belle musique ! Quand pourrons-nous encore entendre M. Fleury ? En attendant, nous pourrons exécuter le cantique composé par lui :

A JESUS OUVRIER

Refrain : O Christ jésus, divin modèle

De notre pays ouvrier

Que Saint-Auban vois soit fidèle

Au Plateau comme à l'atelier.

I.

Bénissez sans mesure l'ingénieur ou l'apprenti,

Lorsque la tâche est dure et sur chacun s'appesantit.

II.

De vos forces divines aidez nos outils et nos bras,

Qui règlent nos machines, Ouvrier qui n'égarez pas.

III

S'il faut un sacrifice, Dans le travail de chaque jour,

Par votre main propice, Faites, Seigneur, qu'il soit moins lourd.

IV.

Dans la foi catholique que nous reçumes des aïeux,

Donnez-nous la pratique de leur passé religieux.

V.

La poutre sur l'épaule, plour peiner du matin au soir,

Enseignez-nous le rôle dont votre grâce a le pouvoir.

VI.

Vers le Dieu qui nous aime cherchant toujurs un ferme appui,

Que notre église même soit notre phare dans la nuit.

 

Le 12 avril, étaient partis pour Rambervillers, 2 500 frs, le 9 mai, partirent 2 000 frs, le 31 Aôut, 1 000 frs, el 5 décembre 500 frs.

Additionnez = 39 000 frs à la Maison Jacquot-Lavergne; ajoutez 1 140 frs au P.L.M. - 600 frs au menuisier, en tout 40 740 francs.

Rien n'a été demandé aux fidèles de la paroisse. De Paris, de Marseille, de Saint-Auban, il yeu quelques offrandes spontanées, qui produisirent au peu moins de 2 000 frs; le reste a été couvert par les économies du regretté Chanoine Germain et la cache-maille de son successeur.

Que coûterait cet instrument à l'heure actuelle ?? ....

le 10 décembre 1938, de Rambervilliers : "M. le Curé, nous vous remercions du chèque-postal qui achève le paiement de l'orgue ... Nous avons été heureux d'apprendre l'état d'avancement des travaux de votre future église ... Il nous sera très agréable d'aller manger l'aioli à Saint-Auban ..

Ce n'était pas l'heure encore en décembre, de penser au transfert de l'instrument et d'offrir l'aïoli aux monteurs. mais le temps passe vite.

Le 30 mai 1939, M. le Curé prépare le terrain, mais le 3 juin la Maison lui écrit et lui propose l'adjonction d'un jeu d'anches supplémentaires pour la somme de 10 150 francs, ce qui a été accepté le 5 juillet, mais les jours passent, Monsieur le Curé se plaint, Il avait le préssentiemnt que le moindre retard serait désastreux. Hélas, son préssentiment ne le trompa point. C'est la mobilisation, la guerre peut dure des mois et des moi s....

Après plusieurs péripéties, la facture supplémentaire est réglée. A présent l'instrument est bien proportionné au cube d'air de l'église. Il ya équilibre parfait. Voilà une question tranchée harmonieusement à tous les ploints de vue. En 1940, Saint-Auban possède un orgue qui est un petit chef-d'oeuvre et qui fait honneur à la Maison Jacquot-Lavergne.

Dans les années quarante de nombreux concerts ont eu lieu, mais le plus dur est de garder en place des organistes. la chorale de la cité a eu des jours brillants. Il ya d'excellents éléments dans le groupe..(une quarantaine) . Il ya de très belles cérémonies...

Peu à peu, la maison de Dieu se meuble, Les bancs arrivent en mars 1941, Croix, coq, paratonnerre furent mis en place en mai 1941.

Le Presbytère commencé en 1941, fut inauguré précipitamment le 12 novembre 1942. Sur l'angle Sud-Est, se dresse une belle statue de St Pierre, oeuvre de l'artiste Emile Gilioli, de Grenoble. Elle fut mise en place le 24 décembre 1942. 

Les Statues de St Joseph et de Ste Jeanne d'arc en noyer massif (prix de Rome) devaient être bénites solennellement le 30 Avril 1944. Tout était prêt, mais les ponts sautent, les voyages deviennent impossibles. C'est la guerre.....

la bénédiction eut lieu le 14 Mai dans l'angoisse et l'attente d'événements graves.

Il y a encore beaucoup à dire sur notre église, D'autres 'éléments" ont vu le jour les années suivantes, et chacun a son histoire :

- l'autel de la Sainte-Vierge,

- le chemin de la Croix

Mais j'y reviendrai ultérieurement.

Donc rappel de cet évènement important :  nous vous donnons rendez-vous le lundi 20 juin à 20 H 20 pour entendre l'orgue "UNIT JUNIOR" de l'Eglise Jésus Ouvrier de Saint-Auban