16 avril 2010

DECOUVERTE DE PARIS : 2ème Jour : VERSAILLES

Vendredi matin 9 avril 2010 - 9 h 30 : Départ de l'Hôtel - Métro Direction Versailles. Comme en témoignent mes photos, Nous ne sommes pas les seuls .....

1_1

Visite de la journée : LE CHATEAU DE VERSAILLES

Le Château de Versailles est un ensemble grandiose, principalement dû à Louis XIV : on y visite les Grands Appartements de ce roi et de la reine, ainsi que la galerie des Glaces, mais aussi les petits appartements des rois Louis XV et Louis XVI, et ceux de Marie-Antoinette. Les jardins du Roi-Soleil, qui s'étendent jusqu'au Grand Canal, constituent également un cadre de promenade magnifique. Sans oublier les deux châteaux de plaisance situés dans le parc : le Grand Trianon voulu par Louis XIV et le Petit Trianon dû à Louis XV et désormais au coeur du délicieux Domaine de Marie Antoinette.

2

L'appartement de la Reine :

L'appartement de la Reine, aménagé en même temps que celui du Roi, se compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souveraine. Il a subi de nombreuses modifications, ce qui explique la variété des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand Appartement du Roi. Cet appartement, où vivait en public la souveraine (dans la grande chambre à coucher sont nés tous les enfants royaux), était doublé d'un petit appartement éclairé sur des cours, réservé à une vie plus intime.

8056

Le lit de la Reine

48

La chambre du Dauphin :

decouverte_de_PARIS_2010_089

decouverte_de_PARIS_2010_085

Les Plafonds des grands appartements :

Le décor des plafonds du Grand Appartement du Roi est dû à Charles le Brun et à son équipe, à partir du salon de l'Abondance (plafond de René-Antoine Houasse) Suivent le salon de Vénus, déesse de l'amour, avec un plafond du même Houasse, puis le salon de Diane, déesse de la chasse (Plafond de Gabriel Blanchard, Claude l'Audran, Charles de La Fosse), le salon de Mars, dieu de la guerre (plafond de Claude I Audran, Jean Jovenet et René Antoine), le salon de Mercure, messager des dieux, ou chambre du Lit (plafond de Jean-Baptistes de La Fosse et Gabriel Blanchard).

decouverte_de_PARIS_2010_011

L'appartement de la Reine comprend, à partir de la chambre à coucher d'apparat (plafond de François Boucher), le salon des Nobles (plafond de Michel II Corneille), l'antichambre de la Reine ou salon du Grand Couvert (plafond de Claude-François Vignon et Antoine Paillet) la salle des Gardes de la Reine (plafond de Noël Coypel)

.26

Je peux vous dire que ces plafonds sont absolument magnifiques, il n'y a pas de mots assez forts pour les décrire. Il faut voir Versailles pour se rendre compte. C'est tout simplement époustoufflant !!

Le Grand appartement du Roi :

Le Grand Appartement du Roi, plusieurs fois transformé, trouva son décor définitif entre 1671 et 1681 grâce aux travaux de Charles Le Brun qui conçut une suite de salles dédiées aux planètes, gravitant autour d'Apollon, le dieux symbolisant le soleil (emblème de Louis XIV) dans la mythologie gréco-romaine.

Il est composé de sept salons en enfilade qui s'ouvrent sur le partère Nord, chaque salon ayant un usage particulier :

68

buffets, jeux, danse, billard, à l'occasion des réception données par le Roi à la cour. A partir de 1684, le Grand Appartement servit uniquement aux audiences et aux divertissemetns de la Cour, le roi habitant les pièces qui donnent sur le cour de Marbre.

La Galerie des Glaces :

le Salon de la Guerre forme avec la galerie des Glaces (longueur 73 m ; largeur : 10.50 m ; hauteur 12.30 m) et avec le salon de la Paix un remarquable ensemble qui occupe toute la façade occidentale du Château, face à la grande perspective des jardins. Sa réalisation (1678-1686) est due à l'architecte Hardouin Mansart et au peintre Charles Le Brun. Les peintures de la voûte illustrent l'histoire de Louis XIV, depuis sa prise de pouvoir en 1661 jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. La Galerie servait quotidiennement au passage du souverain vers la Chapelle ; cétait aussi un passage entre l'appartement du Roi et celui de la Reine. Enfin la Galerie était utilisée pour les grandes réceptions. les mariages de la famille royale et les réceptions d'ambassade (le trôle y était alors dressé).

33

3937

Le Salon de l'Oeil-de-Boeuf :

Les courtisans attendaient dans le salon de l'Oeil-de-Boeuf, antichambre créée en 1701, avant d'être introduits dans la chambre royale dont un garde-suisse gardait l'entrée.

44

La Chambre du Roi :

En 1701, Louis XIV transféra sa chambre dans le salon situé sur l'axe Est-Ouest du Château face au soleil levant. On obtura les trois portes-fenêtres du fond donnant sur la Galerie des Glaces pour former l'alcôve ; la balustrade de bois doré séparant l'alcove du reste de la chambre fut sculptée et Nicolas Coustou réalisa l'allégorie en stuc de La france veillant sur le sommeil du Roi surplombant le lit. C'est dans cette chambre, devenue le sanctuaire visible de la monarchie, que Louis XIV dînait au "petit couvert" et qu'avaient lieu chaque jour les cérémonies du "lever" et du "coucher" du Roi. C'est également dans cette chambre que mourut Lous XIV, le 1er septembre 1715, après soixante-douze ans de règne. le fastueux décor de brocard d'or et d'argent sur fond cramoisi de la chambre est agrémenté de tableaux, choisis par Louis XIV : les quatre évangélistes et le dernier César, par Le Valentin et Giovanni Lanfranco ; en dessus de porte, Saint Jean-Baptiste par Giovanni Battista Carraciolo ; Marie-Madeleine par Le Dominique ; et deux portraits de Antoon Van Dyck. Sur les deux cheminées datant de Louis XV, sont placés un buste de Louis XIV par Antoine Coysevox, une pendule-baromètre ansi que quatre candélabres ayant appartenu au Compte de Provence, frère de Louis XVI.

45

Le Cabinet du Conseil

Attenant à la chambre du Roi, ouvert sur la galerie des Glaces, se trouve le cabinet du Conseil. Ce n'est qu'en 1755, sous Louis XV, que cette pièce prit sa forme actuelle. Elle résulte de la réunion de deux salles : le cabinet du Roi où Louis XIV réunissait les Conseils (des finances ou d'Etat) et le Cabinet des Termes (lieu plu sintime où Louis XIV se retrouvait en famille ou en cercle restreint le soir après souper);

49

De somptueuses boiseries, sculptées par Antoine Rousseau sour les dessins de Ange-Jacques Gabriel, virent habiller ce cabinet de nouveaux motifs décoratifs (trophées, attributs de l'armée, de la marine et de la justice ...); de somptueux objets d'art commandés par Louis XV et Lous XVI ornent l'ensemble : une pendule de Style Rocaille (1754) un buste d'Alexandre le Grand en Porphyre et deux vases de Mars et de Minerve en procelaine de Sèvres et bronze ciselés par Pierre-Philippe Thomire (1787).

Voilà, je vous ai donné les principales indications qui figurent sur le dépliant que l'on nous donne à l'entrée, et chaque visiteur dispose d'un audio guide qui décrit chaque pièce. Mais c'est tellement grandiose, que je pense que l'on ne peut pas tout voir en une seule fois, car nos yeux ne savent plus où se poser.

Casse-croûte dans le parc et après-midi promenade dans les jardins où l'on visite également : Petit Trianon - Grand Trianon et domaine de Marie-Antoinette mais mes jambes ne peuvent plus avancer.. Une journée magnifique, nous avons eu de la chance le soleil était de la partie. 18 H 00  Retour en métro et repas préparé, pris à l'hôtel.

Je me répète, mais on ne peut visiter Versailles dans son intégralité en une journée, De plus nous n'avons pas pu découvrir la Ville de Versailles, cité royale avec ses quartiers historiques, ses hôtels particuliers de ses musées.  Je suis sûre qu'il doit y avoir des trésors méconnus. Versailles est une ville d'Histoire ..... J'y retournerai peut-être un jour ......

decouverte_de_PARIS_2010_109

Posté par Une jarlandine à 11:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :