Pour toutes les personnes qui sont intéressées par l'histoire de notre terre bas-alpine, je vous présente un ouvrage que l'auteur vient de me remettre avec une dédicace car je vais l'offrir à ma maman qui est née en 1932. Il s'agit de Monsieur Robert BLANC, né en 1934, aujourd'hui jarlandin que je connais très bien et je dois dire que je suis époustouflée, car son ouvrage est d'une grande richesse documentaire. C'est un travail de mémoire et un témoignage de l'époque des années 40 qui a pour sujet les bombardements de Sisteron en août 1944 et des ses environs. J'y ai découvert également des photos du pont de Volonne et de Château-Arnoux, d'où un intérêt pour la jarlandine passionnée de patrimoine que je suis.

En effet, Monsieur Robert BLANC est né et a grandi dans la cité de Paul Arène durant cette période trouble. Ce livre n'est pas un ouvrage littéraire, car il n'est ni écrivain, ni historien, mais une oeuvre bâtie à partir de ses souvenirs d'enfant de 10 ans, sur des faits qui se sont produits dans la vallée de la Durance et sur les bombardements de Sisteron : les dates des 15, 16, 17 et 19 août sont gravées à jamais dans sa mémoire.


Soixante-sept ans exactement ont passé, depuis ces évènements tragiques. Monsieur BLANC avait neuf ans et demi en 1944, à partir de ses propres souvenirs, par recoupements et d'après des témoignages d'amis qui ont vécu ces moments difficiles, il a voulu résumer en quelques pages toutes ces actions. Il a voulu rétablir certains faits à leur juste valeur.

Il a estimé qu'il avait un devoir de mémoire d'exposer ce qu'ont fait de beau, de grand, les F.F.I. la défense passive, les pompiers de Sisteron,....... ces héros anonymes tombés gratuitement pour libérer notre patrie et sauver des vies.

Ce livre, a nécessité cinq années d'un travail passionné.

ROBERT_BLANC

 Je ne vous en dirais pas d'avantage pour que vous puissiez le découvrir si vous en avez envie. Vous pouvez vous le procurer à l'Office de Tourisme de Sisteron.

je vous fait part uniquement de la Conclusion de M. Robert BLANC :

" Voilà pourquoi en ce 15 août 1944,

 les cigales de Paul Arène se sont tues dans le coeur des Sisteronais.

Voila pourquoi 60 ans après,

 nous les Sisteronais nous aimons notre SISTERON.

Mais les Sisteronais, avec leur coeur, leurs mains, leur courage ont reconstruit SISTERON.

Voila pourquoi SISTERON est devenue la plus belle ville de notre département

 et la PERLE DE LA HAUTE PROVENCE".