PLANNING des prochaines sorties/projets 2010

Pour se préserver du froid, nos aîeules s'enveloppaient dans des vêtements de noms divers : "capo, envelopo, manto" ainsi que dans les châles-tapis "tartan", mais ces derniers n'ont rien de typiquement provençal.

Pour la messe de Noël nous avions sorti nos capes, mais avant de les remettre dans leurs housses, j'ai pensé à les prendre en photos pour les montrer aux personnes qui m'avaient contactées sur la confection des capes.

I. La grando capo, l'envelopo :

Cette cape enveloppe par son ampleur, tout le costume.

Confectionnée en indienne de fond foncé : brun, prune, violet, vert, parsemé de minuscules fleurs ou feuilles très discrètes par leur teinte légèrement plus claire, elle est entièrement doublée d'indienne plus ordinaire.

Une large bande finement rouleautée et plissée "" court" sur ses bords de devant, cerne sa base et le bord du vaste capuchon en laissant s'échapper un petit volant tuyauté qui fait ressortir à souhait la bande dentelle de la coiffe qu'il protège.

Vous pouvez aller voir la trés joilie cape de Garibondy sur son blog, lien à droite, Elle vient, elle aussi, de vous parler de la Cape qui vous tiendra chaud.

II. LA CAPE EN TISSU RAM0NEUR :

Ce vêtement doit son appellation au tissu dans lequel il est taillé. Le tissu "ramoneur" à fond brun ou vert noirâtre semi de fleurs, de feuillages touffus, est de plus heureux effet.

Par sa couleur sombre, il contraste (assez souvent) avec les teintes claires des robes et des jupes piquées et leur sert de repoussoir. Pour les toutes jeunes personnes, a été employé quelquefois un tissu à fond blanc ; il en a existé aussi à fond clair telle la cape provenant des Alpes de Haute-Provence. La forme de cette cape est droite derrnière, ses pans allongés sur le devant sont retenus par des bras repliés. Pour protéger du froid dans le dos, une toile écrue "telo rousseto" est glissée entre les deux étoffes (une flanelle de coton tiendrait plus chaud. Une cape plus petite la recouvre dans le haut et peut se rabattre sur la tête d'où le nom de capou donné à ce vêtement.

III. LA CAPE EN DRAP DE LAINE NOIR

Cette cape du terroir manosquin receuillie par Mademoiselle Bus, date des années 1830. Le fond est monté sur un empiècement rond. bordé comme le vaste capuchon, d'une petite bande de même étoffe plissée. Le bord de cette bande de laine qui ne s'effiloche pas. Elle se ferme par un crochet ou un fermail.

Avec mon costume, je porte la cape dite de Manosque. Je vous la montre ci-dessous :

Vue du dos :  Détail des petits plis .....CAPE_2

Détail de la fermeture :

CAPE_1

CAPE_4

CAPE_3

Vous pouvez retrouver ces renseignements dans "Lou Vèsti Provençau" guide pratique et technique du costume féminin et masculin de Provence de Simone et Estelle NOUGIER.

LA CAPE HOMME : Cape de berger avec capuche.

cape_HOMME

D_tail_du_Col___Cape_Homme

cape_Homme_2

Une vue d'ensemble des capes Hommes et Femmes portées en Haute-Provence

IMG_1276