30 janvier 2010

DEVINETTE DU JOUR :

Afin de vous faire découvir le blog d'une amie :

Je vous pose une devinette :

Qu'appelle t'on "L'or rouge" ????

Allez-voir la réponse sur le lien ci-contre :

http://lorrouge.e-monsite.com

et je compte sur vous pour laisser un gentil commentaire à mon amie Hélène.

BONNE JOURNEE A TOUS !


25 janvier 2010

INFORMATIONS TOURISTIQUES SUR LA VILLE DE CHATEAU-ARNOUX

Photo_JOELLE_045

Jarlandine de naissance, de coeur, je déplore le peu de renseignements que donne "Infotourisme net" sur la commune de Château-Arnoux. Aujourd'hui où plus que jamais, nous devons jouer la carte du Tourisme, je trouve que tout le patrimoine dont nous disposons n'est pas assez mis en valeur et porté à la connaissance des personnes qui auraient envie de venir découvrir notre terroir. Il est vrai que l'histoire de notre commune est liée à notre Château, qui ne passe pas inaperçu, à notre usine, au camp d'Aviation, au lac, mais il y a tellement d'autres endroits "secrets" à découvrir. Je vous invite tous à aller voir les diaporamas dans mon album photo, colonne de gauche, et à lire tous mes messages sur le Patrimoine de Château-Arnoux.

Vous y découvrirez : le vieux village, la Jalinière, le Four à pain avec la fête du pain, le lavoir, le pigeonnier, le four à poterie, l'allée cavalière, les oratoires, les sentiers pédestres, la carrière d'Argile, la chapelle St Jean, ses églises, le champ de l'Aïgo avec ses sources....... son plan d'eau, sa bibliothèque, ses trois salles de cinéma, ses petites retenues pour la pêche (les Salettes) ..... Nous avons tout pour donner envie aux touristes de s'arrêter sur notre terre de Haute-Provence, et je ne parle pas de la lavande, des herbes de provences, de nos marchés, de nos fêtes locales en toutes saisons et nos chambres d'hôte. De notre soleil et notre ciel bleu. Nous sommes à égale distance de la mer et de la montagne. Château-Arnoux bénéficie d'un emplacement privilégié, dont nous n'avons pas encore su tirer profit.

Voilà, c'est un message que j'avais envie de faire passer ! Peut-être qu'il donnera envie aux visiteurs de mon blog, de venir découvrir tous les charmes de notre Haute-Provence.

Cinq diaporamas pour vous faire découvrir CHATEAU-ARNOUX :

Ami du Pain

Mireio en Festo

Eglise Jésus Ouvrier

Parcours Pedestre du Four au Moulin

Patrimoine de Château-Arnoux

24 janvier 2010

L'ESCOLO DIS AUP

PLANNING des prochaines sorties/projets 2010

Hier après-midi l'Escolo dis Aup organisait son Gâteau des Rois annuel à la Salle de la Mairie de FORCALQUIER. C'est avec plaisir que nous avons répondu présents à l'invitation du Président, Monsieur MARTEL, Sendi du Félibrige dans le 04. Un moment de convivialité animé par le groupe "MANTENDREN" (Groupe de chanteurs de la Vallée de l'Ubaye) qui nous a râvi avec des chants provençaux, gavots et piémontais.

MANTENDREN_1

Merci René, pour cet après-midi récréatif.

bloggif_MANTENDREN

PROUVERBI PER LEI DANSAIRE

- A canta, rire, dansa,

L'esprit pòu pas mau pensa.

- Danso mies pansopleno que raubo novo.

- L'amour fai dansa lis ase.

- Fau dansa coume lou tambour jogo.

- Fai quau pòu.

Danso quau saup.

- Quau bèn canto et bèn danso,

Fai un mestié que pau avanço.

- Avans la danso,

Vèn la panso.

- Chambrièrro que sequis la balado,

Laisso brula la carbounado.

- Fau pas bala pu vite que noun lou tambour toco.

Quand sias en danso fau dans.

Quand sias aganta fau vira.

Merci pour cette jolie rose ! Celle qui me l'a envoyée se reconnaîtra.

Posté par Une jarlandine à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CARNAVA ! CARNAVA !

Carnava ! "Carne ! vale !" : dous mot pèr n'en faire un ; dos paraulo que disien tout lou regrèt dou mounde au moumen que s'intravo dins lou tèms dou Careme : "Adiéu la car ! adiéu lou bon manja !.

Tanbèn, l'on apelavo Carementrant o Caramentran, lou paure manequin que se brulavo o se negavo la vèio dou dimècre di cèndre, jour maudi pèr touti.

Aquélo fèsto an coumença au tèms di Rouman quouro, à la fin dou mes de desèmbre, s'adouravo lou diéu pagan Saturne e que lou pople latin fasié riboto.

CANSOUN DE CARNAVA ...

Carnava, siés un librougno

Que nous fa manja d'argènt

Mai as une bravo trougno

Et toun ventre es sès parié.

As caga dins ti culoto

A doula dins ti sedas

S'aviès pas agu la fouiro

Aruié pas toumba tans bas.

Tu, t'en vas e iéu demori

Pèr manja la soupo à l'ail

Pèr manja la soupà à l'òli

Pèr manja la soupe à l'ai.

Dis-me perqué te casso

Aquéu laid Caramentran

Pèr qu'eici leissa ta plaço

Perqué pas rsta tout l'an !

Adiéu Paure, Adié paure,

Adiéu Parue Carnava ...

Are Qu'avèn tout acaba

Faren la fèsto (bis)

Ou fuman la pipo (bis)

Are qu'avèn tout acaba

Faren la fèsto dis lou prat

Fuman la pipo sèns taba ...

Dicho dou Dimars-gras :

Quna la luno veiras

Nouvello au Dimars-gras,

Forço tron entendras.l

bloggif_carnaval

Posté par Une jarlandine à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

"A LA COLO DE SANT-JAN"

Sur le Petit journal de "Gavoutino" N° 6 de février 1986, dont vous pouvez voir la couverture dans l'article précédent sur la Danse des Bouffets, on peut lire les lignes suivantes :

A LA COLO DE SANT JAN

Vo! Ame countempla toun cresten desbana,

Anant trauca l'azur d'un gèste vànelous,

Ti vabre desseca dou soulèu arderous,

E ti viei rouretas au mourre escabela !!!...

Ch_teau_Arnoux

Au côteau de Saint Jean

Gai coteau de Saint-Jean, dominant la vallée,

Je t'aimerai toujours, ô roc étincelant,

Car, jeune, je me plus à gravir à pas lent

Le granit qui soutient ta chapelle esseulée.

Oui, j'aime à contempler ta crête dentelée,

Allant trouver l'azur d'un beau geste indolent,

Tes ravins desséchés par le soleil brûlant,

Et tes vieux chênes-verts à tête échevelée !

Mais, ce que je préfère en toi, côteau chéri,

Ce sont tes pans de murs qui servirent d'abri

A nos aîeux luttant pour leur indépendance ;

Ils surent crânement, ces preux, ô Roche-Arnoux,

Revendiquer leurs droits sans fléchir les genoux !

Gloire à nos fiers aîeux ! ... Honneur à leur vaillance.

Un Poême tiré de : "rimes d'Azur (Tome 1) - Du jardin de Font-Subrane -

de Victorin MAUREL, le 21 octobre 1927

Posté par Une jarlandine à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2010

LA SANT SEBASTIAN A CASTEL ARNOUS E "LA DANSO DI BOUFET"

L'Association du Patrimoine, souhaiterait voir renâitre la "Danso di Boufet", car c'est notre patrimoine culturel, c'est l'histoire de notre commune. Ce sujet a été abordé, hier au soir : 20 Janvier, lors de notre Assemblée Générale. Ce n'est pas anodin si nous avions retenu cette date, jour de la Saint-Sébastien.

1_1946

Le Prieuré Saint-Pierre, construit à la fin du XIe siècle, avait une chapelle dédiée à Saint-Sébastien, premier patron de la Paroisse.

Dans le manuscrit de l'Abbé Colomb (1875), on apprend que : "la fête de Saint Sébastien, patron d'hiver de la paroisse, fut réorganisée en 1820. Lors d'une mission en 1827, une confrérie est érigée en l'honneur de ce saint. Celle-ci se consacre à veiller les malades et les défunts, à accompagner ces derniers à l'église et au cimetière pour la sépulture, recevant à cette occasion les offrandes qui lui permettent d'entretenir l'autel de Saint-Sébastien du Prieuré Saint-Pierre, leur nouveau protecteur. Cette confrérie était chargée de se procurer le pain qui devait être béni et distribué le jour de la fête, au mois de janvier".

Par la suite, le jour de cette fête, une nouvelle coutume est née, mais qui n'avait plus rien de religieux "La danse des Bouffets" La tradition voulait que dans la plus grande partie de la Provence, cette danse se fasse tous les 25 ans et cela le dernier jour de Carnaval. Mais à Château-Arnoux, elle se faisait chaque année et le 20 janvier.

La Saint-Sébastien fut donc, du temps de nos pères et de nos grands-parents, une fête des plus gaies, des plus animées, qui dépassait en réjouissance la fête d'été de la Saint-Jean.

Au mois de janvier, il y avait peu de travail dans les campagnes, et les jeunes avaient le temps de s'amuser et de faire la fête. Aussi le dimanche de la Saint-Sébastien à Château-Arnoux, on venait de tous les villages voisins, on se rencontrait, on dansait. C'était la joie.

Le lundi, ils étaient plusieurs dizaines à faire, dans les rues du pays, la "Danso di boufet".

Cette danse était suivie d'un aiöli monstre auquel participaient les Jarlandins et leurs invités.

Encore vivace entre les deux guerres, cette tradition a du mal à revivre et depuis une quarantaine d'années on a essayé à plusieurs reprises de la relancer.

En 1985, une association s'est formée "Les bouffets jarlandins" qui a repris à son compte cette renaissance des traditions ancestrales.

En 1986, nous avons retrouvé des photos de ces "bouffaïre" dansant autour de la fontaine pour la fête de la Saint Sébastien. La tradition a donc été respectée !

L'Association Gavoutino, dans sa revue N° 6, en février 1986, a consacré une page "en lengo nostro" à cette coutume dupays et nous vous proposons le texte ci-dessous

Equipe "Histoire locale" Gavoutino.

5

" En Prouvènco, dins abord d'endré, èro tradiciounau que touti li vint e-cinq an, lou darnié jour de Carnava, se faguèsse "li danso di boufet", pamens, à Castel-Arnous, la dansavon touti lis an, lou vint de janvié, pèr la Sant Sébastian.

Cantant li cansoun que, de segur, agradavo pas à tout lou mounde, tengu d'à ment, e de luen, pèr li chato e li femo carcagnejado, vint ome e souvènt mai, en camiso blanco e bounet de niue, lis un darrié lis autre, dansavon sus un pèd e fasien mino de tanca dins lou cuou d'aquéu de davans, un boufet que tenien dins si man.

Perquè-tout acò ? Degun lou saup plus. Pamens, semblo bèn que i ague, darrié aquéu jo d'amour et de jouinesso, une remenbranço d'antiqui fèsto pagano e païsano (mot bessoun) :

- la bouitesoun (pas de goi) s'attobo dins li danso de touti li civilisacioun, marco lou lassige de la naturo en fin de cicle annau e lou rampèu dis ome au regreiamen de la naturo ;

- lou boufet es aqui pèr douna de vanc à la naturo que dor.

Ansin, "la danso di foubet" marco l'espèr dou printèms e la fin dou patimen de la fam.

A Castel-Arnous, la fèsto finissié entour d'un aiòli espetaclous."

"Fêtes de Haute-Provence"

Evelyne DURET

L'Assemblée générale de l'Association du patrimoine s'est déroulée en présence de 80 personnes qui ont bravé le froid et la neige. Le quorum était largement atteint. Cette A.G. s'est déroulée en présence de M. Patrick MARTELLINI, Maire de la commune, de M. Guy DELAHAIE, Adjoint à la vie Associative, de deux autres adjoints, et deux conseillers municipaux, également membres de l'Association. Nous les remercions de leur présence. Les bilans moraux et financiers ont été approuvés à l'unanimité.

A la fin de l'ordre du jour, était prévu un diaporama, justement pour présenter la Danse des Bouffets et la Saint Sébastien, dont j'étais particulièrement chargée. Les personnes présentes ont beaucoup appréciées, reconnaissant sur les photos des anciens, amis ou parents, aujourd'hui disparus. Tout le monde est unanime pour remettre à l'ordre du jour cette tradition.

Nous avons les paroles, nous avons la musique, nous avons la tenue. Je remercie particulièrement Jeanine HEYRIES, qui a bien voulu me confier la chemise, le bonnet et les pantalons, que portait son défunt mari, qui faisait partie des Bouffets jarlandins. J'en ai revêtu un mannequin qui était à l'honneur à côté de l'écran où était projeté le diaporama.

tenue_de_bouffaire

C'est promis Jeanine, je t'envoie la photo et encore mieux le diaporama (Vous pouvez le voir à la date du 15 février 2010)

Ci-dessous, une vue de l'assistance :

bloggif_AG_PATRIMOINE

Nous avons terminé cette A.G. avec le partage du gâteau des Rois.

A présent, nous lancons un appel aux volontaires. Nous avons déjà deux messieurs qui se sont inscrits. Dès que le groupe sera constitué. Nous lancerons certainement un atelier couture pour confectionner toutes ces chemises de nuit et ces bonnets. Merci à toutes les personnes qui m'ont prêté leur photos. A trés bientôt.

bloggif_bouffets_3

comme annoncé plus haut, les paroles de cette chanson ne sont pas du goût de tout le monde !

26

27

28

Ci-dessous l'article ce presse paru dans la Provence Samedi 23 Janvier 2009 :

Num_riser0030

20 janvier 2010

LA DANSE DES BOUFFETS

Voici une petite description pour ceux qui ne connaissent pas:

On exécute cette danse le mercredi des cendres. Les «Boufetaire» faisaient partie du cortège de «Caramentran». Des jeunes gens vêtus de chemises blanches de femmes, des rubans aux épaules, des grelots aux pieds, un soufflet à la main, des joues enfarinées, le front signé de cendres, font une marche à «pèd cauquet» (en sautant d’un pied sur l’autre). Pendant la danse, on égrène des couplets grivois. Les danseurs soufflent au postérieur de leurs camarades, tout en évoluant sur deux files, en cercle, en spirales, avec des demi-tours brusques pour changer de sens et de partenaires. Le soufflet est garni de suie ou de farine et servait aussi à écarter les badauds.

On y trouve un symbole lunaire : la spirale. Le pas boîté, ainsi que la ronde à renversements caractérisent la civilisation paysanne, car ils soulignent la faiblesse de la nature en début de cycle.
Les sauts en cadence sont des appels pressant aux forces de la végétation, le soufflet insuffle ces forces à la nature endormie. Cette danse se retrouve aussi dans plusieurs régions de France : Pyrenées, Jura, etc.

C'est une fête traditionnelle de Provence On la fêtera le 21/02/09 à St Jeannet !!!

A Château-Arnoux, l'Association des Bouffets jarlandins a  existé pendant plusieurs années puis s'est éteinte, L'Association du Patrimoine de Château-Arnoux souhaiterait voir renaître cette tradition.

Posté par Une jarlandine à 09:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 janvier 2010

DENTELLE AUX FUSEAUX

Je vous présente deux ouvrages que j'ai reçus en cadeau,

réalisés par ma soeur : "NANOU DU 05"

Je n'ai pas encore eu le temps de coudre une mousseline de coton à l'intérieur du cercle.

(je l'ai eu seulement pour Noël)

Dentelle_1

Deux napperons d'une grande finesse !

Dentelle_2

Posté par Une jarlandine à 18:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :