29251505_1_Pour toutes mes amies blogueuses provençales :

Si vous avez bien regardé mon blog, vous devriez avoir la réponse :

"comment appelle t'on ce châle ?? de quelle date est-il ???

soiree

Je vois que beaucoup de mes amies blogueuses doivent être en vacances, car pour l'instant il n'y a que Mauricette qui m'a répondu, mais je vais lui donner donner l'explication :

J'ai deux réponses :

.... A côté des grands châles de laine, la Provence se prend de passion au milieu du XIXe siècle pour les châles dits "GRENADINE", version légère du grand châle. Le nom viendrait de la ville de Grenade, dont l'Impératrice Eugénie était originaire. En villégiature dans sa résidence d'été, le Palais du Faro à Marseille, elle lança la mode de ces châles de soie satinés, aux couleurs chatoyantes et aux longues franges. On pense que la majeure partie de ces châles a été fabriquée aux alentours de Marseille. Leur chaîne et leur trame étaient faits d'un même fil de soie, un organsin, très mat très tordu (la torsion dite grenadine ...), qui assurait la solidité de l'ensemble. Lors des étés provençaux, les châles grenadine, souvent rehaussés de fils d'or et d'argent, étaient plus flatteurs et agréables à arborer que les châles de laine ....

Dans le livre du Costume Populaire Provençal, il est dit que ces châles grenadine tiennent leur nom de la torsion spéciale qu'a subi le fil de soie entrant dans leur composition.

... Ces torsions sont données avec les moulins actuels, machines très perfectionnées du moulinage moderne, avec des instruments plus primitifs, le moulinage a joué un grand rôle depuis longtemps pour communiquer aux fils de soie les torsions vériées, le plus souvent nécessaires pour leur tissage. les organisiers, grenadiers, par exemple. (la soie : Art et Histoire, de Henry Algoud, Ed. La Manufcture).

De fond généralement noir, ils présentent dans leur ensemble une bordure entre-deux contrastée, et sont ourlés de franges. les couleurs de ces bordures et des motifs qui les ornent sont chatoyantes : mauve, marron, or, rouge et bleu.

J'ai la chance de détenir ce trés beau châle grenadine en soie, fond noir fleurs couleur aubergine et fil d'or.

Je retiens une phrase pour ce soir :

"... du passé la souvenance, et la foi en l'an qui vient ..."

Cette devise de Frédéric Mistral est reprise par les Olivades qui restent aujourd'hui, les derniers à faire jouer la couleur sur leurs étoffes réellement imprimées en Provence.

Je parlerai du châle de cachemire dans un prochain message.